La maladie de Lyme, une épidémie ?

May 31, 2017 par

Forêts, pâturages, champs, etc. les tiques sont partout ! En effet, en fonction de l’espèce, celles-ci peuvent survivre à la fois dans des endroits humides et secs. Une piqûre de tique n’est pas à négliger. Elles sont courantes et les conséquences sont variables d’un individu à l’autre…

Maladie Lyme - piqûre de tique

La maladie de Lyme, causée par une piqûre de tique

La maladie de Lyme est une maladie infectieuse, causée par une bactérie Borrelia burgdorferi. Cette dernière est transmise par la piqûre de tique. Les symptômes associés à cette pathologie sont les suivants : fièvre, maux de tête, fatigue intense ou encore éruptions cutanées (érythème).

La plupart des cas de maladie de Lyme se traitent efficacement, par une antibiothérapie de quelques semaines. Si l’infection n’est pas prise en charge rapidement, d’autres conséquences, plus graves, peuvent apparaître. Notamment une propagation de la bactérie au travers de l’organisme : cœur, système nerveux, ou encore articulations.

Le diagnostic repose, dans un premier temps, sur l’identification des symptômes caractéristiques. Des analyses, en laboratoire, permettent de confirmer ou d’infirmer le diagnostic.

Cette maladie peut être prévenue :

  • Par l’utilisation d’insecticides ;
  • Par le retrait de la tique dès le premier contact ;
  • Par l’éviction du contact avec les environnements à risque.

De nombreux patients infectés …

Dans le cadre de la journée mondiale de la maladie de Lyme, les associations engagées ont annoncé une réelle nécessité de renforcer la prise en charge de cette pathologie. En effet, il semblerait qu’en France, la forme aiguë de la maladie soit traitée par une antibiothérapie de 21 jours. A la suite de cela, le patient est considéré comme guéri. Or, les symptômes peuvent récidiver. Dans ce contexte, on parle de maladie auto-immune.

A savoir ! Une maladie auto-immune est une maladie résultant d’une déficience du système immunitaire.

Dans certains cas, la maladie de Lyme n’est donc pas soignée, dans sa totalité, par la simple prise d’antibiotiques. C’est dans ce sens que, médecins et associations remettent en cause la prise en charge de cette maladie, et demandent la reconnaissance de la forme chronique de celle-ci.

De plus, il semblerait que la prévalence (nombre d’individus présentant la maladie) de la maladie soit sous-estimée. Certains scientifiques annoncent même que près de 90 % de la population, en Europe, serait porteuse de la bactérie Borrelia burgdorferi. Tous ne présentent pas la maladie. Néanmoins, au moindre affaiblissement du système immunitaire, les symptômes caractéristiques peuvent se dévoiler.

Prévention et prise en charge sur le long terme sont alors nécessaires pour lutter contre la tique !

Delphine W., Ergonome spécialisée en Santé au Travail.

– Lyme Disease. Center for Disease Control and Prevention. Le 23 mai 2017.
– Maladie de Lyme : “Une épidémie, voire même une pandémie”. Francetvinfo.fr. Le 20 mai 2017.
Delphine W.
Étudiante ergonome spécialisée en santé au travail.
Spécialiste dans la santé, le bien-être et l’adaptation de l’environnement de travail à l’Homme.
Passionnée par le sport, intéressée par la cuisine et captivée par l’écriture.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.