Dry January : le défi d’un mois de janvier sans alcool !

Actualités Addiction Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Alexana A. et publié le 31 décembre 2020

Les fêtes de fin d’année riment avec excès, qu’il s’agisse de nourriture ou d’alcool. Depuis quelques années, le “Dry January” (« Janvier sec ») ne cesse de faire des émules. Il s’agit d’une tradition qui s’est installée au Royaume-Uni depuis 2013. Elle a été lancée par l’association britannique Alcohol Change UK et consiste à s’abstenir de boire de l’alcool pendant tout le mois de janvier. Une étude de l’Université de Sussex à Brighton (Grande-Bretagne) confirme les bienfaits d’un mois de janvier sans alcool.

Dry January

Dry January : un moyen de détoxifier son foie après les excès d’alcool !

L’association Alcohol Change UK a trouvé la solution pour permettre à la population de laisser son foie se reposer quelques temps grâce au défi du « Dry January ». Cela présente également d’autres avantages tels que reprendre le pouvoir sur la consommation d’alcool, d’avoir plus d’énergie, une meilleure peau, de perdre du poids…

« En termes simples, janvier sec peut changer des vies. Nous entendons chaque jour des personnes qui ont pris en charge leur consommation d’alcool avec Dry January et qui se sentent en meilleure santé et plus heureuses en conséquence. Ce qui est génial avec Dry January, c’est qu’il ne s’agit pas vraiment de janvier. Ne pas boire de l’alcool pendant 31 jours nous montre que nous n’avons pas besoin d’alcool pour nous amuser, nous détendre et être sociable. Cela signifie que pour le reste de l’année, nous sommes mieux en mesure de prendre des décisions concernant notre consommation d’alcool et d’éviter de sombrer plus que nous le voulons vraiment. », déclare Richard Piper, PDG d’Alcohol Change UK.

L’université de Sussex a mené une recherche auprès de plus de 800 personnes ayant participé au Dry January en 2018.

Lire aussiDépendance à l’alcool : le miracle de la psilocybine

Des effets bénéfiques qui s’installent dans la durée

D’après la nouvelle étude de l’université de Sussex :

  • 88% des participants ont affirmé avoir économisé de l’argent ;
  • 70% des participants avaient amélioré leur santé ;
  • 71% des participants ont observé un meilleur sommeil ;
  • 80 % des participants contrôlent mieux leur consommation d’alcool ;
  • 58% des participants ont perdu du poids ;
  • D’autres effets bénéfiques ont également été relevés : un regain d’énergie, une meilleure santé générale, de meilleures capacités de concentration et une peau plus éclatante…

Le simple fait d’arrêter l’alcool pendant un mois aide les gens à boire de façon plus modérée sur le reste de l’année. En effet d’après l’étude :

  • Le nombre de jours de consommation d’alcool est passé en moyenne de 4,3 à 3,3 par semaine ;
  • Les unités consommées par journée de consommation ont chuté en moyenne de 8,6 à 7,1 ;

Grâce au concept de Dry January, les équipes de chercheurs ont obtenu d’excellents résultats chez les participants. Cette technique développée au Royaume-Uni bénéficie désormais d’une reconnaissance internationale, suite à ses résultats remarquables.

Pendant les deux confinements dus à la pandémie de Covid-19, certains ont augmenté leur consommation d’alcool, malgré la diminution des interactions sociales. Alors profitons de ce mois de janvier pour réduire notre consommation d’alcool !

Lire aussiMois sans tabac : Pour des journées confinées moins enfumées !

Alexana.A, Journaliste Scientifique

Sources
– How ‘Dry January’ is the secret to better sleep, saving money and losing weight. sussex.ac.uk. Consulté le 30 décembre 2020.
– Dry January 2021 : Le retour du Défi De Janvier. federationaddiction.fr. Consulté le 30 décembre 2020.
  • bridier jean-marc says:

    Bonjour
    Depuis le premier janvier je ne touche pas a l’acool pour voir si je peut tenir le coup vue que j’ai eu quelques soucis pour sa donc j’ai pris ma décision de voir si j’étais capable de le faire pour le moment aucun problème sa c’est cool.
    Le seul problème sait le tabac malgré les patchs je fume encore trop compliqué de m’en passé.
    Le patche est d’oser a 21mg de nicotine j’ai commencé le 2 janvier voilà.
    Bonne réception bridier jean-marc

    Reply
  • bridier jean-marc says:

    Bonjour
    Depuis le premier janvier je ne touche pas a l’acool pour voir si je peut tenir le coup vue que j’ai eu quelques soucis pour sa donc j’ai pris ma décision de voir si j’étais capable de le faire pour le moment aucun problème sa c’est cool.
    Le seul problème sait le tabac malgré les patchs je fume encore trop compliqué de m’en passé.
    Le patche est d’oser a 21mg de nicotine j’ai commencé le 2 janvier voilà.
    Bonne réception bridier jean-marc

    Reply
  • Bonjour à tous
    J ai commencé Dry January le 3 janvier donc je repousserai de 3 jours la fin du mois ! J étais consommateur régulier d alcool, et je me laissais tenter assez facilement pour boire quelques verres avec mes potes. Ma détermination est inébranlable et je connais les raisons : sommeil pratiquement retrouvé, meilleur concentration, meilleur énergie. Toutefois, je ne perds pas de poids c est une déception mais je ne désespère pas. Les tentations et les propositions sont nombreuses mais je suis inflexible. Je suis convaincu d y arriver mais j espère que par la suite ma consommation sera moindre. Je conseille à tous de relever ce challenge.

    Reply
  • Bonjour à tous
    J ai commencé Dry January le 3 janvier donc je repousserai de 3 jours la fin du mois ! J étais consommateur régulier d alcool, et je me laissais tenter assez facilement pour boire quelques verres avec mes potes. Ma détermination est inébranlable et je connais les raisons : sommeil pratiquement retrouvé, meilleur concentration, meilleur énergie. Toutefois, je ne perds pas de poids c est une déception mais je ne désespère pas. Les tentations et les propositions sont nombreuses mais je suis inflexible. Je suis convaincu d y arriver mais j espère que par la suite ma consommation sera moindre. Je conseille à tous de relever ce challenge.

    Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.