Chimiothérapie et musique sont en accord !

Jun 16, 2017 par

Les traitements contre le cancer, notamment la chimiothérapie, sont lourds et souvent associés à des effets secondaires (perte de cheveux, fatigue générale, etc.). Pour limiter ces désagréments liés aux traitements contre le cancer et optimiser le « mieux-être » des patients, le défi est de taille. La musique serait-elle une solution ?

Musicothérapie et chimiothérapie Cancer

La musique adoucit les mœurs

La musique est-elle bénéfique en complément des traitements contre le cancer ? C’est une question qu’a tenté d’élucider des chercheurs turcs. Une étude a été menée en 2014, sur près de 70 patients souffrant d’un cancer. Après tirage au sort, deux groupes ont été constitués : l’un recevant la musique en plus de son traitement et l’autre n’en bénéficiant pas (uniquement son traitement).

Des questionnaires ont été soumis à ces patients, portant à la fois sur les symptômes associés à la chimiothérapie (fatigue, nausées, dépression, etc.), et sur l’état général du patient (physique, psycho-spirituel et socioculturel).

L’étude a été réalisée sur une période d’une semaine. Le groupe recevant la musique était soumis à une écoute, entre 12 et 15 minutes, de musique relaxante. Celle-ci était administrée avant le traitement par chimiothérapie et 2 à 3 fois au cours du traitement.

Des résultats satisfaisants !

Parmi les individus recevant la musique, il y avait autant de femmes que d’hommes. Que ce soient des patients du groupe musique, ou du groupe sans musique, les caractéristiques individuelles étaient significativement semblables. Autrement dit, il n’existait pas de différence entre les individus des 2 groupes susceptibles d’altérer dans les résultats.

Les patients du groupe d’intervention ont été soumis à de la musique relaxante près de 37 minutes par jour, et ce, sur un peu moins de 5 jours. Deux constats principaux ont été observés :

  • Une baisse significative du taux d’inconfort lié au traitement contre le cancer : douleur, fatigue, nausées, perte d’appétit, malaises, etc.
  • Un « mieux-être » physique, psychologique et socioculturel des patients.

Ainsi, la musique semble être une alternative bénéfique dans l’atténuation des effets néfastes de la chimiothérapie.

Cependant, les scientifiques tiennent, tout de même, à souligner que certaines variables n’ont pas été prises en compte dans l’étude. Notamment la prise de certains médicaments ou méthodes de relaxation atténuant les effets adverses de la chimiothérapie. Des études complémentaires, prenant en compte plus de variables, sont donc nécessaires afin d’affirmer l’effet bénéfique de la musique dans ce contexte.

Delphine W., Ergonome spécialisée en Santé du Travail.

Pour mieux composer avec la chimiothérapie, il y a la musique ! Cécile Michaud. JIM. Le 2 juin 2017.
– Effects of listening to music on the comfort of chemotherapy patients. Şebnem B., and al. Western Journal of Nursing Research. DOI:10.1177/0193945916660527
Delphine W.
Étudiante ergonome spécialisée en santé au travail.
Spécialiste dans la santé, le bien-être et l’adaptation de l’environnement de travail à l’Homme.
Passionnée par le sport, intéressée par la cuisine et captivée par l’écriture.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.