Édulcorants alimentaires : un risque accru de cancer ?

Actualités Cancer Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Deborah L. et publié le 28 mars 2022

Les effets néfastes pour la santé d’une trop grande consommation de sucres alimentaires sont aujourd’hui bien connus. Pour conserver le goût sucré des produits tout en réduisant la teneur en sucre ajouté, les industriels ont massivement recours à des substances appelées édulcorants. Consommés quotidiennement par des millions de personnes, ces additifs alimentaires ne seraient pas inoffensifs pour la santé. C’est ce que suggère une récente étude française. Elle démontre que la consommation d’édulcorants serait associée à un risque accru de cancer.

édulcorants et risque de cancer

Des édulcorants pour remplacer le sucre

Faisant partie intégrante de notre alimentation moderne, le sucre voit sa consommation en constante augmentation depuis plusieurs décennies. On le trouve dans les boissons sucrées ou les aliments ultra-transformés. Il faut dire que le sucre est particulièrement prisé des industriels pour ses nombreux avantages (texture, saveur, envie de se resservir). Mais, face aux effets néfastes pour la santé d’une consommation excessive de sucre, l’Organisation mondiale de la santé recommande de limiter la consommation de sucres libres à moins de 10 % de l’apport énergétique quotidien.

À savoir ! Les sucres libres désignent les sucres ajoutés et naturellement présents dans les jus de fruits, sirops, miel.

De ce fait, pour conserver le goût sucré des produits, les industriels ont recours à des substances artificielles appelées « édulcorants ». Présents dans de très nombreux aliments et boissons allégées, ces additifs alimentaires sont consommés quotidiennement par des millions de personnes. L’un des plus connus reste l’aspartame dont la valeur énergétique est similaire à celle du sucre (4 kcal/g) avec un pouvoir sucrant 200 fois plus élevé. Quant à l’acésulfame-K et au sucralose, respectivement 200 et 600 fois plus sucrants que le saccharose, ils ne contiennent aucune  calorie !

À savoir ! Il arrive que les industriels intègrent aussi des édulcorants artificiels dans la composition de certains produits alimentaires qui ne contiennent traditionnellement pas de sucre ajouté (comme les chips aromatisées par exemple). L’objectif ? Gagner en saveur.

Aussi intéressants soient-ils pour remplacer le sucre, ces additifs alimentaires ne seraient pourtant pas si inoffensifs pour la santé.

Consommation d’édulcorants : quel impact sur le risque de cancer ?

Certains additifs alimentaires ont déjà fait l’objet de plusieurs études expérimentales attestant de leur cancérogénicité. Mais, le lien entre la consommation quotidienne d’édulcorants et la survenue de diverses maladies n’a quant à lui jamais été documenté.

Forts de ce constat, des chercheurs ont souhaité évaluer le risque de cancer global lié à la consommation d’édulcorants artificiels. Ainsi, ils ont conduit une vaste analyse des données. Ces données ont été récoltées dans le cadre d’une étude de santé publique digitale intitulée NutriNet-Santé. Au total, elle inclut 102 865 adultes. Les participants ont communiqué un certain nombre de renseignements relatifs à leurs antécédents médicaux, leur activité physique, leur mode de vie ainsi que leurs consommations alimentaires. Également, ils ont transmis des relevés détaillés des produits qu’ils consommaient. Cela a permis d’évaluer de façon précise leurs apports en édulcorants.

À savoir ! L’étude NutriNet-Santé est une étude de santé publique participative visant à faire avancer la recherche sur les liens entre la nutrition et la santé. Lancée en 2009, elle a déjà donné lieu à plus de 200 publications scientifiques internationales.

Les scientifiques ont recueilli des informations relatives au diagnostic de cancer pendant 12 ans (de 2009 à 2021). L’objectif ?  Evaluer le lien entre la consommation d’édulcorants et le risque de cancer. Pour cela, ils ont pris en compte des facteurs confondants tels que l’âge, l’activité physique, le tabagisme, etc.

Une consommation loin d’être inoffensive

Les chercheurs ont observé que les plus grands consommateurs d’édulcorants présentaient un risque accru de 13% de développer un cancer. Notamment, les risques de développer un cancer du sein et des cancers liés à l’obésité étant plus élevés.

Publiés dans la revue PLOS Medicine, ces résultats suggèrent une association claire entre la consommation d’édulcorants artificiels et un risque accru de cancer. Néanmoins, les auteurs conviennent que des recherches complémentaires demeurent nécessaires pour confirmer ces conclusions.

Les édulcorants font l’objet de débats quant à leurs potentiels effets néfastes sur la santé. Ces nouveaux résultats ne penchent pas en faveur de leur utilisation en remplacement du sucre.  Mais pour la coordinatrice de l’étude : «Comme toujours dans la nutrition, lorsqu’on est en modération, c’est-à-dire en petite quantité et de temps en temps, on n’a pas de risque majeur pour la santé ». Selon elle, ces données importantes se révéleront utiles dans le cadre de la réévaluation actuelle des édulcorants par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Affaire à suivre !

Déborah L., Docteur en Pharmacie

Sources
– Artificial sweeteners and cancer risk: Results from the NutriNet-Santé population-based cohort study. journals.plos.org. Consulté le 28 mars 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.