Thé vert : distinguez le vrai du faux !

Nov 27, 2016 par

thé vert

Souvent cité dans les médias pour d’innombrables vertus, on attribue au thé vert maintes propriétés, mais qu’en est-il vraiment ? Antifatigue ? Bon pour les dents ? Amincissant ? Régulateur de transit ? Protecteur contre les maladies cardiovasculaires et le cancer ? Santé sur le Net vous dit tout sur le thé vert.

Le thé, pour booster son cerveau ?

Le thé contient de la caféine, qui stimule le système nerveux, accroît la vigilance, diminue l’appétit et stimule les urines.

La caféine du thé permettrait donc une stimulation des capacités intellectuelles, et pourrait contribuer à soulager les migraines, bien que la caféine du café serait qualifiée de « plus efficace » sur ce point. Pourtant, le rôle de la caféine contre les migraines ne fait à ce jour pas l’unanimité parmi les chercheurs, fait ne permettant pas de conclusion tranchée.

À savoir ! Une tasse de thé contient 50 mg de caféine et 80 à 100 mg de polyphénols. Le thé est à éviter quelques heures avant le coucher ! L’excès de caféine peut provoquer excitation, nervosité, insomnie…

Thé et appétit

La consommation de thé qui contient de la caféine peut diminuer l’appétit. Toutefois, les effets de la caféine sur l’appétit disparaissent chez les personnes en consommant régulièrement. On souligne le manque d’études permettant de confirmer les effets possibles de la caféine ou du thé sur la perte de poids à long terme, bien que leur consommation à ces fins soit elle, avérée. Cependant, les catéchines, flavonoïdes du thé, pourraient jouer un rôle dans le maintien du poids après un régime, selon une récente étude parue en aout 2016.

À savoir ! Quelle différence entre thé vert, thé oolong et thé noir ? Le temps de séchage ! En effet, un temps de séchage différent des jeunes feuilles et bourgeons de thé récoltés sur un même arbuste peut donner ces 3 thés différents : du thé vert s’il est séché durant quelques heures, oolong s’il est séché un peu plus longtemps, et noir s’il est séché une nuit ou plus.

Thé, futur anti-cancéreux ?

Le thé contient des polyphénols, antioxydants de la famille des flavonoïdes, aux propriétés antioxydantes qui protègent les cellules des agressions.

Les polyphénols du thé vert auraient également des propriétés qui limiteraient ou retarderaient la croissance des cellules cancéreuses in vitro. Pourtant, de nombreuses études ayant cherché à évaluer cet effet in vivo, chez des consommateurs de thé, auraient obtenu des résultats contradictoires. La question n’est donc pas encore tranchée, mais les composés présents dans le thé vert pourraient constituer une piste pour la recherche thérapeutique contre le cancer, selon les chercheurs.

Thé contre les caries ?

Il semblerait que le thé puisse limiter l’apparition de caries du fait des flavonoïdes qu’il contient ou de sa richesse en fluor. Une récente étude menée chez 30 enfants a notamment montré que l’utilisation d’une décoction de thé pouvait réduire la formation de caries, via son action modératrice sur l’amylase, une enzyme présente dans la salive et qui serait impliquée dans la formation des caries.

À savoir ! Une décoction consiste à faire chauffer des plantes fractionnées ou découpées dans de l’eau portée à ébullition, puis à laisser refroidir le mélange avant de le filtrer. Il s’agit du même principe de préparation que celui du café turc.

Vivre plus longtemps grâce au thé vert …

Les effets du thé pour la prévention des maladies cardiovasculaires ont également fait l’objet d’études dont les résultats n’étaient pas toujours en concordance. Néanmoins, une récente étude menée en Chine sur 165 000 hommes, parue en juillet 2016 suggère qu’une consommation régulière de thé vert serait associée à un risque de mortalité réduite, et à un plus faible risque de développer des maladies cardiovasculaires, comparativement à ceux ne buvant pas de thé.

Ainsi, au vu du potentiel du thé vert et des incertitudes entourant encore aujourd’hui certaines de ses vertus, Santé sur le Net, vous assure d’une chose : se relaxer autour d’une bonne tasse de thé ne peut faire que du bien !

Yasmine Z., journaliste Scientifique


Sources :
– Junxiu Liu et al. Association of green tea consumption with mortality from all-cause, cardiovascular disease and cancer in a Chinese cohort of 165,000 adult men. European Journal of Epidemiology. Juillet 2016 / DOI: 10.1007/s10654-016-0173-3
– Arshad H. Rahmani et al. Implications of Green Tea and Its Constituents in the Prevention of Cancer via the Modulation of Cell Signalling Pathway. BioMed Research International. 2015
– Encyclopédie des plante Médicinales. Larousse. 2001
– Le guide des plantes qui soignent. Vidal. 2010
– Janssens PL et al. Nutraceuticals for body-weight management: The role of green tea catechins.Physiology and behavior. Aout 2016
– Arya V. Inhibition of salivary amylase by black tea in high-caries and low-caries index children: A comparative in vivo study. Juillet 2015

Yasmine Z.
Journaliste Scientifique.
Biologiste spécialisée en Pharmacologie Clinique.
Passionnée d’écriture, elle a un tempérament créatif et un style d’aplomb.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.