Face à la pandémie de Covid-19, le confinement est-il efficace ?

Actualités Coronavirus (COVID-19)

Rédigé par Estelle B. et publié le 23 mars 2020

Depuis le 16 mars, la France vit au rythme des directives de confinement de la population, pour limiter la propagation de l’épidémie de coronavirus sur le territoire français. Mais quelle est l’efficacité des mesures de confinement sur l’évolution de la situation sanitaire ? Des chercheurs de l’INSERM se sont interrogés sur cette question et apporte des premiers éléments de réponse.

coronavirus-confinement-efficacite

La France confinée face au coronavirus

Face à l’essor de l’épidémie de Covid-19 en France depuis quelques semaines, les autorités françaises ont successivement pris des mesures de restriction des déplacements sur le territoire :

  • Le 14 mars 2020, tous les établissements recevant du public et les commerces non essentiels ont fermé leurs portes à partir de minuit ;
  • 16 mars 2020, la fermeture de l’ensemble des établissements scolaires et universitaires jusqu’à nouvel ordre a confiné à la maison tous les enfants ;
  • Le 17 mars 2020 à midi, des mesures de restriction des déplacements ont été instaurées.

Quelle est l’efficacité attendue de ces mesures de confinement ? Limiter la propagation du virus et donc l’ampleur de l’épidémie sur le territoire. Des chercheurs de l’INSERM étudient en temps réel l’évolution de l’épidémie en fonction de différents événements, et ont donc évalué l’efficacité des premières mesures de confinement.

Lire aussiCoronavirus, quel impact sur le travail ?

L’efficacité du confinement sur la progression de l’épidémie

Pour répondre à la question de l’efficacité du confinement, les chercheurs ont étudié les trois régions françaises les plus touchées, l’Île-de-France, les Hauts-de-France et le Grand-Est, caractérisées par deux aspects :

  • Plus de 300 cas enregistrés de Covid-19 confirmés à la date du 13 mars 2020 ;
  • Une incidence particulièrement élevée de syndromes grippaux, considérée comme un indicateur des cas de Covid-19 réels mais non détectés.

Grâce à un modèle épidémiologique utilisant les caractéristiques sociodémographiques de la population, ils ont simulé l’effet de deux mesures de confinement :

  • L’effet de la fermeture des établissements scolaires et universitaires ;
  • L’effet de l’augmentation du recours au télétravail.

Lire aussiCoronavirus COVID-19 : comment protéger les enfants ?

Retarder et limiter l’ampleur de l’épidémie

Dès le 14 mars 2020, ils ont pu ainsi donner des résultats préliminaires, très utiles aux pouvoirs publics pour prendre les décisions sanitaires à l’échelle régionale et nationale. Ces résultats montraient que le passage en télétravail de 25 % des adultes et la fermeture des écoles pendant une durée de 8 semaines permettent de retarder le pic épidémique de Covid-19 de deux mois. De plus, ces mesures permettent aussi de réduire de 40 % le nombre de cas positifs au moment du pic épidémique, par rapport à une absence de mesures de confinement.

Une telle perspective offre la possibilité aux structures sanitaires du territoire de mieux prendre en charge la totalité des patients touchés, sans risque d’un débordement des capacités de soins. Ces mesures pourraient ainsi contribuer à réduire la mortalité globale du coronavirus en France. De plus, un tel délai permet aux essais cliniques d’obtenir des premiers résultats sur un potentiel traitement contre le virus. Les mesures de confinement apparaissent donc essentielles pour limiter les conséquences sanitaires de l’épidémie de coronavirus.

Lire aussiPersonnes covid-19 positives : surveiller vos traitements !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Nouvelles mesures de confinement : quelle efficacité ? INSERM. Consulté le 17 mars 2020.

  • Antoine says:

    Bonjour,
    Le bulletin de l’OMS cité comme source semble indiquer que les restrictions de circulation n’apporte rien par rapport aux mesures de confinement déjà appliquées (je comprends donc télétravail, fermeture d’établissement scolaire ou de magasins…) et l’article de l’Inserm ne mentionne que l’efficacité des mesures de télétravail et fermeture des écoles : je me pose donc la question de savoir en quoi les interdictions de déplacement ont un impact sur la propagation de l’épidémie. Cela ne semble pas avoir été très efficace en Italie où en Espagne.

