Zoom sur l’électrochimiothérapie

Mar 14, 2019 par

La chimiothérapie reste sans contexte l’une des principales thérapies anticancéreuses utilisées dans la majorité des cancers. Pourtant, malgré son efficacité, les effets secondaires restent importants. Une nouvelle technique, l’électrochimiothérapie, pourrait permettre d’améliorer l’efficacité de la chimiothérapie tout en réduisant les effets collatéraux.

zoom-electrochimiotherapie

Qu’est-ce que l’électrochimiothérapie ?

La chimiothérapie est d’une efficacité souvent redoutable pour combattre la plupart des tumeurs malignes, mais elle entraîne souvent des effets secondaires importants. Pour améliorer les thérapies anticancéreuses, les chercheurs tentent de développer de nouvelles techniques. Parmi les dernières techniques découvertes, se trouve l’électrochimiothérapie.

L’électrochimiothérapie consiste à appliquer pendant quelques microsecondes des impulsions électriques dans les cellules cancéreuses, grâce à des électrodes placées au plus près de la tumeur du patient. Les médicaments de chimiothérapie sont injectés directement au voisinage des cellules cancéreuses. Grâce à l’action des impulsions électriques, le médicament de chimiothérapie pénètre plus rapidement dans les cellules cancéreuses, permettant une action ciblée.

Découverte il y a une dizaine d’années, l’électrochimiothérapie fait l’objet de nombreux développements en Europe et dans le monde. Les recherches ont en effet montré qu’elle serait 300 à 700 fois plus active qu’une chimiothérapie classique. De plus, elle présente deux avantages non négligeables :

  • La possibilité d’utiliser des médicaments de chimiothérapie jusque-là délaissés, car ils ne rentraient pas facilement dans les cellules cancéreuses ;
  • La préservation des tissus autour de la tumeur.

Une première électrochimiothérapie française sur une métastase hépatique

Face à de telles promesses, les équipes médicales s’intéressent de près à l’électrochimiothérapie. Différents essais sont actuellement en cours sur divers types de tumeurs.

En France, la première électrochimiothérapie hépatique a été réalisée fin 2018 à l’Hôpital Tenon AH-HP Sorbonne Université de Paris, dans l’équipe du Professeur François Cornelis. Le patient était atteint d’un cancer rénal métastasé au foie et ne répondait à aucun des traitements utilisés (chimiothérapie, immunothérapie).

Sept longues aiguilles (les électrodes) ont été insérées par voie percutanée jusqu’au foie, grâce à un guidage par imagerie. Une fois sur place, elles ont envoyé des impulsions électriques sur les cellules cancéreuses. Puis, une forte dose de chimiothérapie a été administrée au plus près de la tumeur.

Grâce à cette intervention inédite en France, deux mois après, l’état de santé du patient était significativement amélioré et tous les tissus tumoraux étaient nécrosés (détruits).

L’électrochimiothérapie représente une technique très prometteuse, qui permet de démultiplier l’efficacité des médicaments de chimiothérapie, tout en réduisant considérablement leurs effets secondaires. Les premiers essais semblent lui promettre un bel avenir dans la lutte contre les cancers.

Estelle B.,Docteur en Pharmacie

– Première électrochimiothérapie française sur une tumeur du foie inopérable à l’hôpital Tenon AP-HP. Site internet de l’APHP. Consulté le 7 mars 2019.
– L’électrochimiothérapie pourrait révolutionner le traitement du cancer. Euronews. Consulté le 7 mars 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.