Maladie de Huntington, bientôt un objet connecté

Oct 12, 2016 par

maladie de huntington objet connecté

Innovation Rare mais incurable, la maladie de Huntington, entraine de profonds bouleversements dans la vie des personnes atteintes. Teva, en collaboration avec Intel, développe un objet connecté afin d’améliorer le suivi et la qualité de vie des patients.

Petit point sur la maladie de Huntington

La maladie de Huntington, ou Chorée de Huntington, est une maladie orpheline (rare) et héréditaire. Elle entraine une dégénérescence progressive des cellules nerveuses du cerveau provoquant des troubles moteurs, cognitifs et psychiatriques.

Cette affection, qui touche environ 18 000 personnes en France, débute fréquemment chez des personnes dont l’âge est compris entre 30 et 50 ans. Petit à petit, les symptômes très variés s’aggravent, jusqu’à rendre le patient grabataire. Cela s’accompagne d’une détérioration intellectuelle sévère et entraine son décès, au bout de quinze à vingt ans en moyenne.

En France, le centre national de référence de la maladie de Huntington et les centres de compétences de la maladie de Huntington regroupent les experts du sujet.

Un objet connecté pour améliorer le suivi de la maladie

Dans le but de mieux connaitre la progression de la maladie de Huntington et l’impact de son traitement sur les patients dans leur vie quotidienne, Teva Pharmaceutical Industries a annoncé le développement d’un objet connecté. Celui-ci sera réalisé dans le cadre d’une étude de phase II sur la maladie (passage d’un essai clinique à la 2ème phase, réalisée sur des sujets malades), démarrant à la fin de l’année aux Etats Unis et au Canada.

Reliée à un smartphone, la montre connectée sera équipée de capteurs mesurant les paramètres vitaux. Les données collectées seront enregistrées sur une plateforme Cloud dédiée, créée par Intel Corporation, et analysées afin de détecter, quasi immédiatement, les symptômes d’un trouble moteur. Ces informations continues permettront l’obtention d’une base de données, afin d’assurer une meilleure compréhension de l’impact de la maladie sur le patient, mais également de son traitement sur sa qualité de vie.

Ces appareils high-tech s’inscrivent complètement dans la tendance actuelle d’e-santé. Grâce aux Big Data (données massives) on peut, par exemple, collecter et exploiter des données sur les facteurs de risques de maladies, suivre l’efficacité d’un traitement ou aider au diagnostic. C’est pourquoi, de plus en plus d’entreprises pharmaceutiques, s’associent à de grandes firmes, pour investir dans la création d’objets connectés pour leurs patients. On peut citer Pfizer et IBM, qui collaborent pour améliorer le quotidien des personnes atteintes de Parkinson ou encore Sanofi et Google, qui se sont associés pour développer des solutions facilitant la prise en charge des diabétiques.

Dorothée S. Docteur en pharmacie


Sources :

Business wire. Teva to Develop Unique Wearable Tech and Machine Learning Platform for Continuous Measurement & Analysis of Huntington Disease Symptoms in Collaboration with Intel. September 2016.

Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale. Maladie de Huntington. Dossier réalisé en février 2016.

Encyclopédie Orphanet Grand Public. La maladie de Huntington.


Dorothee S.
Pharmacienne
Passionnée par tous les domaines de la santé et plus particulièrement la e-santé, la nutrition et le bien-être.
Aime prendre part à la diffusion d'informations de qualité.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.