    De plus, y a-t-il, comme c’est le cas pour les médicaments, une étude bénéfice/,risque sur le confinement total ? Je pense par exemple et au conditionnel à l’augmentation du nombre de suicides, de troubles post traumatiques, de dépression, de problèmes de santé liés à la perte de l’emploi, de l’augmentation des violences conjugales ou de l’augmentation des divorces … Je m’étonne que certains médicaments soulèvent des polémiques quand à leurs supposés risques, mais pas ces mesures de confinement dont l’efficacité n’a pas été prouvé.
    Si vous avez plus d’infos ça serait super !
    Cordialement
    Antoine

    Reply
  • Antoine says:

    Bonjour,
    Le bulletin de l’OMS cité comme source semble indiquer que les restrictions de circulation n’apporte rien par rapport aux mesures de confinement déjà appliquées (je comprends donc télétravail, fermeture d’établissement scolaire ou de magasins…) et l’article de l’Inserm ne mentionne que l’efficacité des mesures de télétravail et fermeture des écoles : je me pose donc la question de savoir en quoi les interdictions de déplacement ont un impact sur la propagation de l’épidémie. Cela ne semble pas avoir été très efficace en Italie où en Espagne.

    De plus, y a-t-il, comme c’est le cas pour les médicaments, une étude bénéfice/,risque sur le confinement total ? Je pense par exemple et au conditionnel à l’augmentation du nombre de suicides, de troubles post traumatiques, de dépression, de problèmes de santé liés à la perte de l’emploi, de l’augmentation des violences conjugales ou de l’augmentation des divorces … Je m’étonne que certains médicaments soulèvent des polémiques quand à leurs supposés risques, mais pas ces mesures de confinement dont l’efficacité n’a pas été prouvé.
    Si vous avez plus d’infos ça serait super !
    Cordialement
    Antoine

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour Antoine,
      Les mesures de confinement actuelles n’avaient jamais été prises jusque-là, donc aucune étude n’avait pu être menée sur leurs conséquences.
      Des études vont débuter pour évaluer les effets d’un tel confinement sur la population et bien sûr les effets sur la propagation de l’épidémie.
      Bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Anonyme says:

    Le singapour le Taiwan et d’autre Etats n’ont pas adopté le confinement comme mesure pour faire face à la pandémie, Le japon parmi les premiers pays à être touché par le virus n’enregistre que 3000 cas et cela sans confinement. cette mesure n’est point efficace, La chine n’a pas su vaincre le virus, mais décide de lever le confinement parce que cela comme à durer longtemps, et les résultats sont presque les mêmes.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de l’intérêt que vous portez à notre site. Merci de votre contribution.
      Bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • L’OMS a référencé une étude, méta-analyse, sur l’efficacité du confinement dans une autre maladie virale (la grippe) avec les mêmes voies de contamination, me semble-t-il; et les résultats sont très très loin d’être efficaces comme il est vendu par la “com” de notre gouvernement.
    Pour le Covid-19: pas de méta-analyse, Mais personnellement de gros doutes quant au niveau de l’apport réel , et ceci d’autant plus que l’on confine sans aucun discernement, les porteurs sains, les malades légers et les sujets sains, ensemble et sans protection. Cela peut s’appeler un bouillon de culture potentiel…

    Cf étude de Ana LP Mateus, Harmony E Otete, Charles R Beck, Gayle P Dolan, Jonathan S Nguyen-Van -Tam

    Reply
  • L’OMS a référencé une étude, méta-analyse, sur l’efficacité du confinement dans une autre maladie virale (la grippe) avec les mêmes voies de contamination, me semble-t-il; et les résultats sont très très loin d’être efficaces comme il est vendu par la “com” de notre gouvernement.
    Pour le Covid-19: pas de méta-analyse, Mais personnellement de gros doutes quant au niveau de l’apport réel , et ceci d’autant plus que l’on confine sans aucun discernement, les porteurs sains, les malades légers et les sujets sains, ensemble et sans protection. Cela peut s’appeler un bouillon de culture potentiel…

    Cf étude de Ana LP Mateus, Harmony E Otete, Charles R Beck, Gayle P Dolan, Jonathan S Nguyen-Van -Tam

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de votre contribution.
      Bel après-midi.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Anonyme says:

