Hypertension artérielle : des applications smartphone qui améliorent peu l’observance au traitement

Mar 26, 2019 par

L’hypertension artérielle touche 20% des Français. Pour mieux contrôler cette maladie chronique, des technologies digitales promettent d’améliorer la prise quotidienne et régulière des médicaments antihypertenseurs. Pour montrer l’impact de ces applications sur le bon suivi des traitements médicamenteux, des chercheurs américains ont suivi 400 patients pendant 3 mois.

hta-application-mobile

Des patients hypertendus qui ne suivent pas correctement leur traitement

Les applications qui détectent la pression artérielle sont-elles des gadgets technologiques ou des objets ayant un réel bénéfice sur la santé ?

Pour tenter de répondre à cette question, des chercheurs de l’université d’Harvard, à Boston, ont suivi 410 patients souffrant d’hypertension artérielle et âgés, en moyenne, de 52 ans.

Ces patients avaient la particularité de ne pas suivre idéalement leur traitement anti-hypertenseur pour contrôler, de manière optimale, leur tension artérielle. Cette non adhésion au traitement pouvait être intentionnelle (craintes des effets secondaires etc.) ou non intentionnelle (oublis, patients avec plusieurs pathologies, etc..).

Infographie Santé sur le Net

Hypertension artérielle

Hypertension artérielle

À savoir ! La mauvaise observance de la prise de médicaments (non-adhésion au traitement) contre l’hypertension est responsable de 50% de l’hypertension non contrôlée. L’adhésion à un traitement est définie par le niveau avec lequel le comportement du patient coïncide avec les recommandations du professionnel de santé.

Les chercheurs ont divisé l’ensemble des participants en deux groupes: le premier est le groupe d’intervention bénéficiant de l’application smartphone et d’un brassard de mesure de pression artérielle (PA) et l’autre, un groupe contrôle n’ayant pas en leur possession cette application, mais juste le brassard de PA.

L’objet de cette étude est de déterminer comment l’utilisation d’un questionnaire téléphonique sur le smartphone permet de vérifier la bonne adhésion des sujets à leur  traitement médicamenteux pour mieux contrôler leur PA.

Une légère amélioration de l’observance grâce au coaching de l’application

Après 12 semaines d’étude, les chercheurs ont observé dans le groupe d’intervention :

Une meilleure observance médicamenteuse avec une hausse, sur score de Morisky de 0,4 comparativement au groupe témoin ;

Une baisse de la pression artérielle systolique de 10,6 mmHg (contre 10,1 mmHg chez les témoins).

À savoir ! Il n’existe aucune mesure parfaite de l’adhésion aux traitements médicamenteux. La discussion avec le patient et la consultation de son dossier pharmacologique est un premier point pour vérifier l’observance du patient à son traitement. Pour chiffrer cette observance, il existe le questionnaire développé par Morisky et ses collaborateurs et comportant 8 questions. L’adhésion est considérée comme bonne si le score obtenu est  de 8 ou plus, moyenne pour un score de 6 ou 7 et faible si le score est inférieur à 6.

Pour les chercheurs, ces résultats montrent une efficacité faible de ce coaching thérapeutique réalisé via une application smartphone. Les patients hypertendus non contrôlés ont affiché une minime amélioration de leur observance thérapeutique mais sans impact sur leurs chiffres tensionnels.

Reste désormais à savoir comment modifier ces applications digitales pour obtenir une meilleure observance du traitement anti-hypertenseur chez les hypertendus mal contrôlés.

Julie P., Journaliste scientifique

– Association of a Smartphone Application With Medication Adherence and Blood Pressure Control: The MedISAFE-BP Randomized Clinical Trial. JAMA Intern. Med. K.Morawski et al . Consulté le 25 mars 2019.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.