Santé : les changements qui vous attendent en 2021 !

janvier 2021 par

Avec 2021, des changements voient le jour en termes de santé. Qu’il s’agisse des aides auditives, de l’homéopathie ou de la protection des patients contre des refus de soins ou des dépassements d’honoraires abusifs, l’actualité est dense en ce début d’année. On fait le point.

Santé 2021 : Les aides auditives seront mieux remboursées

En ce début d’année, les Français ayant des problèmes d’audition seront certainement ravis d’entendre de bonnes nouvelles au sujet des aides auditives. Dans le cadre de la promesse présidentielle du  «reste à charge zéro pour le patient », la réforme du 100 % santé entre depuis le 1er janvier dans sa dernière phase pour les aides auditives.

Cette nouvelle réforme a pour but de réduire les situations de renoncement aux soins en garantissant à tous les patients la possibilité d’obtenir des équipements de qualité les exemptant de tout reste à charge.

Deux catégories d’aides auditives sont à distinguer :

  • Les aides auditives de classe I : elles font partie de l’offre 100 % Santé et garantissent une absence de reste à charge pour le patient. Ces appareils auditifs d’entrée de gamme afficheront un tarif de 950 euros l’unité contre 1 100 euros en 2020 et seront entièrement remboursés par le régime obligatoire et les complémentaires santé pour les personnes âgées de plus de 20 ans.
  • Les aides auditives de classe II : il s’agit de dispositifs médicaux non soumis à une règlementation de tarifs et dont la sophistication ne permet pas d’affranchir le patient de son reste à charge. Le remboursement oscillera entre 400 et 1 700 euros.

À savoir ! L’audioprothésiste doit proposer au patient de façon systématique au moins une offre 100 % Santé pour chaque oreille devant être appareillée.

L’homéopathie ne sera plus remboursée

Les adeptes de granules homéopathiques risquent quant à eux de grincer des dents en 2021. Après une réduction l’an dernier de 15% de la prise en charge par la Sécurité sociale des produits d’homéopathie, le déremboursement se veut désormais intégral.

Motivée par l’avis de la Haute Autorité de santé ayant conclu à l’absence de preuve d’efficacité de l’homéopathie, cette nouvelle décision défend l’idée selon laquelle « la solidarité nationale ne doit financer que des médicaments dont l’efficacité a été démontrée. » Cette réforme devrait permettre de faire économiser près de 130 millions d’euros par an à l’Assurance-maladie.

Mais dans le contexte sanitaire actuel, les fervents défenseurs de lhoméopathie, regroupés au sein de l’association HoméoFrance, ne souhaitent pas en rester là. En effet, à l’occasion du débat sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2021, ils ont à nouveau réclamé un moratoire de deux ans sur le déremboursement total des médicaments homéopathiques en 2021.

Les pratiques abusives seront sanctionnées

L’année 2021 verra finalement le renforcement de la protection des patients à travers la sanction des pratiques médicales abusives telles que les refus de soins discriminatoires et les dépassements d’honoraires illégaux/abusifs.  Un décret en date du 4 octobre 2020 en a d’ailleurs fixé la procédure et les pénalités.

Ainsi donc, si un professionnel de santé refuse de prodiguer des soins à un patient, il s’expose désormais à une amende de 6 856 euros, équivalente au  « montant maximum égal à deux fois le plafond mensuel de Sécurité sociale ». Et s’il opère des dépassements hors cadre conventionnel ou bien des dépassements inappropriés,  le praticien encourt une pénalité financière de « deux fois le montant des dépassements facturés ».

Gageons que ces nouvelles mesures permettront de mieux protéger les intérêts et la santé des patients !

Déborah L., Docteur en Pharmacie

Sources
– Homéopathie déremboursée, dépassements abusifs sanctionnés, nouvelle étape du 100 % santé : ce qui change en 2021. lequotidiendumedecin.fr. Consulté le 7 janvier 2021.
– Aides auditives : quelle prise en charge ? ameli.fr. Consulté le 7 janvier 2021.
– Déremboursement des médicaments homéopathiques. gouvernement.fr. Consulté le 7 janvier 2021.
Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.