Infertilité masculine : des substances chimiques impliquées ?

Actualités Fertilité / Infertilité

Rédigé par Alexia F. et publié le 15 juin 2022

En France, 10% des couples restent infertiles après 2 ans de tentatives pour concevoir un enfant. Cette infertilité peut être masculine, féminine ou une combinaison des deux. Il s’avère que la qualité du sperme des hommes occidentaux ne cesse de décliner ces dernières années. Ainsi, des chercheurs danois ont étudié le lien entre l’exposition aux polluants chimiques du quotidien et la qualité du sperme. Les résultats de l’étude indiquent que les hommes sont fortement exposés à des substances chimiques connues pour réduire la qualité du sperme, et liées à l’infertilité masculine. Explications.

médecin expliquant l' infertilité masculine

Infertilité masculine et produits chimiques

Près d’un couple sur 8 consulte pour des difficultés à concevoir un enfant, en France. Cependant, dans 25% des cas les causes de cette infertilité sont inconnues. Des chercheurs de l’université de Copenhague, au Danemark, ce sont intéressés spécifiquement à l’infertilité masculine. En effet, des données accumulées ces dernières années alertent sur un déclin de la qualité du sperme des hommes occidentaux. Néanmoins, les contours du problème demeurent flous. Ainsi, cette étude veut déterminer le lien entre des polluants quotidiens et la baisse de la qualité du sperme.

Pour ce faire, les scientifiques ont analysé la présence de 9 substances chimiques courantes en Europe et connues pour réduire la qualité du sperme dans des prélèvements urinaires. Les concentrations obtenues sont ensuite comparées à des valeurs de référence. Au total, l’étude inclut 98 jeunes hommes danois.

Les bisphénols en tête

Les résultats, publiés dans la revue Environment International, révèlent que les concentrations des substances testées dépassent largement les seuils acceptables. En effet, les chercheurs ont détecté des concentrations plus de 100 fois supérieures à celles qui ne provoquent pas d’effet sur la qualité du sperme.

En particulier, les résultats identifient les bisphénols (A, S et F), les dioxines polychlorées, les phtalates et le paracétamol comme mélange à haut risque d’infertilité masculine. Le bisphénol A ressort pour apporter une forte contribution aux mélanges de substances chimiques. Cependant, selon les auteurs de l’étude, l’éliminer ne serait pas suffisant pour réduire la toxicité de l’exposition massive aux êtres polluants.

Où retrouve-t-on ces substances chimiques impliquées dans l’infertilité masculine ?

Cette nouvelle étude révèle que l’exposition aux substances détériorant la qualité du sperme est largement supérieure aux valeurs de référence. Elle met en avant une implication majeure des bisphénols, dioxines polychlorées, phtalates et antalgiques.

Les bisphénols sont des composés chimiques présents dans la fabrication d’équipements électroniques, d’emballages alimentaires, dans les vernis et la peinture. De leur côté, les phtalates sont généralement présentes dans les emballages de produits ménagers et alimentaires. Enfin, les dioxines polychlorées se retrouvent dans certains produits alimentaires.

Etant donné, l’exposition massive à ces substances néfastes, il semble primordial d’apporter des efforts soutenus pour réduire leur présence dans les objets du quotidien.

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– Combined exposures to bisphenols, polychlorinated dioxins, paracetamol, and phthalates as drivers of deteriorating semen quality. Kortenkamp, A. et al. 2022. Environment International. sciencedirect.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.