cesarienne
La césarienne est une intervention chirurgicale qui permet d’extraire le fœtus, en pratiquant une incision de la paroi abdominale et de l’utérus de la mère. Selon les circonstances, ce mode d’accouchement peut être programmé à l’avance ou réalisé en urgence. D’une manière générale, les risques liés à la césarienne sont plus importants que ceux liés à un accouchement par voie basse, et il est donc déconseillé de recourir à une césarienne de convenance. En France, environ un enfant sur cinq naît par césarienne, un chiffre relativement stable depuis quelques années.

Qu’est-ce qu’une césarienne ?

L’accouchement d’un enfant peut se faire selon deux modes :

  • L’accouchement par voie basse, où le fœtus passe par les voies naturelles pour sortir du corps maternel ;
  • La césarienne, une intervention chirurgicale qui permet d’extraire le fœtus du corps maternel par voie abdominale.

La césarienne associe deux gestes chirurgicaux complémentaires :

  • Une laparotomie, c’est-à-dire une incision de la paroi abdominale au niveau du bas du ventre (juste au-dessus de l’aine) ;
  • Une hystérotomie, c’est-à-dire une incision de l’utérus.

En pratique, il est possible de distinguer trois types de césarienne, en fonction des circonstances dans lesquelles elle est pratiquée :

  • La césarienne en urgence, décidée par l’équipe médicale, lorsque le travail a commencé ou non, mais qu’il devient urgent d’extraire le fœtus ;
  • La césarienne programmée, décidée avant le début du travail, en concertation entre les parents et l’équipe médicale, si un accouchement par voie basse expose la mère et/ou le fœtus à des risques importants ;
  • La césarienne de convenance, lorsque la mère demande à l’équipe médicale de prévoir à l’avance une césarienne pour convenance personnelle.

Quel que soit le type de césarienne, l’intervention chirurgicale est la même.