Préservatif féminin versus masculin

Maladies virales

Rédigé par Yasmine Z. et publié le 23 janvier 2017

La laboratoire Terpan est le premier distributeur européen du préservatif féminin. Pourtant, son utilisation reste très faible, avec 0.5% des utilisateurs de moyens contraceptifs qui y ont recours. Quel impact, à terme, du préservatif féminin pour se protéger contre les IST (Infections Sexuellement Transmissibles) ? S’agit-il d’un outil qui pourrait faire baisser le nombre de nouvelles infections ? Kamal Yahiaoui, président du laboratoire Terpan, nous donne quelques éléments de réponse.

préservatif féminin et sexualité dans un couple

Préservatif féminin et prévention

« J’ai la conviction que le préservatif féminin possède le potentiel nécessaire pour permettre la réduction du nombre d’IST », confie Kamal Yahiaoui.

« Il faut savoir que le préservatif féminin est très largement répandu en Afrique, dans les pays où il y a une pandémie de SIDA. En effet les hommes ne se protègent pas forcément dans ces pays, par conséquent le préservatif féminin permet aux femmes de le faire. Reste à souligner que dans ces régions, les préservatifs féminins sont gratuitement donnés par des fondations. »

Lire aussiNon le SIDA n’est pas la seule MST

Son coût

« De nombreuses recherches et dépôts de brevets ont été nécessaires pour la conception des préservatifs féminins. De ce fait, le cout de ces préservatifs est beaucoup plus élevé que celui des préservatifs masculins, ce qui a entre autre freiné sa diffusion dans les pays développés. »

Il s’agirait donc en partie d’un problème de prix, mais pas seulement. En effet, le président de Terpan précise :
« Il s‘agit également d’un problème de culture et d’antériorité, les préservatifs masculins existent depuis la nuit des temps, et les préservatifs féminins étant beaucoup plus récents, avec une présence émergente depuis la fin des années 80. Le préservatif masculin, quant-à-lui, existe depuis l’Antiquité, où il était réalisé à partir de boyaux de mouton. Il n’y a donc pas le bénéfice de plusieurs millénaires de culture pour le préservatif féminin alors que c’est le cas pour le préservatif masculin. Il est de plus, beaucoup plus cher, et nous arriverons, nous fabricants et distributeurs à faire baisser le prix à partir du moment où il y aura un vrai marché, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. »

Kamal Yahiaoui ajoute que la mise en place d’un étui de 3 préservatifs féminins en vente en hypermarché, n’a pas fonctionné. Les raisons ? Un prix public compris entre 7 et 9 euros, beaucoup trop élevé pour un étui de 3 préservatifs.

Lire aussiSolirace, un évènement anti-SIDA

Le nitrile, matière du préservatif féminin, a pour propriété de laisser passer la chaleur des corps et assurer ainsi un certain confort, d’être une alternative pour les allergiques au latex, et d’assurer la compatibilité avec une large gamme de lubrifiants additionnels.

Il présente également un avantage indéniable : il permet aux femmes de prendre en charge leur prévention.
« Toute femme, peut mettre son préservatif féminin, jusqu’à 8h avant d’avoir un rapport. Elle peut donc s’équiper, et être sûre d’être protégée, si le contexte s’y prête », conclut-il.

Préservatif féminin vs préservatif masculin

Lire aussiComment utiliser un préservatif féminin ?


Interview menée par Yasmine Z., Journaliste Scientifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.