Schizophrénie : de nouveaux espoirs pour le traitement

Mar 14, 2016 par

Schizophrenie_nouveaux_espoirs

A l’occasion de la Semaine d’Informations de la Santé Mentale (SIMS), Santé sur le Net revient sur les dernières avancées dans la compréhension, le traitement et la prévention de la schizophrénie. Un trouble qui touche environ 600 000 personnes en France.

La compréhension de la schizophrénie évolue

La schizophrénie touche 0,7% de la population mondiale. Cette maladie entraine des incohérences de la pensée, des hallucinations sonores ou auditives et des bouffées délirantes. Les premiers troubles se manifestent le plus souvent entre l’adolescence et le début de la vie adulte. A cause de l’imprévisibilité des sujets, on assiste souvent à un isolement et une aggravation des symptômes. Le tissu social des patients est particulièrement impacté.

La détection précoce des symptômes et la prévention constituent des enjeux majeurs de la recherche. Dans son dernier numéro, la Harvard Review of Psychiatry met en valeur les progrès de la médecine dans la prise en charge de la maladie. Les travaux dans le domaine de la génétique, de l’imagerie, des signes avant-coureurs, et de la transmission parent-enfant fournissent régulièrement des informations qui aident à la prise en charge des patients victimes de schizophrénie.

L’évolution de la maladie est aussi étudiée. L’analyse des symptômes à long terme a montré que les troubles de la pensée sont stables au cours du temps. Aussi, l’électroencéphalogramme (EEG) a permis d’analyser les signes spécifiques de l’activité cérébrale chez les patients schizophrènes. Enfin, plusieurs travaux ont fourni des éléments de réponse sur le développement des hallucinations auditives au cours du temps.

Prévenir pour mieux guérir

Le journal américain suggère que les patients présentant des facteurs de risques familiaux ou cliniques peuvent être dépistés tôt. Les démarches diagnostiques précoces améliorent considérablement le pronostic. Selon l’éminent docteur Joshua Roffman, la compréhension scientifique de la schizophrénie fait peau neuve et l’évolution de la recherche « fournit toutes les raisons d’être optimiste ».

De nouvelles stratégies thérapeutiques présentent de bons résultats, tels que les traitements visant à améliorer les capacités de réflexion pendant la phase d’apparition des premiers signes de la maladie. Ce type d’approche serait efficace à court terme comme à long terme. La piste diététique est aussi explorée, comme la prise de compléments alimentaires (vitamines B ou les oméga 3) à des fins préventives.

Les Semaines d’Informations de la Santé Mentale (SIMS) proposent des évènements (voir ici) à travers la France pour sensibiliser les différents acteurs de santé sur l’importance de ce type de problématique. Selon les associations de patients, le manque d’informations au grand public est tel que la déstigmatisation est aussi importante que l’approche pédagogique.

Article suggéré : La dépression, une maladie inflammatoire ?

Hadrien V. Pharmacien


Sources
« The New Natural History of Schizophrenia ». Harvard Review of Psychiatry Vol 24. Mars/Avril 2016
« Schizophrénie ». Inserm. 05/2014

Hadrien V.
Pharmacien.
Spécialiste en produits vétérinaires, aime particulièrement étudier l’actualité et les nouveautés dans ce domaine.
Passionné de digital et webmarketing dans le milieu de la santé.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.