Cornée 100% artificielle : Un nouvel espoir pour des greffes réussies ?

10 décembre 2021 par

Jouant un rôle essentiel dans la vision, la cornée représente le tissu le plus greffé à travers le monde. Mais avec la crise sanitaire, les prélèvements et les opérations de greffes de la cornée ont été sérieusement freinés. Dans ce contexte, un ophtalmologue de l’Hôpital Fondation Rothschild a réussi le tour de force de réaliser une greffe à partir d’une cornée entièrement artificielle.
Zoom sur cet exploit inédit en Europe.

Cornée artificielle

Le rôle essentiel de la cornée

Située à l’avant de l’œil, la cornée joue un rôle essentiel dans la vision grâce à ses fonctions de réfraction des rayons lumineux et de protection des yeux contre les agressions extérieures.

Cependant, certaines pathologies oculaires peuvent endommager ce tissu si important et entraîner des atteintes visuelles pouvant conduire à la cécité. C’est le cas des maladies de l’endothélium (dystrophie de Fuchs, kératopathies bulleuses) et du kératocône qui constituent des indications pour la greffe de cornée.

À savoir ! La greffe de cornée consiste à greffer au patient la cornée d’un donneur décédé.

En 2020, les greffes de cornée ont permis de rendre la vue à plus de 3900 français. Cependant, ce type de greffes impose des contraintes de compatibilité et de disponibilité des greffons. La crise sanitaire a par ailleurs eu un impact non négligeable sur ces greffes en freinant les prélèvements et les opérations. D’où l’intérêt de développer des solutions alternatives s’affranchissant des contraintes liées aux greffons humains.

Une cornée 100% artificielle nouvelle génération

Dans ce contexte, le professeur Gabison, ophtalmologue à l’Hôpital Fondation Rothschild, a réussi le tour de force de greffer une  cornée entièrement artificielle sur une patiente de 59 ans.  Souffrant d’une pathologie cornéenne cécitante, cette patiente avait déjà subi six greffes « classiques » ayant toutes échoué pour cause de rejets et d’infections sévères. Présentant une cornée très endommagée, la patiente avait donc perdu sa vue et son autonomie.

L’essai clinique ayant inclus cette patiente avait pour but d’étudier l’intérêt d’une cornée artificielle de nouvelle génération développée par la startup israélienne CorNeat Vision. La particularité d’un tel dispositif ? Sa composition en matériaux 100% synthétiques et biocompatibles capables de s’intégrer progressivement à l’environnement cellulaire de l’œil. Si les précédentes versions de prothèses artificielles nécessitaient un donneur humain, cette cornée de nouvelle génération 100% artificielle a permis de s’en affranchir complètement.

À savoir ! Les prothèses artificielles (kératoprothèses) sont indiquées pour les patients ne pouvant recevoir de greffon humain soit en raison du risque de rejet soit en raison de trouble de la cicatrisation

Ce dispositif innovant et 100% artificiel présente ainsi des avantages non négligeables :

  • Pas de problème de rejet ou de troubles de la cicatrisation. Il est donc particulièrement indiqué pour les patients ne pouvant recevoir de greffon humain.
  • Limitation des risques infectieux et immunologiques liés aux bioprothèses et aux greffons humains.
  • Meilleure disponibilité grâce à une possibilité de stockage sur plus d’un an à température ambiante.

Une innovation porteuse d’espoir pour de nombreux patients

D’après l’Hôpital Fondation Rothschild où a eu lieu cette prouesse inédite en Europe, la patiente se porte bien un mois après l’intervention. Ayant déjà recouvré une partie de sa vision, il faudra patienter un mois de plus pour que sa vue puisse se stabiliser vu ses lourds antécédents. S’il se félicite du caractère prometteur de cette première intervention, le Professeur Gabison reste prudent et rappelle qu’il s’agit d’une innovation en phase d’essai clinique dont les résultats à moyen et long termes seront à surveiller.

Il n’en reste pas  moins convaincu que la greffe de cornée 100% artificielle représente une bonne alternative pour pallier la pénurie mondiale de greffons de cornée humaine et proposer une prise en charge aux patients sans possibilités thérapeutiques, atteints de pathologies cornéennes sévères.

Déborah L., Docteur en Pharmacie

Sources
– Réussite de la 1ère implantation d’une cornée artificielle chez une patiente aveugle. fo-rothschild.fr. Consulté le 9 décembre 2021.
– La greffe de cornée. chu-rouen.fr. Consulté le 9 décembre 2021.
Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.
Tout commentaire contenant une adresse web (http://, https://) sera supprimé
Veuillez limiter la longueur de votre commentaire à 2000 caractères maximum.