CES 2017 : les dernières innovations numériques en santé

Jan 21, 2017 par

CES 2017 innovations

Innovation Le plus grand salon mondial de l’innovation numérique s’est déroulé début janvier à Las Vegas. Les applications dans le domaine de la santé y ont occupé une place privilégiée. Santé Sur le Net vous en dévoile quelques-unes.

VisioCheck, la première station de télémédecine portative

CES Visiocheck

Cette station de télémédecine comporte plusieurs éléments pour suivre l’état de santé du patient :

  • Un écran de connexion ;
  • Une caméra haute définition équipée d’un flash haute luminosité ;
  • Un thermomètre ;
  • Un électrocardiographe ;
  • Un tensiomètre ;
  • Un glucomètre ;
  • Un appareil de mesure de la saturation en oxygène.

Il devient ainsi possible de suivre de manière simple, rapide et fiable les grandes constantes vitales du patient, qui sont habituellement mesurées lors d’une consultation médicale en cabinet ou à domicile. L’utilisateur peut également filmer ou photographier une plaie, des boutons, une blessure, un traumatisme, ou même ausculter une partie du corps. Les clichés sont transmis instantanément ou stockés sur un serveur sécurisé. VisioCheck constitue un outil très intéressant pour le développement de la télémédecine ou médecine à distance.

K’Track Glucose, une montre connectée pour mesurer la glycémie

Une entreprise française de biotechnologies a mis au point une gamme de détecteurs capables d’analyser différentes substances à travers la peau, sans avoir recours à un prélèvement sanguin. Parmi ces détecteurs, K’Track Glucose utilise des micro-aiguilles de moins de 0,5 mm qui mesurent à travers la peau le taux de glucose du liquide interstitiel (liquide dans lequel baignent les cellules). Une simple pression sur la peau permet ainsi aux diabétiques d’évaluer leur glycémie (proportionnelle au taux de glucose dans le liquide interstitiel).

Les résultats sont transmis en temps réel à une montre connectée et à une application disponible sur smartphone ou tablette. Les diabétiques peuvent ainsi connaître leur glycémie, tout au long de la journée, en fonction de leurs différentes activités, et ce, partout et en toute discrétion. Il est également possible de paramétrer des alertes pour éviter les oublis de mesure. La montre connectée détermine également le nombre de pas effectués, la distance parcourue et les calories brûlées au cours de la journée.

CES KT'Glucose

Surgevry, la réalité virtuelle entre au bloc opératoire

Une start-up française, Surgevry, a conçu une application pour optimiser la formation médicale grâce à la réalité virtuelle. L’application, couplée à un casque de réalité virtuelle, met le professionnel de santé (chirurgien, médecin, infirmier, sage-femme, …) en situation réelle d’intervention chirurgicale. Les opérations ont été filmées auparavant au bloc opératoire, grâce à deux caméras fixées sur la tête du chirurgien. Du contenu pédagogique est ensuite ajouté aux films pour des sessions de formations qui durent une vingtaine de minutes.

A ce jour, une quarantaine de films sont d’ores et déjà disponibles et la start-up envisage la création d’une plateforme d’ici fin 2017.

CES Revinax

Covirtua Cognition, un logiciel thérapeutique basé sur la réalité virtuelle

Une autre start-up française, Covirtua Cognition, a mis au point un logiciel thérapeutique qui utilise la réalité virtuelle pour aider à la prise en charge des troubles cognitifs (troubles de la connaissance). Destiné aux professionnels de santé, ce logiciel constitue un outil innovant pour accompagner le traitement de nombreux patients, en particulier :

  • Les patients victimes d’accidents vasculaires cérébraux ou de traumatismes crâniens ;
  • Les patients atteints de maladies neurodégénératives (maladie d’Alzheimer, maladie de Parkinson, …) ;
  • Les enfants souffrant de troubles d’apprentissage.

Grâce à la réalité virtuelle, le patient se retrouve immergé dans des situations pratiques de la vie quotidienne (faire ses courses dans un centre commercial, se repérer dans la rue, être au volant d’une voiture, …). Il peut ainsi se déplacer, agir et communiquer avec des personnages virtuels. Le professionnel de santé peut visualiser ce que fait le patient et comment il vit la situation. Mais il peut aussi contrôler l’exercice en aidant le patient ou au contraire en ajoutant des difficultés. Ce nouveau logiciel est commercialisé depuis début janvier 2017.

Opn d’Oticon, la première aide auditive connectée à internet

Pour la première fois, une aide auditive peut se connecter à internet et à une application mobile. Elle peut ainsi être programmée pour communiquer directement avec des sonnettes, des détecteurs de fumée, ou tout autre capteur intelligent installé dans une maison ou un local (télévisions, lumières, équipements de sécurité, appareils électroménagers). Par ailleurs, au-delà de sa connexion à internet, Opn permet la gestion des environnements bruyants dus à la présence de plusieurs interlocuteurs (problème majeur rencontré avec la plupart des aides auditives commercialisées).

Cette aide auditive connectée est une formidable avancée pour les malentendants et a remporté deux prix de l’innovation au CES 2017 (catégories « Technologie pour un monde meilleur » et « Technologies portables »).

CES Opn

Ces quelques exemples démontrent l’essor actuel de la santé numérique, qui devrait se confirmer et s’amplifier dans les années à venir.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie


Sources :

Buzz e Santé. CES 2017. Quelles innovations en santé ? Partie 1. 9 janvier 2017.

Buzz e Santé. CES 2017. Quelles innovations en santé ? Partie 2. 11 janvier 2017.

Oticon. Communiqué de Presse. 2 janvier 2017.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.