Encore trop d’idées reçues sur les boissons végétales

Jul 12, 2018 par

Selon un sondage réalisé à la demande du CNIEL (comité national interprofessionnel de l’économie laitière), 50 % des Français pensent, à tort, que les boissons ou desserts végétaux apportent les mêmes nutriments que ceux contenus dans le lait. Zoom sur les points clefs de cette enquête.

boissons végétales

Les principales confusions et idées reçues sur les boissons végétales

Allergies ou intolérances aux protéines de lait de vache, intolérance au lactose, scandale sur le lait maternisé, méconnaissance de l’origine du développement important de maladies auto-immunes et inflammatoires du système digestif… les raisons de se détourner du lait de vache sont actuellement très nombreuses. Par conséquent, certaines personnes se tournent vers la consommation de boissons ou desserts végétaux à base de soja, d’avoine, de riz ou d’amande.

Cependant, les caractéristiques nutritionnelles de ces « laits » végétaux, d’une part, et de ces laits d’origine animale, d’autre part, sont très différentes.

Afin d’évaluer le niveau de connaissance de la population française sur ce sujet, le CNIEL a mandaté l’Audirep pour réaliser un sondage.

Quels sont les chiffres à retenir ?

  • 30 % des personnes interrogées pensent qu’il y a du lait de vache dans les boissons ou desserts végétaux ;
  • 50 % croient que les apports nutritionnels sont équivalents entre les laits d’origine végétale et ceux d’origine animale ;
  • 20 % estiment que les laits végétaux répondent aux besoins nutritionnels des nourrissons ;
  • Plus de 60 % pensent que ces boissons peuvent remplacer le lait de vache.

Face à ce constat montrant une méconnaissance de la qualité nutritionnelle des boissons végétales, la CNIEL alerte « sur les dangers d’une telle confusion (notamment les risques de déficits nutritionnels) et rappelle l’importance de la réglementation qui protège les dénominations laitières : lait, fromage, yaourt, crème et beurre ».

En parallèle et pour tenter d’expliquer les résultats de ce sondage, le comité national de la filière laitière dénonce les pratiques marketing des distributeurs de boissons végétales qui tentent de rivaliser avec le lait de vache en empruntant les mêmes codes de communication et en utilisant des emballages similaires.

À savoir ! Les dénominations « lait » et « produits laitiers » s’appliquent (selon la cour de justice de l’Union européenne) exclusivement aux produits d’origine animale. Seules exceptions : le lait d’amande et le lait de coco. Les autres types de boissons végétales doivent donc se nommer « boisson » ou « jus ».

Lire aussiPolémique anti-lait

Principales différences entre lait de vache et boissons végétales

Devant la popularité sans cesse grandissante des boissons végétales, les chercheurs de l’université canadienne McGill de Montréal ont comparé la composition en nutriments de quatre boissons végétales (amande, soja, riz, coco) avec celle du lait de vache entier à 3,25 % de matières grasses.

Le constat est sans appel : le lait de vache demeure le plus nutritif de tous. En deuxième position : le lait de soja.

La boisson à base de riz possède quant à elle une forte teneur en glucides et une faible valeur nutritive. Le jus de coco arrive en dernier et se caractérise par une faible teneur en calories et une absence de protéines.

En ce qui concerne le lait d’amande, les chercheurs le qualifient d’équilibré avec une faible teneur calorique et un bon profil en calcium.

Les agences de santé françaises, comme l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), reconnaissent unanimement que les jus végétaux sont naturellement dépourvus de calcium et de vitamine B12.

À savoir ! La vitamine B12 ou cobalamines est présente dans tous les aliments d’origine animale (viandes, poissons, œufs, lait). Les personnes exposées à la carence en cette vitamine sont donc toutes celles qui adoptent un régime végétarien, végétalien ou végan. Les fonctions de la vitamine B12 sont : la croissance et la division cellulaire, l’équilibre du système nerveux, la formation des globules rouges et le métabolisme des glucides et des lipides.

Enfin, il n’est pas inutile de rappeler que l’Anses précise que « ces boissons, dans leur grande majorité, ne permettent pas de couvrir les besoins nutritionnels des nourrissons ».

Julie P., Journaliste scientifique

– 1 Français sur 2 pense que les boissons végétales apportent les mêmes nutriments que le lait. Sciences et Avenir avec AFP. Consulté le 10 juillet 2018.
– Le lait de soya, le meilleur des laits végétaux, selon une étude. Radio canada. Consulté le 10 juillet 2018.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.