Des vaisseaux sanguins à la base du succès de l’immunothérapie anticancéreuse ?!

Actualités Cancer

Rédigé par Estelle B. et publié le 9 février 2022

Au cours de la dernière décennie, la lutte contre les cancers a connu une véritable révolution, grâce à l’efficacité de l’immunothérapie anticancéreuse. Si le succès clinique est fréquemment au rendez-vous, les scientifiques ne connaissent pas précisément comment l’immunothérapie agit contre les cellules cancéreuses. Récemment, des chercheurs français ont publié des avancées majeures dans ce domaine, en découvrant des vaisseaux sanguins particuliers, associés aux tumeurs. Explications.

efficacité de l’immunothérapie anticancéreuse

Immunothérapie et cancers

L’immunothérapie anticancéreuse, utilisée dans un nombre croissant de cancers, a pour principe de stimuler l’activité du système immunitaire pour l’aider à reconnaître les cellules cancéreuses comme des cellules anormales puis à les détruire. Si cette nouvelle approche thérapeutique se révèle souvent efficace, en complément ou en remplacement des autres thérapies anticancéreuses, il reste des zones d’ombre sur le principe de fonctionnement de cette approche.

En savoir plus sur comment l’immunothérapie agit dans les cancers est indispensable pour les chercheurs à plusieurs niveaux :

  • Comprendre pourquoi l’immunothérapie est efficace chez certains patients, mais inefficaces pour d’autres patients ;
  • Tenter d’améliorer l’efficacité des anticorps thérapeutiques dirigés contre les cellules cancéreuses.

Des vaisseaux sanguins pour accéder à la tumeur

Dans ce contexte, des chercheurs français ont récemment fait une avancée majeure dans la compréhension des mécanismes de l’immunothérapie. Leur objectif était de comprendre comment les lymphocytes tueurs, une catégorie de cellules immunitaires, étaient capables d’accéder aux tumeurs pour y détruire les cellules cancéreuses. Dans leurs travaux, ils ont pu mettre en évidence que les lymphocytes accèdent aux tumeurs par des vaisseaux sanguins particuliers, appelés les vaisseaux HEV (High Endothelial Veinule).

En combinant des approches microscopiques et l’utilisation de modèles animaux, les scientifiques ont pu pour la première fois observer en temps réel et en direct les lymphocytes tueurs traverser la paroi des vaisseaux sanguins HEV et accéder ainsi directement aux cellules cancéreuses à l’intérieur de la tumeur. Ces images ont montré que, non seulement les vaisseaux HEV constituaient une porte d’entrée des lymphocytes vers la tumeur, mais aussi que cette porte d’entrée était quasiment la seule possible pour les lymphocytes tueurs.

Prédire et augmenter l’efficacité de l’immunothérapie anticancéreuse

Et les chercheurs ne se sont pas arrêtés là. Ils ont également mis en évidence que les tumeurs contenaient plus de lymphocytes tueurs lorsque les vaisseaux sanguins HEV étaient présents en grand nombre. En doublant la proportion de ces vaisseaux par un traitement de stimulation adapté, il serait donc envisageable d’augmenter l’efficacité de l’immunothérapie anticancéreuse. Sur des modèles animaux, ils ont montré que l’augmentation des vaisseaux sanguins HEV dans une tumeur :

  • Améliore l’efficacité de l’immunothérapie anticancéreuse ;
  • Aboutit à la destruction de la tumeur.

A partir de ce principe,  les chercheurs ont observé chez une centaine de patients atteints de mélanome métastatique –  une forme de cancer pour laquelle l’immunothérapie est parfois la seule alternative thérapeutique – que la réponse clinique à l’immunothérapie était significativement associée à une proportion forte de vaisseaux sanguins HEV dans la tumeur. De telles avancées pourraient permettre, d’une part de prédire l’efficacité de l’immunothérapie dès le diagnostic du cancer, et d’autre part de développer des immunothérapies anticancéreuses plus efficaces contre différentes tumeurs solides.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Traitement du cancer : identification des vaisseaux sanguins qui permettent aux lymphocytes tueurs d’accéder aux tumeurs et de les détruire. presse.inserm.fr. Consulté le 7 février 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.