Le bridge et l’implant dentaire


Rédigé par Florence D-L. et publié le 21 février 2022

femme avec un très beau sourire

Lorsqu’une ou plusieurs dents manquent dans la bouche, il est important de les remplacer. Le chirurgien-dentiste peut proposer différentes solutions à son patient, en fonction de divers critères tels que le nombre de dents manquantes, l’état de la dentition et de la bouche, les éventuelles pathologies associées, le temps disponible ou encore le budget. Ainsi il existe des solutions amovibles : c’est le fameux “dentier”, et des solutions fixes : ce sont le bridge et l’implant dentaire. Pour en savoir plus et faire son choix en connaissance de cause, c’est par ici !

Définitions du bridge et l’implant dentaire

Rappels anatomiques

Pour bien comprendre en quoi consiste l’implant dentaire et le bridge, quelques rappels s’imposent.

Une dent se divise en plusieurs zones :

image détaillée expliquant les différentes couches d'une dent

  • La couronne est la partie visible ;
  • La racine est la partie implantée dans l’os ;
  • Le collet sert de jonction entre les deux et se situe au niveau de la gencive.

Une dent est composée de plusieurs tissus :

  • En surface, l’émail est le tissu le plus dur et le plus minéralisé du corps humain ;
  • Juste en-dessous, la dentine constitue l’essentiel de la dent ;
  • Au centre, la pulpe contient les nerfs et les vaisseaux, faisant de la dent un tissu vivant et sensible.

L’enfant possède 20 dents de lait tandis que l’adulte possède 32 dents définitives. Il existe plusieurs catégories de dents : incisives, canines, prémolaires et molaires.

À savoir ! Les dents sont essentiels pour s’alimenter, parler, communiquer et sourire.

Perte d’une ou plusieurs dents

Tout le monde peut être concerné par la perte d’une ou plusieurs dents, par exemple suite à une carie ou à un traumatisme.

Il est recommandé de remplacer les dents manquantes même si celles-ci étaient situées au fond de la bouche et ne se voyaient donc pas. En effet, l’absence de certaines dents perturbe toute la bouche, pose des problèmes non seulement esthétiques mais également pour mastiquer et s’exprimer. Il existe aussi un risque d’abîmer les autres dents.

Parmi les solutions disponibles en remplacement des dents manquantes :

  • Une solution amovible : c’est l’appareil dentaire, communément appelé “dentier”. L’appareil dentaire n’a pas toujours bonne réputation, car il peut s’avérer inconfortable et/ou inesthétique ;
  • Deux solutions fixes : ce sont le bridge et l’implant dentaire.

Qu’est-ce que le bridge ?

En anglais, “bridge” signifie “pont”. Et en effet, le bridge s’appuie sur deux dents naturelles adjacentes, une à gauche et une à droite, pour combler le trou laissé par la dent manquante. La prothèse comprend trois éléments soudés ensemble puis elle est fixée sur les dents adjacentes.

Qu’est-ce que l’implant dentaire ?

A l’inverse du bridge, l’implant dentaire ne s’appuie pas sur les dents restantes. En effet, l’implant dentaire consiste à insérer une vis dans l’os de la mâchoire. Cette vis est une racine artificielle sur laquelle vient se fixer une couronne.

À savoir ! Le bridge complet sur implant dentaire est un cas particulier qui combine les deux techniques du bridge et de l’implant dentaire. Il est notamment utilisé pour remplacer toutes les dents d’une mâchoire chez un patient édenté ou dont les dents sont particulièrement abîmées. Le bridge complet repose alors sur un nombre limité d’implants, en général 4.

Le bridge

Les avantages

Le principal avantage du bridge est qu’il s’agit d’un traitement relativement rapide. En effet, la pose d’un bridge nécessite seulement 2 à 3 rendez-vous chez le chirurgien-dentiste et s’étale donc sur quelques semaines, voire moins. C’est intéressant pour les personnes qui veulent rapidement résoudre leur problème dentaire.

image explicative d'un brigde

Le bridge est une solution non invasive, puisqu’il s’appuie sur les dents naturelles sans s’insérer dans l’os de la mâchoire. Le bridge n’implique pas de véritable chirurgie et ne provoque pas de rejet.

