Bientôt un médicament à base de vin rouge ?

Aug 9, 2016 par

bientot medicament base vin rouge

Des chercheurs ont identifié un composé du vin rouge, le « resvératrol » qui aurait des effets bénéfiques sur la santé. Ils travaillent aujourd’hui à la réalisation d’un médicament, fait à partir de ce composé.

Le vin, protègerait-t-il de la maladie d’Alzheimer ?

bientot medicament base vin rouge raisinDe nombreuses études ont été réalisées sur différents organismes (levure, ver, mouche et souris), pour connaitre les bienfaits éventuels du resvératrol, dans diverses maladies, telles que les maladies cardiaques, le diabète et la maladie d’Alzheimer.

Le resvératrol est naturellement présent dans le vin rouge à des concentrations très faibles. Étant associé à de nombreuses autres substances dans le vin rouge, il n’est donc pas pratique d’étudier ses effets chez les amateurs de vins.
Purifié ou isolé, le resvératol est décomposé très rapidement par le foie. Afin d’être efficace chez l’Homme, il devrait donc être utilisé à des concentrations très élevées. C’est ce qui a été réalisé, dans une récente étude clinique de phase 2 (phase précoce), menée sur 119 participants, qui suggère que l’utilisation de resvératrol pourrait ralentir la progression de la maladie d’Alzheimer, en utilisant une dose quotidienne du composé, équivalente à la quantité de resvératrol comprise dans 1000 bouteilles de vin.

L’étude a montré que le marqueur amyloïde-Beta 40, dont la diminution est corrélée à l’aggravation de la démence chez les patients Alzheimer, ne diminuait pas ou peu pour le groupe ayant reçu le traitement, en comparaison au groupe témoin.
Cependant, de telles doses de resvératrol sont associées à des effets secondaires tels que des nausées, vomissements, diarrhée et déshydratation. Une étude de phase 3 (stade avancé), serait prévue à plus large échelle, pour tester l’hypothèse de l’efficacité de la molécule.

Bénéfice lié aux autres composés issus du vin

bientot-medicament-base-vin-rouge-chocolatLe Dr Bertelli, chercheur de l’Université de Milan, a constaté que la concentration sanguine de resvératrol chez le rat était plus élevée lorsque l’animal consommait du vin rouge, en comparaison à la prise de resvératrol purifié.

Cela suggère que des composés issus du vin rouge permettraient de maintenir une concentration en resvératrol, suffisamment élevée pour être efficace.
L’identification de ces molécules présenterait un intérêt, pour la recherche de nouvelles thérapeutiques.

A savoir !

Le resvératrol est présent dans le vin rouge, mais aussi dans le raisin rouge, la framboise, certaines baies et dans le chocolat noir.

Il existe également en complément alimentaire, bien qu’il n’y ait pas encore de preuves de l’efficacité de ces compléments selon Andy Gescher, professeur à l’University of Leicester. Le complément alimentaire, n’étant pas considéré comme un médicament, ses fabricants ne sont pas tenus de prouver son éventuelle efficacité thérapeutique.


Des recherches inspirées du vin

Les chercheurs de l’University of New South Wales tentent de contourner le problème de la concentration insuffisante du resvératrol, afin qu’il puisse être utilisé efficacement chez l’Homme en l’associant avec d’autres molécules contenues dans le vin rouge et qui pourraient exacerber ses effets, à des doses moindres, tout en évitant les effets secondaires (dus à l’utilisation de trop fortes doses).
Ils ont travaillé à l’associer à deux molécules issues du vin (des antioxydants et des agents chélateurs). Cette formulation permettrait d’utiliser une dose de resvératrol inférieure à 25 mg, soit l’équivalent de 13 bouteilles de vin rouge.

Pistes d’avenir

La biotech Jupiter Orphan Therapeutics Inc, a choisi une approche différente pour résoudre le problème de la concentration efficace du composé : elle développe une nouvelle formule de resvératrol pour empêcher sa décomposition par le foie, et permettre sa présence en quantité suffisante dans l’organisme, afin qu’il puisse y avoir un effet. Un test de leur molécule sur la souris a montré une concentration du produit 17 fois plus élevée que chez des souris témoins. Ce produit pourrait être prochainement testé dans la maladie d’Alzheimer.

En attendant que les scientifiques parviennent à mettre au point une formule efficace pour utiliser ce composé chez l’Homme, « une source fiable resterait encore un verre de vin rouge », selon le Dr Bertelli.

A savoir !
Qu’est-ce que le French paradox ? Ce concept est né il y a une vingtaine d’année lorsque des statistiques ont montré que les français avaient une mortalité cardiovasculaire bien plus réduite que les autres pays industrialisés, à consommation de gras et de tabac équivalent. Un lien avait été fait avec la consommation de vin rouge qui protégerait les français des maladies cardiovasculaires. Ce concept, ainsi que sa spécificité française ont fait l’objet de nombreux débats entre les spécialistes. Il pourrait tendre à être élargi aux pays méditerranéens, consommateurs de vin.

Santé sur le Net vous rappelle que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé!


Yasmine Z., Journaliste Scientifique


Sources
Scientists Get Closer to Harnessing the Health Benefits of Red Wine. The Wall Street Journal. 1 aout 2016
Turner RS et al. A randomized, double-blind, placebo-controlled trial of resveratrol for Alzheimer disease. Neurology. 11 septembre 2015 / doi: 10.1212/WNL.0000000000002035
Resveratrol Impacts Alzheimer’s Disease Biomarker. Georgetown University Medical Center. 11 septembre 2015

Yasmine Z.
Journaliste Scientifique.
Biologiste spécialisée en Pharmacologie Clinique.
Passionnée d’écriture, elle a un tempérament créatif et un style d’aplomb.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.