Indice de Masse Corporelle (IMC) des femmes : on vous dit tout !

Actualités Métabolisme Santé au quotidien (maux quotidiens) Troubles alimentaires

Rédigé par Estelle B. et publié le 8 avril 2021

Quelle femme ne scrute pas régulièrement le chiffre indiqué sur sa balance ? Pourtant, le poids corporel n’est pas le meilleur indicateur de sa corpulence. Les diététiciens et nutritionnistes lui préfèrent l’Indice de Masse Corporelle (IMC). Comment le calculer ? Que signifie-t-il ? Quel IMC de la femme correspond à un poids idéal ? … Santé Sur le Net vous dit tout sur l’IMC des femmes.

IMC de la femme, poids

Poids idéal et IMC de la femme

Comment évaluer au mieux son poids corporel et sa morphologie ? Le surpoids et l’obésité prennent de plus en plus d’ampleur en France, tandis que les régimes alimentaires pour contrôler son poids se multiplient chaque année. Se peser régulièrement sur la balance ne donne pas facilement une indication de poids idéal ni de sa corpulence. Les diététiciens et les nutritionnistes calculent systématiquement un autre paramètre, l’Indice de Masse Corporelle (IMC), dont la formule est :

IMC = Poids (en kg) / (taille (en cm)²)

Ici un calculateur d’IMC.

A savoir ! Si l’IMC est le paramètre le plus utilisé pour définir le poids idéal, il existe d’autres formules utilisées par les diététiciens et les nutritionnistes, par exemple :

  • La formule de Lorentz (taille en cm – 100 – ((taille – 150) ÷ 2,5 pour les femmes) ;
  • La formule de Creff (taille en centimètres – 100 + (âge ÷ 10) x facteur de morphologie compris entre 0,9 et 1,1).

Par ailleurs, d’autres paramètres peuvent être pris en compte, comme l’indice de masse grasse (qui détermine les proportions relatives des masses graisseuses et musculaires).

Lire aussiLe régime d’avoine est-il idéal pour la perte de poids ?

De l’insuffisance pondérale à l’obésité

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit plusieurs catégories d’IMC, utilisé comme l’indice de corpulence standard :

  • Si l’IMC est inférieur à 18,5, on parle d’insuffisance pondérale ;
  • Si l’IMC est compris entre 18,5 et 25, la corpulence est normale, c’est la catégorie d’IMC dans laquelle les femmes doivent essayer de se retrouver et de rester ;
  • Si l’IMC est compris entre 25 et 30, on parle de surpoids ;
  • Si l’IMC est supérieur à 30, on parle d’obésité.

schéma Imc de la femme

La formule de calcul de base de l’IMC ne prend en compte ni le sexe ni l’âge. Initialement, cette formule avait été développée pour les adultes, mais elle est aujourd’hui appliquée aux enfants. Dans le Plan National Nutrition Santé développé en France depuis 2003, des courbes d’IMC en fonction de l’âge et du sexe de l’enfant ont été définies pour mieux évaluer la corpulence des enfants. Elles sont consultables dans le carnet de santé de l’enfant.

Lire aussiManger moins et faire plus de sport en désactivant un seul gène !

L’indicateur de corpulence le plus utilisé

Les femmes ne prennent pas du poids comme les hommes, il est donc surprenant d’utiliser la même formule de calcul de l’IMC pour les deux sexes. Les nutritionnistes valident cette formule commune, mais conseillent d’interpréter l’IMC avec un autre indice, l’Indice de Masse Grasse (IMG), dont la formule prend en compte à la fois l’IMC et le sexe :

IMG = (1,2 x IMC) + (0,23 x âge (en années)) – (10,8 x sexe) – 5,4

De même, le calcul de l’IMC est identique quel que soit l’âge des femmes. Pourtant, les femmes deviennent beaucoup plus sensibles à la prise de poids, à partir de la préménopause. A partir de 50 ans, il est souvent utile de prendre en compte le tour de taille pour compléter l’IMC et évaluer sa corpulence de manière plus fine. Ainsi, il est recommandé aux femmes d’avoir un tour de taille compris entre 80 et 88 cm au maximum.

