DMLA : un implant bionique pour retrouver la vue

Feb 20, 2018 par

Première cause de handicap visuel chez les personnes de plus de 50 ans, la DMLA touche environ 8 % de la population française. Si des traitements existent pour les formes humides d’évolution rapide, les patients atteints de formes sèches atrophiques restent sans solution thérapeutique à ce jour. Une société conceptrice d’implants bioniques pourrait permettre à ces patients de retrouver leur vision centrale.

vision bionique grâce à un implant bionique

DMLA : une forme sèche atrophique sans traitement

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA) correspond à la dégradation progressive de la macula (zone centrale de la rétine) pouvant aller jusqu’à la perte de la vision centrale. Cette maladie touche les personnes de plus de 50 ans, avec une fréquence croissante avec l’âge :

  • 1 % des personnes de 50 à 55 ans
  • Environ 10 % des 65 – 75 ans
  • 25 à 30 % des plus de 75 ans

Dans les formes dégénératives tardives, la DMLA se présente sous deux formes, d’incidence similaire :

  • Une forme sèche avancée ou atrophique, qui correspond à la disparition progressive des cellules de l’épithélium pigmentaire rétinien et des photorécepteurs de la macula. L’évolution de cette forme est lente et plusieurs années s’écoulent avant que le patient perde la vision centrale.
  • Une forme humide, néovasculaire ou exsudative, qui se manifeste par une prolifération de nouveaux vaisseaux anormaux sous la rétine. Sans prise en charge, cette forme évolue rapidement, avec une perte de vision centrale en seulement quelques jours ou quelques semaines.

Actuellement, seules les formes humides bénéficient d’un traitement.

L’idée d’un implant bionique

Jusque-là, aucun traitement n’existe pour les patients atteints de formes sèches de DMLA. Dans ce contexte, la société Pixium Vision vient d’annoncer la première activation chez l’Homme de son système de vision bionique Prima. Cette société conçoit des systèmes de vision bionique pour permettre à toutes les personnes souffrant de handicaps visuels de récupérer une partie de leur perception visuelle pour gagner en autonomie et en qualité de vie.

Dans le cadre de la DMLA, cette société a mis au point Prima, un implant bionique miniature totalement sans fil ni connexion. Prima est une micro-puce photovoltaïque de 2 mm de diamètre pour 30 micromètres d’épaisseur, dotée de 378 électrodes. Implanté sous la rétine lors d’une intervention chirurgicale peu invasive, cet implant convertit le signal infrarouge, reçu à partir d’une interface visuelle externe munie d’une mini-caméra, en un signal électrique transmis au cerveau du patient par l’intermédiaire du nerf optique.

Prima a été développé pour la prise en charge des dystrophies rétiniennes, dont les formes sèches de DMLA, mais aussi les rétinites pigmentaires (maladies génétiques dégénératives de l’œil).

Une première réussite chez un patient

Prima a été implanté avec succès chez un patient français, atteint d’une forme sèche de DMLA. Ce patient est le tout premier d’une étude clinique destinée à évaluer l’efficacité de cet implant bionique innovant. Jusqu’à 5 patients seront inclus dans l’étude et suivis sur une période d’évaluation de 6 à 36 mois.

L’activation de cet implant bionique a eu lieu un mois après l’implantation. Grâce à cet implant, le patient peut à nouveau percevoir des signaux lumineux dans la zone de perte totale de la vision. De plus, il tolère dans de bonnes conditions son implant sous-rétinien. Il poursuit actuellement sa phase de rééducation de 6 mois, prévue dans le protocole clinique.

A l’issue de la période d’évaluation, l’efficacité globale de Prima pourra être appréciée par les chercheurs. L’étude française se poursuit et une seconde aux USA devrait bientôt débuter. Parallèlement, les travaux de miniaturisation de l’implant bionique se poursuivent pour augmenter son potentiel de résolution et d’amélioration de la perception visuelle. Une innovation qui pourrait éclaircir l’avenir de tous les patients atteints de formes sèches de DMLA !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). INSERM. Mis à jour le 1er juin 2014.
– Feasibility Study of Compensation for Blindness With the PRIMA System in Patients With Dry Age Related Macular Degeneration (PRIMA FS). www.clinicaltrials.gov
– Pixium Vision annonce la réussite de la toute première activation chez l’homme de son système de vision bionique PRIMA. Communiqué de Presse. 25 janvier 2018.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.