Infarctus du myocarde : le cœur a ses raisons parmi lesquelles… la dépression !

infarctus du myocarde-dépression-facteur de risque

Ces dernières années, la médecine a fait des progrès considérables en termes de prévention, de prise en charge thérapeutique et de vitesse d’intervention des équipes soignantes face au véritable fléau que représente l’infarctus du myocarde . Pour autant, cela ne l’empêche pas de représenter une cause importante de mortalité, tuant chaque année 120 000 Français dont 10% dans les heures suivant sa survenue. Si les facteurs de risque sont bien connus (âge, sexe, antécédents familiaux, obésité, diabète, hypertension etc…), il en existe un autre, jusqu’à présent inattendu…

Lire la suite