Vin rouge et mode de vie méditerranéen, pour vivre plus longtemps ?

Oct 7, 2016 par

vin rouge mode de vie méditeranéen

Le French Paradox, concept né il y a plus d’une vingtaine d’années, découle d’un fait statistique surprenant, observé par les épidémiologistes français dans les années 80 : les français ont un taux de mortalité cardiovasculaire réduit, malgré une consommation de gras et de tabac équivalent à ceux des autres pays industrialisés. Comment l’expliquer ? Un lien serait fait avec la consommation modérée de vin, et du vin rouge en particulier.

Ce concept, au cœur de houleux débats entre les scientifiques depuis des années, est encore aujourd’hui, d’actualité.

Le vin, un effet protecteur ?

La consommation de produits alimentaires gras peut favoriser l’hypercholestérolémie (ou taux élevé de cholestérol), en particulier si l’alimentation est riche en graisses animales (viande). Une alimentation trop grasse peut donc entrainer le dépôt de mauvais cholestérol dans les artères, cause de maladies cardiovasculaires.

La consommation de gras, est équivalente en France et dans les pays anglo-saxons. Le taux de cholestérol total (comprenant le bon (HDL) et le mauvais cholestérol (LDL)), serait également comparable dans ces pays. Pourtant, la France, pays traditionnellement consommateur de vin rouge, présente une mortalité cardiovasculaire réduite, en comparaison à celle des anglo-saxons.

POUR UN MODE DE VIE SAIN

  • La consommation modérée de vin serait associée à une réduction de 24 à 31 % de la mortalité, selon une étude européenne.
  • La consommation modérée d’alcool aurait un effet préventif contre les infarctus et attaques au même titre que la pratique d’une activité physique régulière et que la consommation de fruits et légumes, selon les études Interheart et Interstrokel.
  • Il est rappelé qu’une alimentation saine, et le fait d’être non-fumeur contribuent à rester en bonne santé.

Vin, bon et mauvais cholestérol

Le French Paradox, concept expliquant la protection cardiovasculaire des français par la consommation modérée de vin rouge, pourrait être dû à l’effet du vin, sur le cholestérol :

La consommation modérée d’alcool et du vin en particulier augmenterait le taux de cholestérol HDL, appelé aussi, « bon cholestérol ». A l’inverse, le vin, alcool riche en antioxydants (flavonoïdes) diminuerait l’oxydation du LDL (ou mauvais cholestérol), réaction chimique conduisant à la présence de LDL oxydé dans le sang, acteur redoutable pour les maladies cardiovasculaires. Les LDL oxydés sont à l’origine de la formation des plaques d’athéromes (plaques jaunâtres composées en grande partie de cholestérol), qui s’accumulent dans les artères, et qui peuvent être entre autres, responsables des infarctus ou des AVC.
A savoir ! Les flavonoïdes (ou polyphénols) sont des molécules qui peuvent être présentes dans de nombreuses plantes, fruits, légumes ou boissons telles que le thé, le café, la bière et le vin.

Comment consommer le vin ?

Une consommation modérée de vin rouge correspondrait à deux verres par jour chez la femme et trois verres chez l’homme. Cette consommation ne peut être bénéfique que si le vin est bu lentement au cours des repas, en alternant avec de l’eau, selon le mode de vie français et plus généralement méditerranéen.

L’association d’une consommation modérée de vin et du régime alimentaire méditerranéen, pourrait être impliquée dans l’explication du French Paradox, qui deviendrait alors Mediterranean Paradox, car élargi aux pays méditerranéens consommateurs de vin.

De nombreuses études sont aujourd’hui en cours, afin de déterminer les bénéfices apportés par une alimentation suivant le modèle méditerranéen, dont fait partie intégrante « la consommation modérée de vin ».

Santé Sur le Net vous rappelle que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé !

 

Yasmine Z., Journaliste Scientifique


Sources

Actualités Vin & Santé. Vin et Société. Juillet 2016

Bientôt un médicament à base de vin rouge ? Santé Sur le Net. Aout 2016

French Paradox : une spécificité française. Vin et Société. 2010

Jean Ferrières. The French paradox: lessons for other countries. Heart. 2004

Yasmine Z.
Journaliste Scientifique.
Biologiste spécialisée en Pharmacologie Clinique.
Passionnée d’écriture, elle a un tempérament créatif et un style d’aplomb.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.