Vaccin contre le tétanos : indispensable tout au long de la vie !

Actualités Maladies infectieuses Vaccins

Rédigé par Deborah L. et publié le 25 mai 2022

Infection grave et souvent mortelle, le tétanos peut être prévenu par la vaccination. Ainsi, les rappels du vaccin contre le tétanos s’avèrent indispensables tout au long de la vie. Santé sur le Net fait le point sur cette infection grave et le calendrier vaccinal qui permet de s’en protéger.

vaccin contre le tétanos

Qu’est-ce que le tétanos ?

Le tétanos désigne une infection aiguë grave. Elle est due à des toxines produites par une bactérie qui colonise le tube digestif des animaux et persiste dans leurs déjections et/ou dans le sol sous une forme sporulée extrêmement résistante. Sa transmission à l’Homme se fait par pénétration dans l’organisme via une plaie cutanée.

Plusieurs conditions doivent être réunies pour que la maladie puisse se déclarer :

  • Pénétration des spores dans l’organisme humain.
  • Absence d’oxygène permettant la germination des spores et la production de toxines par la bactérie au niveau de la plaie.
  • Non vaccination contre le tétanos ou vaccination incomplète de l’individu infecté.

Après pénétration des spores dans l’organisme, les toxines se disséminent au sein de la circulation générale. Elles interfèrent ensuite avec les neurotransmetteurs. Après une période d’incubation de 4 à 21 jours, ce processus entraîne des symptômes neuromusculaires sous forme de contractures, de spasmes musculaires et de convulsions. A noter que la maladie peut se présenter sous forme :

  • Généralisée (la plus fréquente et la plus grave) ;
  • Localisée (région anatomique proche de la plaie) ;
  • Céphalique (avec atteinte des nerfs crâniens).

Il s’agit d’une maladie grave, entraînant une hospitalisation prolongée en service de réanimation. Elle peut également s’accompagner de séquelles et d’une mortalité élevée. En effet, en moyenne, 25 à 30 % des cas décèdent.

À savoir ! Le tétanos n’est pas une maladie contagieuse. Il ne se transmet pas entre les individus.

Le tétanos : rare mais toujours présent en France

Si la généralisation du vaccin contre le tétanos a raréfié cette maladie dans les pays industrialisés, elle n’a pour autant pas encore disparu. En France par exemple, on dénombre ces dernières années une dizaine de cas de tétanos par an.

À savoir ! Le tétanos généralisé est une maladie à déclaration obligatoire en France.

Le 14 avril dernier, Santé publique France a communiqué les données de la surveillance épidémiologique du tétanos des dix dernières années. Il en ressort les conclusions suivantes :

  • Dans la plupart des cas, l’infection se fait via une blessure légère, souillée par de la terre ou des débris végétaux.
  • Taux de mortalité de 29 % (35 % chez les plus de 70 ans, et 14% chez les moins de 70 ans).
  • Les sujets âgés représentent la population la plus à risque avec 3/4 des malades âgés de 70 ans et plus.
  • Le tétanos n’a touché que des personnes non ou mal vaccinées, y compris des enfants (trois cas âgés de 3 à 8 ans).

De l’importance du vaccin contre le tétanos tout au long de la vie

Une couverture vaccinale élevée au sein de la population ne protège pas les individus non vaccinés ou non à jour de leurs vaccinations. D’où l’importance pour chacun de veiller à bénéficier d’une vaccination individuelle complète (incluant les rappels vaccinaux) pour une protection optimale. D’autant que les personnes ayant été infectées par le tétanos et qui en guérissent n’acquièrent pas d’immunité et peuvent donc à nouveau être infectées.

Créé il y a plus de 70 ans, le vaccin contre le tétanos fait preuve d’une excellente efficacité et innocuité. Chez le nourrisson, il est obligatoire avec une primo-vaccination à 2 doses, administrées à l’âge de 2 et 4 mois et une dose de rappel à l’âge de 11 mois. Les rappels doivent être faits à l’âge de 6 ans, puis entre 11 et 13 ans. A l’âge adulte, ils sont administrés tous les 20 ans (à 25, 45 et 65 ans), puis tous les 10 ans à partir de 75 ans.

À savoir ! Bien que non obligatoires, les rappels sont fortement recommandés. La vaccination contre le tétanos et les rappels sont en revanche obligatoires pour certaines professions (militaires, personnels des services de secours et d’incendie, les personnels de services médico-sociaux prenant en charge des enfants ou des personnes âgées etc)

S’agissant des adultes non vaccinés, la primo-vaccination consiste en deux doses à deux mois d’intervalle, avec un rappel 8 à 12 mois plus tard. Le calendrier vaccinal est suivi en fonction de l’âge de patient, en veillant à respecter un intervalle d’au moins 5 ans après la dernière dose injectée.

À savoir ! Depuis juillet 2018, le vaccin monovalent contre le tétanos n’est plus disponible en France. Tous les vaccins disponibles sont en effet combinés à d’autres vaccins.

Avec l’administration d’immunoglobulines en cas de blessure, la vaccination constitue la seule prévention possible contre l’infection. Elle concerne chacun d’entre nous tout au long de la vie, elle n’est donc pas à négliger !

Déborah L., Docteur en Pharmacie

Sources
– Tétanos en France, on peut encore en mourir… jim.fr. Consulté le 24 mai 2022.
– Tétanos. santepubliquefrance.fr. Consulté le 24 mai 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.