    Bonjour,

    Pour ma part, je pense que ces méthodes de confinement de la population n’ont aucun impact car depuis 4 semaines maintenant. Il n’y a pas d’évolution et que les pays qui imposent le confinement le plus strict sont les pays qui comptent le plus de décès. et je suis d’accord avec Antoine sur le fait que nous allons faire surement plus dégât avec le confinement strict qu’avec un confinement modérer, mais ces personnes n’entrerons pas dans les statistiques du coronavirus, donc pas de soucis…………..
    Je pense plutôt que nous avons laisser notre système de santé dériver et que nous sommes incapable de réagir.
    Je pense également que le gens sont capables de prendre soins d’eux, et de comprendre les choses ( Il faut faire confiance à sa population et ne pas la prendre en otage et la faire culpabiliser ou lui faire peur ). Le confinement
    tel qui nous ai proposer n’est pas en adéquation avec notre pays, Aujourd’hui, on stigmatise les sportifs, hier c’était bon pour la santé, aujourd’hui ce n’est plus le cas….. Je ne vois pas bien, en quoi une personne à la campagne, quand elle est seule est source de propagation.
    Et j’entend nos medias et nos hommes politiques durcir toujours plus pour quelle raison et quel résultat. ( et bien sur comme d’habitude ces personnes ne sont pas confinées ) Faite ce que je dis mais pas ce que je fait.

    Cordialement

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de votre contribution.
      Belle journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Anonyme says:

    Bonjour,

    Pour ma part, je pense que ces méthodes de confinement de la population n’ont aucun impact car depuis 4 semaines maintenant. Il n’y a pas d’évolution et que les pays qui imposent le confinement le plus strict sont les pays qui comptent le plus de décès. et je suis d’accord avec Antoine sur le fait que nous allons faire surement plus dégât avec le confinement strict qu’avec un confinement modérer, mais ces personnes n’entrerons pas dans les statistiques du coronavirus, donc pas de soucis…………..
    Je pense plutôt que nous avons laisser notre système de santé dériver et que nous sommes incapable de réagir.
    Je pense également que le gens sont capables de prendre soins d’eux, et de comprendre les choses ( Il faut faire confiance à sa population et ne pas la prendre en otage et la faire culpabiliser ou lui faire peur ). Le confinement
    tel qui nous ai proposer n’est pas en adéquation avec notre pays, Aujourd’hui, on stigmatise les sportifs, hier c’était bon pour la santé, aujourd’hui ce n’est plus le cas….. Je ne vois pas bien, en quoi une personne à la campagne, quand elle est seule est source de propagation.
    Et j’entend nos medias et nos hommes politiques durcir toujours plus pour quelle raison et quel résultat. ( et bien sur comme d’habitude ces personnes ne sont pas confinées ) Faite ce que je dis mais pas ce que je fait.

    Cordialement

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de votre contribution.
      Belle journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • DavidDom 972 says:

    Je partage l’avis d’Antoine à 100%, surtout que nous voyons qu’en Allemagne, Pays Bas et Suède, ils ont opté pour le non confinement, et ont moins de décès. La stratégie du confinement a été prise juste pour soulager les hôpitaux. Si on avait laisser les français se côtoyer, on aurait permis à ces derniers de s’immuniser plus rapidement, et ce virus aurait été stopper plus vite.
    Mais pour faire cela, il eu fallut que nous disposions de moyens suffisants en masques et en tests et en nombre de lits dans les hôpitaux.
    Ce confinement va coûter plus cher économiquement à la France, à cause d’une politique de gestion de la pénurie entamée depuis une vingtaine d’années et une politique de délocalisation de nos industries à l’étranger. En Martinique, il y a un proverbe qui dit : “le chandelier coûte plus cher que l’enterrement”. Sans commentaires.

    Reply
  • DavidDom 972 says:

    Je partage l’avis d’Antoine à 100%, surtout que nous voyons qu’en Allemagne, Pays Bas et Suède, ils ont opté pour le non confinement, et ont moins de décès. La stratégie du confinement a été prise juste pour soulager les hôpitaux. Si on avait laisser les français se côtoyer, on aurait permis à ces derniers de s’immuniser plus rapidement, et ce virus aurait été stopper plus vite.
    Mais pour faire cela, il eu fallut que nous disposions de moyens suffisants en masques et en tests et en nombre de lits dans les hôpitaux.
    Ce confinement va coûter plus cher économiquement à la France, à cause d’une politique de gestion de la pénurie entamée depuis une vingtaine d’années et une politique de délocalisation de nos industries à l’étranger. En Martinique, il y a un proverbe qui dit : “le chandelier coûte plus cher que l’enterrement”. Sans commentaires.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de votre contribution.
      Belle fin d’après-midi.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *