Médicaments anti-cholestérol en prévention d’Alzheimer ?

Jan 18, 2017 par

Médicaments prévention Alzheimer

Avec environ 45 millions de personnes atteintes dans le monde, la maladie d’Alzheimer représente à elle seule 60 à 70% des cas de démence et est devenue un enjeu majeur de santé publique. Les statines, médicaments anti-cholestérol, pourraient être une nouvelle piste dans la prévention de la maladie d’Alzheimer. Santé sur le Net fait le point sur les résultats d’une récente étude.

Alzheimer, un défi pour la santé publique

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative du système nerveux central qui se caractérise par des troubles de la mémoire, des fonctions d’exécution et de l’orientation dans le temps et l’espace.

4e cause de mortalité en France, elle touche 900 000 personnes avec 225 000 nouveaux cas par an. De plus, 15% de la population de plus de 80 ans serait atteinte par cette maladie. Avec le vieillissement de la population et notamment celui de la génération du « Baby-Boom », la maladie d’Alzheimer représente aujourd’hui un enjeu majeur de la santé publique.

Malgré des recherches intensives depuis plus d’un siècle, la maladie d’Alzheimer reste à ce jour incurable. Outre certains traitements visant à retarder le développement de cette maladie, ce sont majoritairement des traitements symptomatiques qui sont disponibles. Ces derniers visent à soulager le malade sans toutefois modifier l’évolution de la maladie. En effet, ces traitements ciblent les symptômes associés à cette pathologie afin d’apporter une meilleure qualité de vie aux patients. C’est également l’objectif des traitements non médicamenteux tels que la stimulation cognitive, la musicothérapie, l’aromathérapie ou encore l’ergothérapie, qui prennent une place croissante dans la prise en charge de ces patients.

Les nombreuses recherches réalisées sur la maladie d’Alzheimer font l’état d’une coopération internationale et se concentrent autour de plusieurs axes :

  • Rechercher les facteurs de risques et mieux diagnostiquer la maladie.
  • Comprendre le développement de la maladie.
  • Arrêter le développement de la maladie.

Outre ces axes de recherche, certains chercheurs se penchent également sur l’incidence que pourraient avoir des traitements déjà existants pour d’autres pathologies.

L’utilisation des anti-cholestérol, une nouvelle piste à étudier

Une étude récemment publiée dans la revue médicale américaine JAMA Neurology s’intéresse à la relation entre l’exposition aux statines et une diminution de l’incidence de la maladie d’Alzheimer.

A savoir ! Les statines sont des hypolipidémiants, c’est-à-dire des médicaments qui font baisser le taux de lipides dans le sang, dont le cholestérol. Elles sont ainsi utilisées dans le cadre des maladies cardiovasculaires associées à une hypercholestérolémie soit un taux élevé de cholestérol.

Cette étude observationnelle a été menée entre 2009 et 2013 sur près de 400 000 patients de 65 ans et plus aux Etats-Unis. L’objectif était de quantifier l’efficacité de plusieurs statines dans la prévention de la maladie d’Alzheimer ainsi que les différences et fonction du sexe et de l’origine ethnique des patients.

Les chercheurs de l’Université de Californie du Sud et d’Arizona se sont intéressés aux effets de 4 statines : la simvastatine, l’atorvastatine, la pravastatine et la rosuvastatine. Les résultats de cette étude montrent que la prise de « fortes doses » de statines pendant au moins 2 ans est associée à un moindre risque de diagnostic de la maladie d’Alzheimer : la diminution du risque est de 15% chez les femmes et 12% chez les hommes. De tels résultats pourraient mener à la réflexion sur une prescription de statine pour des patients potentiellement à risque. D’après les auteurs « le bon type de statines, pour la bonne personne et au bon moment, peut fournir un moyen relativement peu coûteux de diminuer le risque de développer la maladie d’Alzheimer ».

Néanmoins, ces chercheurs américains soulignent la nécessité d’obtenir la confirmation de leurs résultats via la réalisation d’essais cliniques basés sur le sexe et l’origine ethnique. Des études complémentaires seront donc nécessaires…

Nadège LB, Biologiste


Sources :

Sex and Race Differences in the Association Between Statin Use and the Incidence of Alzheimer Disease, Julie M. Zissimopoulos and al., Jama Neurology, 12 décembre 2016, DOI :10.1001/jamaneurol.2016.3783.

La maladie d’Alzheimer en chiffres, Fondation pour la recherche médicale, consultée le 17 janvier 2017.

Alzheimer, INSERM, consultée le 17 janvier 2017.

Les thérapies non médicamenteuses dans la prise en charge des troubles de comportement, Programme AMI Alzheimer, Haute Autorité de Santé,consulté le 17 janvier 2017.

Nadege LB.
Biologiste spécialisée en Marketing.
Spécialiste de l’information médicale et scientifique.
Intéressée par les domaines du digital et de la santé : innovations, bien-être et nutrition.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.