BeatPark : une application musicale pour améliorer la marche des patients atteints de la Maladie de Parkinson

Actualités Innovations Neurologie Psychiatrie Santé au quotidien (maux quotidiens) Santé des séniors

Rédigé par Julie P. et publié le 8 août 2019

Est-il possible de s’aider des nouvelles technologies pour réduire la fréquence des chutes chez les personnes atteintes de  la maladie de Parkinson ? Avec le développement de l’application BeatPark, une équipe européenne vient de montrer que le défi pouvait être relevé. Focus sur les premiers résultats cliniques présentés pendant le congrès annuel de l’académie européenne de neurologie qui s’est déroulé du 29 juin au 2 juillet 2019 à Oslo.

Une personne écoutant de la musique

Un système d’autorééeducation basée sur le rythme de la musique

Les patients atteints de la maladie de Parkinson rencontrent des difficultés à marcher, car ils réalisent des petits pas, avancent à une faible vitesse et peuvent développer des immobilités soudaines et brèves.

Progressivement, ces difficultés motrices peuvent occasionner des chutes plus ou moins graves.

À savoir ! Le ralentissement des mouvements ou bradykinésie est un symptôme propre à la maladie de Parkinson. Les mouvements étant difficiles à initier, ils se font donc plus rares : la marche est lente avec des petits pas, le visage reste impassible et le clignement des yeux diminue. Les mouvements peuvent de manière temporaire devenir impossibles (akinésie) avec une immobilité brève et soudaine.

En novembre 2018, dans le cadre du projet financé par la Commission européenne BeatHealth, un consortium d’universités et d’entreprises européennes (CHU de Montpellier, laboratoire EuroMov de l’université de Montpellier, université de Gand en Belgique, université de Maynooth en Irlande et la société espagnole Tecnalia) a mis au point l’application BeatPark.

Il s’agit d’une stimulation auditive rythmique qui va améliorer la démarche et réduire les épisodes de chutes des personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

En écoutant la musique, le patient est invité à marcher en suivant le tempo régulier.

Ces travaux se basent notamment sur des études internationales sur la technique de stimulation rythmique auditive.

Après le développement de plusieurs prototypes répondant aux besoins des utilisateurs, les chercheurs ont réussi à mettre au point le système BeatPark qui comprend :

  • Une application mobile pour smartphone avec un logiciel capable d’analyser les données cinétiques de la marche pour adapter la musique et la synchroniser avec la cadence du patient ;
  • Des capteurs de marche positionnés au niveau des jambes pour enregistrer les données cinétiques de la marche.Finalement, BeatPark est capable d’analyser le rythme de marche du patient et de choisir des musiques au rythme correspondant. En retour, le cerveau peut se synchroniser à la cadence musicale pour améliorer la marche.

Lire aussiLes nouvelles technologies au service de la maladie de Parkinson

Les premiers résultats très prometteurs de l’étude pilote

Lors du congrès d’Oslo, les chercheurs ont présenté les résultats de leur étude pilote évaluant le dispositif auprès de 45 patients atteints de la maladie de Parkinson et âgés en moyenne de 65 ans.

Ces patients avaient un score moyen de Hoehn & Yahr de 2,4 points.

À savoir ! Le score de Hoehn & Yahr est une évaluation globale de la maladie. Mise en place en 1967, elle permet d’évaluer le stade de la maladie de Parkinson de 0 à 5 ( le stade 0 : pas de signes parkinsoniens ; stade 1 : signes unilatéraux n’entraînant pas de handicap dans la vie quotidienne ; stade 2 : signes à prédominance unilatérale entraînant un certain handicap ; stade 3 : atteinte bilatérale avec une certaine instabilité posturale ; stade 4 : handicap sévère, mais possibilités de marche, perte partielle de l’autonomie et stade 5 : malade en chaise roulante ou alité).

Pendant 30 jours, les patients ont suivi un programme d’entraînement basé sur 30 minutes de marche quotidienne en extérieur en écoutant de la musique avec le système BeatPark.

Les résultats sont très satisfaisants puisque les chercheurs ont observé :

  • Une bonne tolérance des patients à l’entraînement avec une absence de fatigue et une réduction de certaines douleurs musculaires et articulaires ;
  • Une diminution du nombre de chutes de 50% ;
  • Une augmentation de la vitesse de marche passant de 4,61km/h à 4,75 km/h et un allongement des pas.

Pour confirmer ces résultats montrant l’intérêt de la musicothérapie réceptive dans la maladie de Parkinson, les chercheurs doivent désormais réaliser un essai clinique sur le long cours avec des patients atteints par différents stades de la maladie de Parkinson .

Lire aussiMusicothérapie : Est-ce réellement efficace ?

Julie P., Journaliste scientifique

– Intérêt d’une appli de stimulation musicale dans la maladie de Parkinson. TIC Pharma. Consulté le 6 août 2019.
– Design and development of a gait training system for Parkinson’s disease. Plos One. Consulté le 6 août 2019.
– Fiche Mémo HAS-Maladie de Parkinsonet syndromes apparentés : techniques et modalités de la prise en charge non médicamenteuse des troubles moteurs. HAS-santé.fr. Consulté le 16 Juillet 2019.
  • Beaurain Renée says:

    Atteinte de la maladie de Parkinson diagnostiquée en 2010, âgée de 83 ans dans quelques semaines, je m’aide quotidiennement de rythme pour marcher, aux moments les plus difficiles de la journée. Le regard au sol précède le rythme, je regarde là où je veux poser un pied, puis l’autre, suit une marche rythmée (je compte mes pas de 4 en 4) sur laquelle je focalise mon attention. Rapidement, je peux allonger mes pas qui deviennent plus rapides si je le souhaite,
    De fait, je suis convaincue du bien fondé de ces études. Je ne regrette qu’une seule chose, ne pas pouvoir y participer.

    Reply
  • Beaurain Renée says:

    Atteinte de la maladie de Parkinson diagnostiquée en 2010, âgée de 83 ans dans quelques semaines, je m’aide quotidiennement de rythme pour marcher, aux moments les plus difficiles de la journée. Le regard au sol précède le rythme, je regarde là où je veux poser un pied, puis l’autre, suit une marche rythmée (je compte mes pas de 4 en 4) sur laquelle je focalise mon attention. Rapidement, je peux allonger mes pas qui deviennent plus rapides si je le souhaite,
    De fait, je suis convaincue du bien fondé de ces études. Je ne regrette qu’une seule chose, ne pas pouvoir y participer.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci pour votre témoignage et de l’intérêt que vous portez à nos articles publiés sur Santé sur le Net.
      Bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • CHARPENTIER says:

    Bonjour,

    Est ce que BeatPark est déjà commercialisé où pas?

    Si oui, où est-ce que nous pourrions le trouver?

    Merci d’avance pour votre réponse..
    Cordialement,
    Madame Charpentier

    Reply
  • CHARPENTIER says:

    Bonjour,

    Est ce que BeatPark est déjà commercialisé où pas?

    Si oui, où est-ce que nous pourrions le trouver?

    Merci d’avance pour votre réponse..
    Cordialement,
    Madame Charpentier

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour Madame,
      L’application n’est pas encore disponible sur les plateforme de téléchargement, mais nous espérons qu’elle le sera prochainement.
      Bonne fin d’après-midi.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.