Enfin, le bridge s’avère la solution fixe la moins coûteuse pour remplacer des dents manquantes. En effet, un remboursement est généralement possible par la Sécurité Sociale et les mutuelles. Dans le cadre de l’offre 100% Santé, certains bridges sont entièrement pris en charge.

Les inconvénients

Le principal inconvénient du bridge concerne les dents adjacentes qui lui servent de support. En effet, ces dents doivent être taillées, parfois dévitalisées, pour accueillir le bridge. Au fil du temps, elles s’abîment et ne peuvent plus assurer leur fonction.

Du fait de son mode d’action, le bridge ne permet pas de stimuler l’os et participe au contraire au phénomène de résorption osseuse.

À savoir ! La durée de vie d’un bridge est variable, généralement comprise entre 10 et 20 ans.

L’implant dentaire

Les avantages

L’implant dentaire a l’avantage de donner un résultat naturel et s’avère donc la solution la plus esthétique et la plus confortable pour le patient.

dent avec une visse dans la gencive

L’implant dentaire a besoin d’un tissu osseux suffisant et d’assez bonne qualité pour accueillir la racine articifielle mais en contrepartie il stimule l’os et limite la perte osseuse.

L’implant dentaire n’entraine pas de modifications sur les dents adjacentes, ce qui lui confère un avantage supplémentaire par rapport au bridge.

Les inconvénients

L’implant dentaire ne peut pas se faire en un jour. Au contraire, c’est un traitement long qui s’étale généralement sur plusieurs mois, le temps pour la racine artificielle de s’intégrer au tissu osseux (phase d’ostéointégration). Le patient doit absolument en avoir conscience avant de s’engager dans cette voie.

La pose d’un implant dentaire est un acte invasif, réalisé sous anesthésie locale par un chirurgien-dentiste formé en implantologie. Un rejet de l’implant dentaire reste toujours possible.

L’implant dentaire est coûteux, et il est rarement pris en charge.

À savoir ! L’implant dentaire constitue l’une des techniques dentaires les plus durables. Cependant, la couronne qui surmonte l’implant n’est pas éternelle et doit être changée dans un délai variable selon les patients, selon les recommendations du chirurgien-dentiste.

Conclusion

Le chirurgien-dentiste est le spécialiste des dents. Il est là pour vous informer et vous orienter au mieux parmi les différentes techniques, en fonction des caractéristiques de vos dents et de votre bouche, mais aussi de vos envies et de vos attentes. N’hésitez pas à lui poser toutes vos questions, et à lui demander un petit schéma si besoin. En parallèle, le chirurgien-dentiste vous remet un devis détaillé, à transmettre à votre mutuelle. Celle-ci vous informe sur les montants qu’elle peut éventuellement rembourser et sur ceux qui restent à votre charge.

personne chez le dentiste

Dans tous les cas, une bonne hygiène bucco-dentaire est indispensable pour éviter d’abîmer ses dents voire de finir par les perdre. L’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) recommande :

  • Deux brossages par jour, un le matin et un le soir, pendant deux minutes ;
  • L’utilisation d’un dentifrice fluoré ;
  • L’utilisation de fil dentaire ou de brossettes ;
  • Une visite au moins une fois par an chez le dentiste, à partir de l’âge d’un an ;
  • une alimentation variée et équilibrée ;
  • En complément, la mastication d’un chewing-gum sans sucres après chaque prise alimentaire et le recours à un bain de bouche sans alcool comme complément d’hygiène.
Sources
– Site de l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD). ufsbd.fr. Consulté le 21 février 2022.
– Le Courrier du Dentiste. Ma santé bucco-dentaire, informations et conseils. lecourrierdudentiste.com. Consulté le 21 février 2022.