Sport, hypertension artérielle et grossesse

Jun 9, 2017 par

La grossesse entraîne certaines pathologies sous-jacentes, et notamment de l’hypertension artérielle qui, pendant la grossesse, augmente le risque de mortalité maternelle. Limiter l’hypertension artérielle est alors un impératif …

Hypertension et grossesse

Hypertension artérielle et grossesse

Dans ce contexte, une équipe de scientifique s’est intéressée aux bienfaits de l’activité physique pendant la grossesse et les risques d’hypertension.

Cette récente étude s’est basée sur des données concernant des femmes enceintes, sans complication, pratiquant ou non une activité physique. La mesure principale s’attardait sur l’incidence (apparition de nouveaux cas) des maladies hypertensives. De plus, le nombre d’accouchements par césarienne, a également été comparé entre les femmes enceintes actives et celles ne pratiquant pas d’activité physique.


A savoir ! Les maladies hypertensives les plus courantes, durant la grossesse, sont : la pré-éclampsie
(syndrome fréquent et parfois gravissime caractérisé par une hypertension artérielle associée à la présence de protéines dans les urines) et l’hypertension gravidique (hypertension apparaissant en fin de grossesse).

Bouger pour vivre sa grossesse !

En tout, 5 075 femmes enceintes ont été impliquées dans cette étude. Les résultats montraient que les femmes pratiquant une activité physique d’aérobic (qui s’accompagne d’une consommation en oxygène durant l’effort), pendant la grossesse, présentaient un taux de maladies hypertensives inférieur au groupe contrôle (femmes ne pratiquant aucune activité physique pendant la grossesse).

De plus, le taux d’accouchements par césarienne était, lui aussi, réduit de près de 16 % chez les femmes enceintes actives.

Les auteurs en ont conclu qu’une pratique d’activité aérobic, entre 30 et 60 minutes, 2 à 7 fois par semaine, permet de diminuer le risque de maladies hypertensives (hypertension générale, hypertension gravidique ou pré-éclampsie). La pratique de sport aérobic, dès le début de la grossesse, permettrait également de limiter le risque d’accouchement par césarienne. Ces constats concernent les femmes enceintes en bon état général ou celles présentant un diabète gestationnel ou non.

Enfin, au travers d’une autre étude, il a été démontré que la pratique d’une activité physique, régulière et adaptée, permettait une réduction du risque d’accouchement prématuré ou encore de diabète gestationnel.

Delphine W., Ergonome spécialisée en Santé au Travail.

– Du sport pour prévenir l’hypertension artérielle au cours de la grossesseCharles Vangeenderhuysen. JIM. Le 30 mai 2017.
Delphine W.
Étudiante ergonome spécialisée en santé au travail.
Spécialiste dans la santé, le bien-être et l’adaptation de l’environnement de travail à l’Homme.
Passionnée par le sport, intéressée par la cuisine et captivée par l’écriture.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.