Plongée au cœur de la super molécule anticancéreuse des fonds marins

Nov 9, 2018 par

Et si la solution anti-cancer reposait dans les fonds marins ? C’est ce que suggèrent des scientifiques toulousains qui ont réussi à synthétiser une puissante molécule anticancéreuse en s’inspirant des propriétés d’une éponge marine des Caraïbes.

molécule anticancéreuse

Une puissante molécule anticancéreuse inspirée des fonds marins

C’est en observant les propriétés anticancéreuses d’une molécule présente dans une éponge des fonds marins des Caraïbes que les chercheurs du laboratoire Synthèse et physico-chimie de molécules d’intérêt biologique (SPCMIB) ont décidé de s’en inspirer. Cette molécule a en effet la capacité de s’infiltrer dans les cellules cancéreuses et de les détruire de l’intérieur.

La première étape pour l’équipe de chercheurs a donc été de recréer la molécule naturelle en laboratoire.  Le SCPMIB s’est ensuite associé au Laboratoire de chimie de coordination (LCC) ainsi qu’à l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale (IPBS) pour “booster” les propriétés anticancéreuses de cette nouvelle molécule de synthèse :

« C’est comme si nous prenions une pierre brute, que nous l’avions ciselée et façonnée pour ne garder que ses propriétés intéressantes et s’affranchir de ses défauts», explique Yves Genisson, directeur de recherches au SPCMIB.

C’est ainsi que les scientifiques ont réussi à rendre la molécule de synthèse 700 fois plus puissante contre les cellules cancéreuses que la molécule naturelle d’origine :

«En intervenant sur la longue chaîne de carbone qui constitue la molécule, nous avons réussi à la rendre 700 fois plus puissante que la molécule initiale naturelle. C’est comme si devant une serrure (la cellule cancéreuse), nous cherchions une clé à la bonne taille. Notre molécule raccourcie est cette clé qui permet de rentrer dans la cellule cancéreuse et de la tuer », explique Pauline Rullière, chimiste chercheuse post-doctorante au SPCMIB.

L’espoir d’un traitement futur

Les résultats de ces recherches ont été publiés dans la revue scientifique ChemMedChem et laissent entrevoir l’espoir d’un possible traitement futur du cancer.

L’équipe de scientifiques souligne cependant la nécessité d’approfondir ces travaux afin de comprendre :

  • comment cette molécule de synthèse parvient à infiltrer les cellules malignes pour les détruire
  • comment cette molécule réussit à les identifier comme cibles

 « Nous voulons savoir comment l’utiliser dans tel ou tel cancer », explique Etienne Joly, chercheur à l’IPBS (CNRS/UPS).

Cette recherche fondamentale devrait permettre d’ouvrir d’autres pistes d’études sur la réaction et le mécanisme d’action de ces molécules sur les cellules cancéreuses.

Les Caraïbes n’ont définitivement pas terminé de dévoiler leurs trésors avec cette nouvelle découverte médicale qui vaut son pesant d’or !

Déborah L., Docteur en Pharmacie

– Une « super molécule » anti-cancer élaborée grâce à une éponge marine. Pourquoi docteur..Consulté le 29 octobre 2018.
– Cancer : une puissante molécule inspirée par la mer.La dépêche. Consulté le 7 mai 2018.
Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.