Marcher au travail pour prévenir le risque cardio-vasculaire ?

Apr 11, 2017 par

L’évolution du monde du travail et le développement des nouvelles technologies entraînent un accroissement de la sédentarité au travail. De nombreux salariés se trouvent assis pendant leur durée de travail quotidienne, soit pendant près de 8h. Dans le même temps, le risque cardio-vasculaire est de plus en plus présent également. En effet, près de 31 % des causes de décès, dans le Monde, sont dues à des troubles cardiovasculaires. Prévenir ce risque, au travail est-il possible ?

marcher travail risque cardio-vasculaire

Sédentarité au travail et risques cardiovasculaires …

Le risque cardio-vasculaire est relatif à l’obstruction d’une ou plusieurs artère(s) de l’organisme. Ce blocage dans le réseau sanguin ne permet alors donc plus l’irrigation correcte du sang et sa distribution à l’ensemble des organes et des tissus de l’organisme.

Etre assis, en position immobile pendant de longues heures est un facteur de risque cardio-vasculaire. En effet, une équipe de chercheurs de l’Université du Missouri, Colombie, s’est penchée sur la question et a permis de mettre en avant qu’une position assise prolongée réduisait considérablement la fluidité du sang au niveau des jambes. Le vaisseau concerné est l’artère poplitée, située sur la partie inférieure de la jambe.

A savoir ! Les troubles musculo-squelettiques (TMS), sont des pathologies dont l’imputabilité repose, entre autres, sur l’activité du travail. Ils sont reconnus comme étant des maladies professionnelles. Le syndrome de compression du nerf sciatique poplité externe fait notamment partie de ces troubles. Ce syndrome est notamment causé par la position « assise jambes croisées ».

Deux constats sont issus de cette étude :

  • Un maintien de la position assise entre 6h et 8h consécutives au travail, pourrait réduire considérablement le flux sanguin dans les membres inférieurs ;
  • Marcher pendant 10 minutes, après une longue période en position assise, serait un moyen de limiter le risque cardiovasculaire.

Pour ces recherches, les scientifiques ont comparé le flux sanguin au niveau de l’artère poplitée chez 11 jeunes hommes, avant et après une longue période de sédentarité en position assise. Les résultats conclus à une réduction importante du flux sanguin dans les membres inférieurs après une durée de 6h assis.

Des solutions pour limiter le risque

Les chercheurs ont alors décidé d’aller un peu plus loin et se sont attardés sur l’impact des déplacements afin de limiter les conséquences cardio-vasculaires. Il semblerait que 10 minutes de marche, sur son temps de travail permettraient de réduire les anomalies circulatoires engendrées par la position assise.

Les scientifiques insistent sur le fait que de nombreuses activités professionnelles impliquent une sédentarité non-négligeable. En ce sens, l’information et la prévention des risques, notamment cardio-vasculaires, liés à des positions statiques prolongées, se doivent d’être connues des salariés.

Casser la routine et la sédentarité prolongée, par une petite marche quotidienne, peut alors contrebalancer les conséquences dangereuses liées à l’obstruction du système sanguin.

Delphine.W., Ergonome spécialisée en santé au travail.

Delphine W.
Étudiante ergonome spécialisée en santé au travail.
Spécialiste dans la santé, le bien-être et l’adaptation de l’environnement de travail à l’Homme.
Passionnée par le sport, intéressée par la cuisine et captivée par l’écriture.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.