Déconfinement : Comment stopper la transmission du SARS-CoV-2?

May 17, 2020 par

La fin du confinement ne signifie pas que le virus SARS-CoV-2 a disparu de la circulation. Il est au contraire indispensable de continuer à agir pour en limiter la propagation. Pour cela, l’application des mesures barrières est aujourd’hui renforcée par une stratégie de repérage précoce des symptômes, de réalisation de tests de dépistage et d’isolement des personnes malades et des « personnes contacts ».

Bonhomme qui retient les dominos qui tombent les uns sur les autres, qui illustrent le virus covid-19

La nécessité d’un repérage précoce des symptômes du COVID-19

Le repérage précoce des premiers signes du COVID-19 s’avère indispensable en ces temps de déconfinement afin d’éviter la survenue d’une seconde vague épidémique. Si les signes les plus fréquemment observés restent la fièvre (ou la sensation de fièvre) et la toux, d’autres symptômes peuvent alerter comme :

  • La perte brutale du goût ou de l’odorat ;
  • Des maux de tête ;
  • Une forte fatigue ;
  • Des courbatures, des douleurs thoraciques ;
  • Un essoufflement ;
  • Une diarrhée ou d’autres signes repérés par les personnes de l’entourage.

A l’apparition de l’un ou plusieurs de ces symptômes, il convient de contacter au plus vite son médecin traitant ou le numéro permettant d’obtenir auprès de l’Assurance Maladie les coordonnées d’un médecin généraliste : 09 72 72 99 09 (service gratuit + prix de l’appel). Attention : en cas de difficultés respiratoires, il faudra composer immédiatement le 15 !

Le rôle clé du médecin traitant dans la prescription de tests et l’identification des « personnes contacts »

Le médecin traitant joue un rôle clé dans cette stratégie de déconfinement qui vient de débuter en France. Il s’assure en effet de la bonne prise en charge des patients présentant des signes cliniques évocateurs du COVID-19 à travers :

  • La prescription de masques de protection ;
  • La mise en œuvre des mesures d’isolement (avec prescription d’un arrêt de travail si besoin) ;
  • L’évaluation de la situation des personnes partageant le même foyer ;
  • La prescription d’un test à réaliser rapidement.

À savoir ! Le médecin indiquera au patient dans quel laboratoire se rendre pour réaliser le test par prélèvement nasal. Ce test est pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie.

Le dossier du patient est ensuite enregistré dans une base de données spécifique appelée Contact Covid. Le médecin traitant est chargé d’y renseigner, avec l’accord du patient, les coordonnées des « personnes contacts ». Par « personnes contacts », on entend toutes les personnes de l’entourage du patient qui ont été en contact rapproché avec lui jusqu’à 2 jours avant le début des symptômes. La participation active de chaque patient dans l’identification des cas potentiels constitue un préalable indispensable pour enrayer la propagation du virus et réussir cette étape du déconfinement.

Le suivi des « personnes contacts » par l’Assurance Maladie

Les informations enregistrées sur la base de données Contact Covid vont ensuite permettre aux équipes de l’Assurance Maladie chargées des enquêtes sanitaires de joindre rapidement les « personnes contacts ».

À savoir ! Les équipes de l’Assurance Maladie chargées des enquêtes sanitaires sont composées de personnels médicaux et administratifs soumis au secret médical et/ou secret professionnel.

L’objectif de cet appel consiste à informer les « personnes contacts » de leur potentielle exposition au virus (l’identité de la personne malade à l’origine du contact ne pourra leur être communiquée qu’en cas d’accord explicite de cette dernière) et à leur prodiguer des recommandations sanitaires :

  • S’isoler même en l’absence de symptômes de la maladie. Si besoin, un arrêt de travail pourra être délivré pour couvrir la période d’isolement.
  • Surveiller son état de santé et respecter tout un ensemble de mesures pour éviter la contamination potentielle des proches. La contagiosité peut se manifester 48 heures avant le début des signes de la maladie.

Par ailleurs, qu’elles présentent ou non des symptômes, les « personnes contacts » doivent impérativement effectuer un test de dépistage :

  • Dès que possible pour les personnes contacts du foyer et les personnes présentant des symptômes.
  • 7 jours après le dernier contact avec le cas confirmé pour les contacts non symptomatiques hors du foyer.

À savoir ! Ce test pris en charge à 100 % par l’Assurance Maladie pourra être réalisé sans ordonnance.

En fonction du résultat du test, la conduite à tenir sera différente pour la « personne contact » :

  • Si le test est positif : la « personne contact » malade devra joindre son médecin traitant, même si elle ne présente aucun symptôme. Le médecin l’informera sur les précautions à prendre et l’incitera à poursuivre son isolement à domicile pendant 14 jours environ. Cet isolement nécessaire répond, selon le premier Ministre Edouard Philippe à une « mesure de précaution collective qui repose sur la responsabilité individuelle et la conscience que chacun doit avoir des devoirs à l’égard des autres ». En général, la guérison intervient en quelques jours avec du repos. En cas de difficultés à respirer, la personne malade devra immédiatement composer le 15 (ou le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes).
  • Si le test est négatif : l’isolement n’est plus obligatoire, mais pendant une semaine, la « personne contact » devra porter systématiquement un masque et ne devra pas approcher de personnes fragiles (personnes âgées de 65 ans et plus, personnes souffrant d’une maladie chronique, avec obésité importante ou femme enceintes au 3e trimestre de grossesse). Elle ne reprendra pas le travail (sauf en télétravail) ni les transports en commun et devra poursuivre rigoureusement l’application des gestes barrières.

Dans tous les cas, le respect absolu par la population générale des gestes barrières, de la distanciation physique ainsi que du port du masque dans certaines situations, comme dans les transports, reste un préalable indispensable à cette stratégie de “protéger, tester et isoler” mise en place par le gouvernement à l’occasion du déconfinement.

Déborah L., Docteur en Pharmacie

– « Contact Covid » : arrêter les chaînes de transmission du virus pour stopper l’épidémie. AMELI. Consulté le 6 mai 2020.

Deborah L.
Pharmacienne.
Spécialisée dans les domaines de la santé, de la nutrition et de la cosmétologie.
Passionnée par l'écriture, elle sait allier la rigueur scientifique à la beauté de notre langue.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.