Mieux détecter et prendre en charge la dénutrition des séniors

Actualités Actualités patients Dénutrition

Rédigé par Estelle B. et publié le 19 septembre 2022

En France, selon les estimations, plus de 400 000 personnes âgées vivant à domicile sont touchées par la dénutrition. Face à ce problème majeur de santé publique, tous les acteurs doivent se mobiliser, les autorités de santé publique, les professionnels de la gériatrie, les professionnels de santé mais aussi l’entourage des séniors. Progressivement, le repérage et le diagnostic s’améliorent, permettant une meilleure prise en charge des personnes âgées.

une personne âgée en train de manger pour faire face à la dénutrition

La dénutrition des séniors

Pour le grand public, la dénutrition concerne essentiellement les pays en voie de développement. Pourtant, en France, une catégorie de population est bel et bien concernée par la dénutrition des séniors. Et les professionnels font depuis plusieurs années un constat alarmant : si beaucoup de personnes âgées sont dénutries parce qu’elles vivent à domicile ou en EHPAD, trop peu sont repérées et donc prises en charge de manière adaptée et suffisamment rapidement.

Face à ce constat, les autorités de santé publiques ont fait évoluer les recommandations concernant le diagnostic de la dénutrition chez les personnes âgées. Les derniers critères diagnostiques avaient été publiés en 2007 et non revus depuis, au contraire des critères concernant la dénutrition chez l’enfant et l’adulte, publiés en 2019. Les nouveaux critères diagnostiques ont été publiés en novembre 2021 et ont pour objectif un meilleur repérage des personnes âgées dénutries.

Des progrès dans le diagnostic

D’une manière générale, le diagnostic médical de la dénutrition repose sur l’association de deux critères.

Un critère parmi les suivants :

  • Un Indice de Masse Corporelle (IMC) inférieur à 22 (en-dessous de cette valeur, les études ont montré une augmentation significative de la mortalité chez les séniors) ;
  • Une perte de poids au moins égale à 5 % ;
  • Une sarcopénie confirmée (la sarcopénie correspond à la perte physiologique de masse et de force musculaire liée au vieillissement, lorsqu’elle entraîne une perte de performance physique, des troubles de la marche ou des problèmes de santé)

Un critère parmi les suivants :

  • Une diminution des apports alimentaires d’au moins 50 % sur plus d’une semaine ou une diminution de ces apports sur plus de deux semaines ;
  • Une réduction de l’absorption intestinale ;
  • L’existence d’une pathologie aiguë, chronique ou évolutive.

Tous les professionnels en charge des personnes âgées (services de l’aide à domicile, secteur médico-social, professionnels de santé) doivent parfaitement connaître ces critères pour faciliter le diagnostic de la dénutrition. Les proches doivent aussi être capables d’alerter les professionnels, au moindre signe anormal.

Dépister la dénutrition, même chez la personne âgée obèse

Et les sujets âgés atteints d’obésité (lien vers fiche : https://www.sante-sur-le-net.com/maladies/metabolisme/obesite/) ne doivent pas être oubliés. En effet, et contrairement aux idées reçues, il est possible de souffrir de dénutrition tout en étant obèse. A nouveau, le diagnostic de la dénutrition repose sur la combinaison de deux critères, parmi ceux déjà cités (sauf l’IMC en-dessous de 22). La vigilance doit être particulièrement importante, lorsque la perte de poids est recherchée à visée thérapeutique pour limiter le risque des complications liées au surpoids.

Une fois repérées, les personnes âgées dénutries peuvent bénéficier d’un diagnostic précis, destiné à déterminer le stade de la dénutrition. Une prise en charge et une surveillance adaptées peuvent alors être mises en place. Elles impliquent la personne âgée elle-même, son entourage et tous les professionnels qui la côtoient. Cette prise en charge est essentielle pour préserver la santé de la personne âgée, mais aussi son autonomie, la dénutrition étant un facteur important de dépendance.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Diagnostic de la dénutrition chez la personne de 70 ans et plus. HAS. Recommandations de bonnes pratiques. has-sante.fr. Consulté le 19 septembre 2022.
– Dénutrition des personnes âgées : la repérer et la prévenir. Portail d’information pour les personnes âgées et leurs proches. pour-les-personnes-agees.gouv.fr. Consulté le 19 septembre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.