Flore intestinale : quel rôle dans les allergies cutanées ?

Actualités Allergie Hépato / Gastro

Rédigé par Deborah L. et publié le 4 octobre 2018

De nos jours, de nombreuses recherches ont clairement établi qu’une flore intestinale déséquilibrée était liée à diverses pathologies. Et si la composition de la flore intestinale était également impliquée dans le développement d’allergies cutanées ? C’est ce que suggère une récente étude menée par des chercheurs français et rendue publique il y a quelques jours.

flore intestinale

Qu’appelle-t-on « microbiote » ou encore flore intestinale ?

Le microbiote est le nom scientifique de la flore qui désigne l’ensemble des micro-organismes tels que les bactéries, les virus, ou encore les champignons non pathogènes vivant en harmonie au sein de notre organisme. Chez l’homme, on distingue différents types de microbiotes localisés au niveau de la peau, de la bouche ou du vagin, le plus important d’entre eux étant le microbiote intestinal.

À savoir ! Le microbiote intestinal abrite 1012 à 1014 micro-organismes soit 2 à 10 fois plus que le nombre de cellules qui constituent notre corps !

Le microbiote intestinal est principalement localisé dans l’intestin grêle et le côlon. Son rôle est de mieux en mieux connu et les chercheurs tentent aujourd’hui de comprendre les liens entre les déséquilibres de ce microbiote et certaines pathologies, en particulier les maladies auto-immunes et inflammatoires.

Plusieurs données scientifiques ont déjà suggéré l’existence d’un lien entre une altération de la composition du microbiote intestinal et le développement de maladies allergiques, mais sans jamais préciser la nature de cette relation.

Dans ce contexte, des biologistes du CNRS, de l’Inserm, de l’Université Claude Bernard Lyon 1 et de l’ENS de Lyon, en collaboration avec des collègues de l’Institut Pasteur de Lille et du NIH (États-Unis), ont étudié le lien entre composition du microbiote intestinal et développement de maladies allergiques comme l’eczéma.

Lire aussiUn bon microbiote dès le placenta !

Lien entre microbiote intestinal et allergie cutanée

L’objectif de cette étude, récemment publiée dans le PNAS du 24 septembre dernier, a été d’analyser l’impact de la composition de la flore intestinale sur le développement des allergies cutanées.

En étudiant une population de souris dépourvues d’un gène particulier, le gène MAVS, les scientifiques français se sont aperçus que l’absence de ce gène entrainait une altération du microbiote intestinal ainsi qu’une réaction allergique cutanée exacerbée.

À savoir ! Le gène MAVS, qui code pour une protéine antivirale MAVS, joue un rôle fondamental dans la détection des virus par le système immunitaire.

Pour vérifier le lien entre ces deux phénomènes, ils ont transféré le microbiote altéré à une population de souris normales qui ont développé à leur tour une réaction allergique exacerbée. Ces observations prouvent ainsi que le transfert de la flore intestinale altérée est la cause de la réaction allergique.

D’après l’équipe de chercheurs, l’altération du microbiote intestinal rend l’intestin plus perméable à la migration de certaines bactéries intestinales vers la rate et les ganglions, ce qui est à l’origine d’une augmentation de la sévérité de la réaction allergique cutanée.

En mettant en évidence le rôle de la protéine antivirale MAVS sur l’équilibre de la flore intestinale ainsi que l’impact de son altération sur l’aggravation de la réponse allergique cutanée, cette étude laisse espérer de nouvelles thérapeutiques qui pourraient peut-être voir le jour dans le traitement de l’eczéma.

Lire aussiUn déséquilibre de la flore intestinale est-il toujours néfaste ?

Déborah L., Docteur en Pharmacie

– Un lien entre microbiote et allergies cutanées.Egora. Consulté le 26 Septembre 2018.
– Décryptage du lien entre microbiote intestinal et allergie cutanée.CNRS. Consulté le 24 Septembre 2018.
– Microbiote intestinal (flore intestinale). Une piste sérieuse pour comprendre l’origine de nombreuses maladies.INSERN. Consulté le 30 Septembre 2018

  • Depuis début mars des petites tâches sont apparues après avoir mangé du fromage blanc périmé. J’avais également mal sur le côté gauche de ma mâchoire au point de ne plus pouvoir ouvrir la bouche et mâcher correctement. Maintenant j’ai des ganglions, ma gorge et mon palais qui me brûlent.
    La douleur est remontée jusque dans mes oreilles. Le bruit est décuplé et insoutenable.
    Je suis très fatiguée, très irritable les nerfs à fleur de peau. Je suis grossière et préfère rester chez moi, loin de tout et tous, ce qui aggrave mon côté dépressif.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin pour exposer votre situation, des solutions exsitent.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *