Un risque accru de crise de goutte après une vaccination ?

Sep 30, 2019 par

Les adjuvants présents dans les vaccins peuvent-ils entraîner une crise de goutte chez les patients goutteux ? Une étude clinique de phase 3 avait récemment suggéré une telle possibilité et des chercheurs ont décidé d’en savoir plus sur le lien éventuel entre la vaccination et la crise de goutte.

goutte-vaccination

Goutte et vaccination

Les patients atteints de goutte se doivent d’être vigilants sur tous les facteurs potentiellement déclencheurs d’une crise aiguë de goutte. Lors de la mise sur le marché d’un vaccin recombinant contre le zona, les études cliniques de phase 3 avaient montré que le risque de crise aiguë était multiplié par 3,6 après la vaccination.

Dans ce contexte, des chercheurs se sont intéressés au lien éventuel entre la vaccination et la crise de goutte. Ils ont pour cela analysé les données de 517 personnes souffrant de goutte et suivies régulièrement entre 2003 et 2010. L’objectif de cette étude était de déterminer les facteurs de risque des crises récurrentes de goutte.

Un risque plus que doublé de crise après une vaccination

Les participants de l’étude étaient tous des patients ayant déjà reçu un diagnostic de goutte, et ayant présenté au moins une crise de goutte au cours de l’année précédente. Ils ont rempli des questionnaires en ligne tous les 3 mois durant une année, mais aussi à chaque fois qu’ils présentaient une crise aiguë de goutte.

Au total, les chercheurs ont collecté et analysé 990 questionnaires, remplis suite à la survenue d’une crise de goutte. Sur l’ensemble de ces questionnaires, 28 rapportaient une vaccination dans les deux jours précédant la crise. Parallèlement, les chercheurs ont recueilli 1 404 questionnaires de suivi sans crise, parmi lesquels 21 rapportaient une vaccination.

A partir de ces données, les chercheurs ont pu déterminer que les participants vaccinés dans les deux jours avaient un risque multiplié par 2,4 de présenter une crise aiguë de goutte, par rapport aux participants non vaccinés. Ce lien entre la vaccination et la crise de goutte était indépendant d’autres facteurs, comme :

  • La consommation d’alcool ;
  • La consommation d’aliments riches en purines ;
  • La prise de médicaments diurétiques.

Se faire vacciner reste primordial

Si cette étude semble indiquer un lien possible entre la vaccination et les crises de goutte, elle comporte plusieurs limites importantes :

  • Un ensemble de participants non représentatifs de la population générale ;
  • Un nombre faible de vaccinations ;
  • L’absence de données sur la nature des vaccins.

L’éventualité d’un lien entre les vaccins et la crise de goutte pourrait néanmoins impliquer les adjuvants présents dans les préparations vaccinales. Dans les études de phase 3 menées sur le vaccin recombinant contre le zona, l’adjuvant mis en cause était un adjuvant non aluminique. Mais les adjuvants à base d’aluminium pourraient provoquer le même effet inflammatoire et expliquer la survenue d’une crise de goutte. Dans tous les cas, le risque reste faible et ne peut remettre en question l’intérêt de la vaccination.


Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Risk of gout flares after vaccination: a prospective case cross-over study. Yokose, C. and al. 2019. Ann. Rheum. Dis. doi: 10.1136/annrheumdis-2019-215724. BMJ. Consulté le 29 septembre 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.