Augmentation des arrêts maladie chez les jeunes

Actualités Neurologie

Rédigé par Estelle B. et publié le 20 juillet 2022

Le nombre d’arrêts maladie constitue un indicateur important de la santé au travail, et plus largement de la santé de la population française. Une récente enquête menée par l’organisme Malakoff Humanis révèle une hausse significative des arrêts maladie chez les jeunes travailleurs. Cet effet serait-il une conséquence de la pandémie de la Covid-19 ?

arrêts maladie des jeunes

Santé des jeunes au travail et arrêts maladie

Les organismes de mutuelle et de couverture complémentaire, comme Malakoff Humanis, s’intéressent de près à la santé de leurs assurés. Ils recueillent donc régulièrement des données pour suivre l’état de santé des différentes catégories de la population. Récemment, Malakoff Humanis a mené une enquête sur plusieurs mois, auprès de 2 000 salariés, interrogés sur plusieurs mois grâce à un questionnaire en ligne. Ces données viennent compléter le baromètre santé réalisé annuellement par l’organisme.

L’objectif de cette enquête ciblée sur les jeunes était d’évaluer l’évolution de la santé mentale des jeunes travailleurs, au travers notamment du taux d’arrêt maladie. Traditionnellement, les jeunes sont peu touchés par les arrêts de travail, étant statistiquement moins impactés par les maladies chroniques, que les classes d’âge supérieur. En analysant les données obtenues depuis le début de l’enquête en février 2021, plusieurs tendances ressortent.

Une hausse des arrêts liée au Covid-19

Les résultats mettent en évidence une hausse des arrêts maladie chez les travailleurs au cours du premier trimestre 2022, par rapport au premier trimestre de l’année 2021. Uniquement pour le mois de mars 2022, 18 % des salariés interrogés ont été arrêtés au moins une fois, contre 11 % en 2021. La catégorie des jeunes travailleurs semble la plus touchée par cette hausse, avec 36 % des travailleurs de moins de 30 ans arrêtés pour cause de maladie au cours du mois de mars 2022, contre seulement 21 % en mars 2021.

Faut-il voir dans cette évolution un parallèle avec la hausse des indicateurs de l’épidémie de la Covid-19 ? Les chiffres vont dans ce sens, puisque 58 % des arrêts des jeunes de moins de 30 ans étaient liés au Covid-19. Mais la Covid-19 ne serait pas la seule cause d’arrêt maladie chez les jeunes. Les motifs d’arrêt liés à la santé mentale connaissent également une hausse significative. Dépression, anxiété, stress, burn-out, … représentent ainsi 14 % des arrêts maladie, se plaçant juste derrière la Covid-19.

 

Cette hausse des arrêts maladies est-elle synonyme de souffrances mentales chez les jeunes ?

Les questionnaires remplis par les salariés arrêtés au cours du mois de mars 2022 révèlent que 43 % d’entre eux estiment leur santé mentale médiocre, un chiffre qui s’élève à 51 % chez les salariés de moins de 30 ans. Ces salariés se plaignent notamment :

  • De troubles du sommeil ;
  • De stress ;
  • D’un épuisement émotionnel ;
  • D’un burn-out.

Une dégradation de la santé mentale chez les jeunes travailleurs

Et cette altération de la santé mentale serait selon 44 % d’entre eux directement liée au contexte professionnel, en particulier au temps de travail, à l’intensité du travail ou encore à des rapports sociaux dégradés. Les raisons personnelles (situation financière, difficultés psychologiques) n’arrivent qu’au second plan. Pour expliquer la hausse des arrêts maladie chez les jeunes en 2022, la dégradation de la santé mentale apparaît comme un facteur déterminant, suivie par la Covid-19 encore et toujours présente. Les troubles physiques n’arrivent qu’en troisième position. Cette nouvelle enquête confirme d’autres données ciblant une dégradation progressive mais significative de la santé mentale chez les jeunes Français.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Arrêts maladie et santé mentale dégradée : les jeunes actifs particulièrement touchés selon une étude de Malakoff Humanis. newsroom.malakoffhumanis.com. Consulté le 14 juillet 2022.
– Absentéisme maladie et santé mentale : les jeunes actifs particulièrement touchés. newsroom.malakoffhumanis.com. Consulté le 14 juillet 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.