L’olivier, un antibiotique naturel ?

Nov 22, 2016 par

huile d'olive

La branche d’olivier, emblème de la paix, était utilisée en Grèce durant l’antiquité pour couronner les vainqueurs des jeux olympiques. De récentes études suggèrent que cette plante très utilisée dans la médecine traditionnelle méditerranéenne, aurait également des vertus thérapeutiques. Qu’en est-il vraiment ? Santé sur le Net vous fait redécouvrir les propriétés de l’olivier.

Les vertus de l’olivier

Présent à l’état sauvage dans le bassin méditerranéen, l’olivier est cultivé pour ses feuilles et ses fruits, lesquels sont récoltés à la fin de l’été. Des olives, on extrait de l’huile, laquelle est largement consommée à travers le monde.

Cet arbre aurait commencé à être exploité en Crète, 3 500 ans avant Jésus-Christ : à cette époque déjà, ses feuilles étaient utilisées pour désinfecter les blessures. Aujourd’hui, de récentes études s’intéressent de nouveau aux propriétés antibiotiques de l’olivier. Ainsi, selon des recherches récentes en phytothérapie, l’huile d’olive, mais aussi les feuilles et les fleurs d’olivier possèderaient une activité antibactérienne.

Un booster d’antibiotique naturel

Une étude parue début 2016 dans Phytotherapy Research, a étudié les propriétés antimicrobiennes de l’extrait de feuilles d’olivier, associé ou non avec de l’ampicilline, un antibiotique. Pour cela, les chercheurs ont testé in vitro l’efficacité de cet extrait de feuille d’olivier, sur deux souches de bactéries (Escherichia coli et Staphylococcus aureus). Les résultats ont montré une efficacité antibactérienne de l’essence d’olivier sur ces bactéries. L’effet était d’autant plus important lorsque l’extrait de feuille d’olivier était associé à l’ampicilline, témoignant selon les chercheurs d’un effet synergique entre l’extrait naturel de feuille d’olivier et l’antibiotique ampicilline. L’étude conclut que des recherches additionnelles seraient nécessaires pour utiliser l’extrait de feuilles d’olivier en co-administration avec un antibiotique, en tant que booster naturel de l’effet des antibiotiques couramment utilisés.

L’olivier, nouvel antibiotique

Une autre étude parue dans Annals of Clinical Microbiology and Antimicrobials, s’est intéressée aux propriétés d’un composé dérivé de l’Oleuropeine, molécule issue de l’huile ou des feuilles d’olivier. Le composé, utilisé dans l’étude pour combattre les bactéries a révélé un effet antibactérien avéré. Les chercheurs soulignent l’effet antimicrobien de l’huile ou des extraits de feuilles d’olivier dont l’utilisation pourrait avoir un intérêt à la fois, pour traiter les affections de la peau (allant dans le sens de la pratique d’époque pour soigner les blessures, 3 500 ans avant JC.), mais aussi pour développer de nouvelles thérapeutiques antibiotiques à partir d’un produit naturel, l’olivier.

Yasmine Z., Journaliste Scientifique


Sources :
– Encyclopédie des plantes médicinales. Larousse 2001
– Asuka Kishikawa et al. Multiple Biological Effects of Olive Oil By-products such as Leaves, Stems, Flowers, Olive Milled Waste, Fruit Pulp, and Seeds of the Olive Plant on Skin. 16 Mars 2015 / DOI: 10.1002/ptr.5326
– Lim A et al. Plant Phenols as Antibiotic Boosters: In Vitro Interaction of Olive Leaf Phenols with Ampicillin. Phytotherapy research Janvier 2016 / DOI: 10.1002/ptr.5562
– Bisignano C et al. 3,4-DHPEA-EA from Olea Europaea L. is effective against standard and clinical isolates of Staphylococcus sp. Annals of Clinical Microbiology and Antimicrobials. Juillet 2014 / doi: 10.1186/1476-0711-13-24

Yasmine Z.
Journaliste Scientifique.
Biologiste spécialisée en Pharmacologie Clinique.
Passionnée d’écriture, elle a un tempérament créatif et un style d’aplomb.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.