La cigarette électronique, des bénéfices variables selon le statut tabagique

Aug 27, 2019 par

La cigarette électronique s’est imposée depuis quelques années comme l’un des principaux outils d’aide au sevrage tabagique. Pourtant, elle fait face de plus en plus à la critique. Pour en savoir plus sur les bénéfices de la cigarette électronique, une grande étude épidémiologique a été menée en France. Les résultats révèlent des effets positifs différents en fonction du statut tabagique des utilisateurs.

Cigarette électronique

L’efficacité de la cigarette électronique

Pour arrêter le tabac, les fumeurs se tournent généralement vers les substituts nicotiniques, vers les médecines douces ou encore vers la cigarette électronique, un outil qui a connu un essor important depuis quelques années.

Si la cigarette électronique est largement plébiscitée par les fumeurs, que sait-on exactement de son efficacité ? Les études menées jusqu’ici donnent des résultats contradictoires. Pour faire la lumière sur l’intérêt de la cigarette électronique, des épidémiologistes français ont mené une grande étude, baptisée CONSTANCES. L’objectif de l’étude était de déterminer si la cigarette électronique était efficace pour arrêter de fumer et si elle restait bénéfique après le sevrage tabagique.

Des bénéfices importants chez les fumeurs

Au total, 5 400 fumeurs ont participé à l’étude, parmi lesquels 822 étaient des utilisateurs de cigarette électronique. En moyenne, les utilisateurs de cigarette électronique étaient âgés d’environ 45 ans, étaient des hommes et le plus souvent de gros fumeurs au moment de leur inclusion dans l’étude.

A l’issue de la période de suivi (en moyenne entre 23 et 26 mois), le nombre moyen de cigarettes par jour avait chuté plus fortement chez les utilisateurs de cigarette électronique (au moins 4 cigarettes de moins par jour) que chez les autres fumeurs (près de 3 cigarettes en moins par jour).

Par ailleurs, la probabilité d’arrêt du tabac était significativement supérieure avec la cigarette électronique, que sans. Les chances de succès étaient d’autant plus importantes que le fumeur utilisait depuis longtemps la cigarette électronique. Ces résultats bénéfiques de la cigarette électronique apparaissaient indépendants du sexe, de l’âge ou du niveau éducatif des participants.

Un risque de rechute chez les anciens fumeurs

Si la cigarette électronique se montrait efficace chez les fumeurs, qu’en était-il chez les anciens fumeurs ? Dans l’étude, 2 025 anciens fumeurs étaient inclus, dont 176 utilisateurs de cigarette électronique. Après 21 à 22 mois de suivi, les utilisateurs de cigarette électronique avaient un risque accru de redevenir fumeurs, et ce d’autant plus que l’arrêt du tabac était ancien.

Cette étude fournit de nouvelles données sur l’intérêt de la cigarette électronique. Si son utilisation réduit le nombre de cigarettes quotidiennes et favorise l’arrêt du tabac chez les fumeurs, elle est susceptible de provoquer la rechute des anciens fumeurs. Pour les auteurs de l’étude, cet effet négatif pourrait être lié à l’augmentation de la concentration en nicotine dans les dernières générations de cigarettes électroniques.

La cigarette électronique apparait ici comme un outil intéressant pour arrêter de fumer, à condition de pouvoir s’en passer une fois le sevrage tabagique terminé.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Association Between Electronic Cigarette Use and Smoking Reduction in France. JAMA Intern Med. Consulté le 16 Juillet 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.