Une cornée artificielle pour retrouver la vue

Actualités Innovations Ophtalmologie

Rédigé par Estelle B. et publié le 4 février 2021

En France, plus de 200 000 personnes sont aveugles, atteintes de cécité totale. Un handicap lourd de conséquences sur la vie quotidienne. Récemment, une start-up a développé une cornée artificielle directement implantée dans l’œil, qui pourrait redonner la vue à certains patients. Un dispositif qui a permis à un patient de 78 ans de retrouver la vue. Explications.

Cornée artificielle d'une personne

Atteintes cornéennes et cornée artificielle

Les atteintes de la cornée, cette fine couche transparente qui recouvre la partie antérieure de l’œil, peuvent entraîner une baisse de l’acuité visuelle pouvant aller jusqu’à une cécité partielle ou totale. Parmi les causes des atteintes cornéennes, figurent notamment :

  • Des traumatismes ;
  • La projection accidentelle de substances toxiques ;
  • Certaines maladies oculaires, comme la kératopathie bulleuse ou le kératocône ;
  • Des infections oculaires (kératites) ;
  • L’exposition à des rayonnements ;
  • Le port de lentilles.

Pour faire face à la destruction de la cornée, s’est initialement développée la greffe de cornée, qui consiste à greffer au patient la cornée d’un donneur décédé. Ce type de greffe impose des contraintes de compatibilité et de disponibilité des greffons. Depuis quelques années, émergent des implants cornéens artificiels, qui offrent un espoir à tous les patients ayant perdu la vue suite à une atteinte de leur cornée.

Lire aussiLa technologie révolutionne la vie des aveugles

Une nouvelle génération de cornée artificielle

Jusque-là, les quelques implants cornéens mis sur le marché nécessitaient des techniques chirurgicales complexes pour être implantés au niveau de l’œil. Récemment, une start-up israélienne (CorNeat) a développé une nouvelle cornée artificielle dotée de propriétés innovantes.

Cette nouvelle cornée artificielle, baptisée KPro, présente en effet un premier atout considérable. Inutile de recourir à une chirurgie lourde et complexe, cet implant peut être intégré directement dans la paroi oculaire pour remplacer une cornée déformée, cicatrisée ou opacifiée. Seuls quelques points de suture sont nécessaires et aucun tissu issu d’un donneur n’est utilisé. Autre avantage de KPro, sa conception fait appel à un matériau biomimétique, qui favorise son intégration progressive dans les tissus oculaires du patient, sans problème de rejet ou de cicatrisation.

Lire aussiLe tabac multiplie par deux le risque de perdre la vue

Bientôt des essais cliniques en France

Les deux atouts majeurs de cette nouvelle cornée artificielle permettent :

  • Un temps de guérison très rapide ;
  • Une amélioration de l’acuité visuelle presque immédiate.

En quelques semaines, l’implant est parfaitement intégré et le patient a recouvert une part importante de sa vue.

Testée chez un premier patient aveugle, âgé de 78 ans, la cornée artificielle KPro a permis au patient de reconnaître son entourage, juste après le retrait des bandages, puis rapidement de lire un texte. Après ce premier essai concluant, dix autres patients devraient bénéficier de l’implantation de la cornée artificielle. Si les résultats positifs se confirment, des essais cliniques pourraient débuter dans les prochains mois dans plusieurs pays, dont la France.

Cette technologie, certes prometteuse, n’est pour le moment pas accessible à tous les patients. La technique la plus couramment utilisée reste la greffe de cornées issues de donneurs décédés.

Lire aussiKiwi : un nouvel implant cérébral développé en France

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Un homme de 78 ans retrouve la vue grâce à une cornée artificielle de nouvelle génération. neozone.org. Consulté le 22 janvier 2021.
– Corneat Vision. corneat.com. Consulté le 22 janvier 2021.
  • Beatrice Bodet says:

    Bonjour,
    Suite à la lecture de cet article, je me permets de vous faire part de plusieurs remarques :
    J’ai été, disons- le, choquée par le contenu de cet écrit émanant d’une personne de formation scientifique et qui note sous son nom qu’elle rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées !
    En effet, le début de l’article peut laisser à penser, particulièrement pour des personnes n’étant pas du domaine médical, que désormais ces nouveaux implants cornéens vont redonner l’espoir de retrouver la vue aux 200.000 personnes aveugles.
    – Premièrement, toutes les personnes aveugles ne le sont pas à cause d’une atteinte de la cornée
    – Deuxièmement, l’indication de la pose de ces nouveaux implants cornéens ne concerne qu’environ 10% des patients
    – Troisièmement, cet article peut laisser penser que des cornées sur issues de donneurs ne seront plus nécessaires. Or, c’est FAUX puisque 90% des personnes souffrant de pathologies cornéennes nécessitant une greffe ne rentre pas dans l’indication de greffe avec ces implants.
    Il y a TOUJOURS autant besoin de greffons cornéens (compte tenu du nombre de l’augmentation des indications de greffe). Le meilleur moyen de lutter contre le manque grandissant de cornées, c’est d’inviter chaque personne à réfléchir à ce don et de dire clairement à l’entourage que l’on n’est pas opposé au don de ses cornées après son décès, afin de diminuer au maximum l’opposition des proches en cas de non-connaissance de la réponse.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations. Nous vous remercions pour vos remarques. Nous sommes désolés si certaines informations sont formulées d’une manière qui prête à confusion.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.