Accouchement par césarienne : un risque plus élevé de complications graves pour la mère !

Apr 17, 2019 par

En France, 1 bébé sur 5 nait aujourd’hui par césarienne. La césarienne est une technique d’intervention chirurgicale qui permet l’accouchement par incision de l’abdomen et de l’utérus. D’après une nouvelle recherche Française réalisée par une équipe de chercheurs de l’Inserm , l’accouchement par césarienne est associé à un risque plus élevé de complications graves pour la mère par rapport à l’accouchement naturel, notamment chez les femmes de 35 ans et plus.

accouchement-cesarienne

Qu’est-ce que la césarienne ?

La césarienne est une intervention chirurgicale qui consiste à extraire le bébé de l’utérus de sa mère lorsque les conditions, chez la mère ou chez l’enfant ne sont pas favorables à l’accouchement par voie basse. Il existe deux types de césariennes :

  • La Césarienne en urgence : Elle est décidée au cours de travail lorsque l’accouchement par voie naturelle devient impossible.
  • Césarienne programmée : Elle est proposée en cas de difficultés prévisibles dans le déroulement de l’accouchement et qu’il existe un risque pour la maman ou le bébé.

Dans moins de la moitié des cas, la césarienne est programmée. Les césariennes programmées peuvent être dues à :

  • Un utérus cicatriciel (par antécédents de césarienne)
  • Une grossesse gémellaire
  • Une présentation du bébé par siège
  • Une transmission mère-enfant d’une infection maternelle
  • Un bébé avec un poids important…

Dans les autres cas, elle est réalisée en urgence ou pendant le travail après une tentative par voie basse. La décision du mode d’accouchement est constamment réévaluée durant la grossesse.

D’après une nouvelle étude réalisée par l’équipe Inserm l’accouchement par césarienne serait associé à un risque plus élevé de complications graves principalement hémorragiques pour la mère que l’accouchement par voie vaginale, en particulier chez les femmes de plus de 35 ans.

Le risque de complications graves lié à la césarienne triplé chez les femmes de plus de 30 ans

Les complications maternelles graves surviennent dans 1.5 % des accouchements. Une nouvelle étude de l’Inserm révèle que la probabilité des complications est doublée lorsqu’il s’agit d’un accouchement par césarienne par rapport à un accouchement physiologique. Ces résultats sont particulièrement significatifs chez les femmes âgées de plus de 35 ans, la probabilité est triplée.

Les scientifiques exposent  l’hypothèse que cette croissance du sur-risque de saignement physiologique avec l’âge serait liée à la diminution de la capacité de l’utérus à se contracter après la naissance du bébé pour arrêter l’hémorragie.

« Ces résultats ont des implications pour la pratique clinique et seront utiles pour décider du type d’accouchement ; les femmes et les médecins doivent être informés de ce risque accru pour déterminer la meilleure façon d’accoucher, surtout pour les mères plus âgées. » déclare Catherine Deneux-Tharaux, responsable de l’étude.

Alexana A., Journaliste Scientifique

– L’accouchement par césarienne associé à un risque accru de complications graves pour la mère. SALLE DE PRESSE INSERM. Consulté le 12 Avril 2019.
– La césarienne, ce que toute femme enceinte devrait savoir. HAS. Consulté le 12 Avril 2019.
Alexana Aloysius
Journaliste scientifique spécialisée en biotechnologie.
Passionnée par le domaine de la santé et les nouvelles technologies du digital.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.