« Signalements-Tique », une application originale pour s’informer sur les tiques !

Aug 10, 2017 par

La période estivale est la période idéale au développement des tiques. Ces petits acariens attaquent de préférence les animaux mais aussi les humains sous forme d’une piqûre infectant la peau. Pour autant, bon nombre de Français ignorent comment réagir face à ces insectes dont la morsure peut aboutir à des conséquences mortelles chez l’Homme. Afin d’apporter des réponses à leurs questions, une équipe française composée de chercheurs de l’ANSES (Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale), de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) et de l’école nationale vétérinaire d’Alfort ont ainsi unis leurs forces pour développer une application mobile appelée « Signalements-tique ».

Une application pour lutter contre les tiques

Les tiques, premier vecteur de maladies animales, deuxième pour les maladies humaines

Même si l’arrivée du moustique tigre en France ces dernières années a causé de nombreux dégâts en termes de mortalité humaine, les tiques sont aussi une autre cible d’insectes à ne pas négliger. La pathologie infectieuse qui lui est associée est la maladie de Lyme touchant chaque année de plus en plus d’individus.

Comment expliquer cette augmentation des tiques en France ?

La première hypothèse que les scientifiques établissent concerne le dérèglement climatique qui se produit depuis quelques temps sur le continent européen et qui est loin d’épargner la France ! Bien que les tiques soient présentes toute l’année, certains experts expliquent en fait que leur activité est augmentée par des températures supérieures à 7°C et un taux d’humidité d’au moins 75 %. De ce fait, avec le réchauffement climatique que nous traversons, leur croissance ne peut qu’être augmentée.

Les changements climatiques sont donc en cause mais pas seulement…

Auparavant, les tiques se localisaient surtout dans les régions boisées et montagneuses mais désormais, les milieux urbains ne les arrêtent plus ! Jardins, piscines, terrasses sont des lieux où le contact avec l’Homme est augmenté, ce qui accroît les risques de contamination.

La végétation basse est ainsi suffisante pour loger ces petits acariens…

Enfin, dans l’explication de cette prolifération, des facteurs socioéconomiques pourraient aussi entrer en ligne de compte. Par exemple, certains scientifiques s’accordent à dire que l’augmentation des activités extérieures de loisirs expose les populations à une contamination plus importante par ces insectes.

Le nouveau protocole de soins et de diagnostic qui était annoncé en début d’année à l’occasion de la journée mondiale de la maladie de Lyme est toujours en cours d’élaboration par les autorités sanitaires. Il devrait aboutir à de nouvelles recommandations mais surtout à une meilleure prise en charge des patients qui apprennent trop tardivement la maladie.

Une application pour mieux s’informer sur les piqûres de tiques et renforcer les recherches

Dans ce contexte sensible, des experts scientifiques provenant de structures renommées telles que l’ANSES, l’INRA ou bien l’école nationale vétérinaire d’Alfort, ont décidé de profiter de la richesse du digital pour compléter leurs travaux de recherche sur le sujet des tiques.

C’est ainsi que l’application « Signalements-tique » voit enfin le jour début juillet à la fois sur l’App Store mais aussi Google Play Store.

Mais que fait cette application ?

Il s’agit d’un outil simple à la fois ludique et participatif. logo application tiques

  1. Dans le sens ludique, il permet de fournir des informations pratiques sur les tiques aux populations provenant de diverses régions du pays. Des actions préventives pour lutter contre l’infection par ces acariens sont diffusées ainsi que des conseils pratiques pour aider à retirer délicatement la tique lorsque la piqûre s’est déjà produite.
  2. Dans le sens participatif, Signalements-tiques demande aux Français volontaires de s’impliquer dans les recherches en cours. Mais comment ?

Les personnes touchées sont en fait invitées à déclarer la piqûre ou même celle de leur animal domestique en la géolocalisant, puis en transmettant une photo, voire même d’envoyer par voie postale la tique aux équipes scientifiques. Ainsi avec ces données, l’application est en mesure de fournir des cartes de présence de tiques visant à alerter et à établir des actions préventives pour les multiples promeneurs du coin.

Déclarer ces données via un formulaire (homme, femme, animal, âge, date, zone géographique) c’est permettre de mieux étudier le comportement des différentes variétés de tiques qui se promènent dans la nature !

Alors, randonneurs et non-randonneurs ? Vous souhaitez allier sécurité et tranquillité ? N’attendez plus et installez Signalements-tique sur votre téléphone !

Et pour mieux mettre en pratique…

Précautions à prendre pour les tiquesVous venez de vous faire mordre par une tique ? 

1- Dans les 12 à 36 heures, il faut retirer la tique délicatement avec un tire-tique (voir illustration ci-contre). Ne surtout pas utiliser d’éther ou d’alcool pour endormir la tique car cela risque de réveiller davantage la tique qui se sent agressée et qui va mieux attaquer sous la peau.

2- Ensuite, pensez à désinfecter au niveau de la zone de piqûre et ne jetez pas la tique.

3- L’application “Signalements-tique” vous invite à prendre en photo la tique après l’avoir placé quelques minutes  dans le congélateur pour qu’elle ne bouge plus !

4- Pour aller plus loin et participer aux recherches, l’INRA vous propose d’envoyer la tique par la poste, scotchée sur une feuille de papier à l’adresse suivante :

Projet Citique, laboratoire tous chercheurs. Centre INRA Grand-Est Nancy, 54 280 Champenoux.


Lucie B., Biologiste spécialisée en E-santé.

– Tiques : une appli pour s’informer et participer aux recherches. EGORA. Marielle Ammouche. Le 29 juillet 2017.
Lucie B.

Biologiste spécialisée en E-santé

Passionnée par l’univers des Neurosciences.

Possède un goût prononcé pour l’architecture d’intérieur et les nouvelles technologies.

Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.


Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.