Femmes et Covid-19 : pourquoi résistent-elles mieux ?

Actualités Coronavirus (COVID-19)

Rédigé par Estelle B. et publié le 14 avril 2021

Comment est immunisée une personne qui a contracté la Covid-19 au cours des derniers mois ? Plusieurs études se sont déjà penchées sur la durée de cette protection accordée par les anticorps produits au cours de l’infection. Mais plus récemment, une étude a révélé une différence possible de réponse immunitaire entre les hommes et les femmes. Explications.

Covid-19, réponse immunitaire et sexe

L’infection par le SARS-CoV2 déclenche une réaction immunitaire chez la personne infectée. Cette réponse du système immunitaire se traduit notamment par la production d’anticorps dirigés contre le virus (réponse humorale). La présence de ces anticorps dans le sang des patients les protège pendant quelques semaines à quelques mois contre une nouvelle infection. La réaction immunitaire est-elle la même chez tous les sujets infectés ?

Plusieurs études ont déjà montré une variabilité de la réponse immunitaire en fonction des personnes touchées. Ainsi, certains ne seraient protégés que quelques semaines, d’autres plusieurs mois. Récemment, des chercheurs français, qui suivent l’évolution de la réponse des anticorps depuis le début de l’épidémie de la Covid-19, ont fait une autre découverte surprenante, révélant un effet potentiel du sexe sur la protection contre une nouvelle infection.

Lire aussiCovid-19 : Quelles différences entre hommes et femmes ?

Femmes et Covid-19 : une réponse immunitaire différente chez les hommes et les femmes

Leurs récents travaux portent sur l’étude d’une cohorte de 308 patients ayant présenté une forme légère de la Covid-19 au cours des derniers mois. Ces patients ont été suivis à différents temps après l’infection, notamment en dosant :

  • Les anticorps (immunoglobulines de type M et G) dirigés contre la protéine S du virus ;
  • Les anticorps (immunoglobulines de type G) dirigés contre un composant de la capsule du virus.

L’évolution de ces taux d’anticorps chez les patients révèle que les anticorps anti-S sont les plus persistants après l’infection, et se retrouvent encore dans le sang des patients jusqu’à 3 à 6 mois après la Covid-19. Puis les taux d’anticorps diminuent progressivement, mais de manière différente selon les patients, des résultats également observés pour des patients atteints de formes sévères de la Covid-19. En s’interrogeant sur l’origine de ces différences, les chercheurs ont compris que les anticorps n’évoluaient pas de la même façon chez les hommes et chez les femmes.

Lire aussiLes autotests Covid-19 disponibles en pharmacie

Vers une stratégie vaccinale modulable selon le sexe ?

Si les taux d’anticorps sont globalement plus faibles chez les femmes que chez les hommes immédiatement après l’infection, ils restent à un niveau stable plus longtemps chez les femmes. Ce phénomène s’observe quel que soit l’âge ou le poids corporel des patients. Ces résultats semblent indiquer une réponse immunitaire à la Covid-19 plus performante chez les femmes que chez les hommes, un phénomène déjà observé pour d’autres maladies infectieuses ou encore après la vaccination contre différentes maladies.

Cette meilleure réponse immunitaire des femmes au SARS-CoV2 pourrait s’expliquer par des facteurs génétiques et hormonaux. Les chercheurs poursuivent désormais leurs travaux, en étudiant l’évolution des anticorps à plus long terme, et notamment en surveillant :

  • Le taux de réinfection des patients au cours des prochains mois ;
  • La protection contre l’infection grâce à la vaccination.

Ces nouvelles données pourraient permettre de mieux comprendre les différences hommes-femmes vis-à-vis des infections et peut-être de moduler les stratégies vaccinales en fonction du sexe !

Lire aussiHommes/Femmes : des différences allant jusqu’aux médicaments ?

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Source
– L’immunité anti-Covid durerait plus longtemps chez les femmes. inserm.fr. Consulté le 14 avril 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.