L’IMC constitue un paramètre essentiel d’évaluation et de suivi de la corpulence chez la femme, depuis l’enfance jusqu’à la fin de sa vie.

Lire aussiPour conserver votre poids sur le long terme, fuyez les régimes minceur !

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Surpoids et obésité : calcul d’IMC et bilan médical. ameli.fr. Consulté le 6 avril 2021.
– La section IMC. santepratique.fr. Consulté le 6 avril 2021.
  • BIRRIEN Claire says:

    Bonjour. Avec un indice supérieur à 30 (37) je souffre d’obésité. J’ai 73 ans, 1,61m et 103 kg. Depuis très longtemps je fais très attention à mon alimentaire, tant en quantité qu’en composition, limitant les graisse et les sucres, malgré cela et ayant pratiquer toute ma vie des activités physiques, certes non pas à haut niveau, mais régulières, mon poids ne baisse pas. J’ai consulté des dizaines de spécialistes, suivi des tas de régimes (hypocaloriques, diététiques, etc…) rien ne change., les diététiciennes, les nutritionnistes me confirment que je mange équilibrer et dans des quantités correctes. Tout au long de ma vie, j’ai pris 1 kg par an. En retraite depuis 14 ans, je suis malgré tout assez active (jardinage, marche, danse, aquagym),, mais ayant subi une opération du genou il y a 11 ans, avec tous les inconvénients que cela entraine je ne peux plus tenir un certain rythme et mon surpoids ne favorise pas la situation. J’ai consulté des endocrinologues pour une “éventuelle” hypothyroïdie… mon taux de TSH inférieur aux normes (de 3,5 à 4,8) ne nécessite pas de traitement. Je n’ai ni diabète, ni cholestérol, tous mes examens sont corrects.
    Aujourd’hui, je ne sais plus vers qui me tourner pour tenter de comprendre mon problème. D’une famille où il n’y avait pas d’obèses, seulement quelques tantes et oncles “se portant” bien….
    Il me faudrait parvenir à inverser la courbe afin de pouvoir bouger plus facilement. Que faire et comment ? Merci pour votre écoute. Cordialement.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations sur votre santé. Nous ne sommes pas en mesure de répondre à votre question. Seul un médecin ayant pris connaissance de l’intégralité de votre dossier médical pourra vous répondre. Nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin.
      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
  • BIRRIEN Claire says:

    Bonjour. Avec un indice supérieur à 30 (37) je souffre d’obésité. J’ai 73 ans, 1,61m et 103 kg. Depuis très longtemps je fais très attention à mon alimentaire, tant en quantité qu’en composition, limitant les graisse et les sucres, malgré cela et ayant pratiquer toute ma vie des activités physiques, certes non pas à haut niveau, mais régulières, mon poids ne baisse pas. J’ai consulté des dizaines de spécialistes, suivi des tas de régimes (hypocaloriques, diététiques, etc…) rien ne change., les diététiciennes, les nutritionnistes me confirment que je mange équilibrer et dans des quantités correctes. Tout au long de ma vie, j’ai pris 1 kg par an. En retraite depuis 14 ans, je suis malgré tout assez active (jardinage, marche, danse, aquagym),, mais ayant subi une opération du genou il y a 11 ans, avec tous les inconvénients que cela entraine je ne peux plus tenir un certain rythme et mon surpoids ne favorise pas la situation. J’ai consulté des endocrinologues pour une “éventuelle” hypothyroïdie… mon taux de TSH inférieur aux normes (de 3,5 à 4,8) ne nécessite pas de traitement. Je n’ai ni diabète, ni cholestérol, tous mes examens sont corrects.
    Aujourd’hui, je ne sais plus vers qui me tourner pour tenter de comprendre mon problème. D’une famille où il n’y avait pas d’obèses, seulement quelques tantes et oncles “se portant” bien….
    Il me faudrait parvenir à inverser la courbe afin de pouvoir bouger plus facilement. Que faire et comment ? Merci pour votre écoute. Cordialement.

    Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.