Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) remis en question

Actualités Hépato / Gastro

Rédigé par Estelle B. et publié le 2 août 2017

Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont largement utilisés pour traiter et prévenir l’acidité gastrique et ses conséquences. Mais ces médicaments, réputés efficaces et bien tolérés, sont-ils sans risque sur le long terme ? De nombreuses études ont souligné ces dernières années leurs effets indésirables potentiellement graves et des chercheurs viennent de relier leur utilisation à une augmentation du risque de mortalité. Des résultats qui pourraient mener à un encadrement plus strict de la prescription des IPP.

ipp-remise-cause

IPP et reflux gastro-œsophagien

Les Inhibiteurs de la Pompe à Protons (notés IPP) appartiennent aux médicaments utilisés dans le traitement de l’acidité gastrique. Ils agissent en réduisant la production naturelle d’acide chlorhydrique dans l’estomac. Actuellement, cinq molécules sont disponibles :

  • L’esoméprazole (20 et 40 mg) ;
  • Le lansoprazole (15 et 30 mg) ;
  • L’oméprazole (10 et 20 mg) ;
  • Le pantoprazole (20 et 40 mg) ;
  • Le rabéprazole (10 et 20 mg).

Ces médicaments sont prescrits dans quatre indications thérapeutiques :

  • Le traitement du reflux gastro-œsophagien (RGO) et de l’œsophagite liée au RGO ;
  • La prévention et le traitement des lésions gastroduodénales dues aux antiinflammatoires non stéroïdiens chez les patients à risque ;
  • L’éradication d’Helicobacter pylori et le traitement des ulcères gastroduodénaux ;
  • Le syndrome de Zollinger-Ellison.

Cependant, les IPP sont parfois prescrits de manière injustifiée dans d’autres indications thérapeutiques et certaines molécules sont également disponibles sans ordonnance.

Lire aussiReflux gastro-œsophagien et fractures chez l’enfant

Des effets indésirables à long terme

Les IPP présentent d’une manière générale une bonne efficacité et une bonne tolérance, qui facilitent leur prise sur le long terme. Mais quelles sont les conséquences de ces traitements sur de longues périodes ?

Leur mode d’action, basée sur une inhibition de la production d’acide chlorhydrique dans l’estomac, pourrait entraîner des effets indésirables à long terme, selon certaines études :

  • Une diminution de l’absorption de la vitamine B12 et du fer, à l’origine d’une potentielle anémie ;
  • Une diminution de l’absorption du calcium, entraînant une augmentation du risque de fracture et d’ostéoporose ;
  • Une baisse du taux sanguin de magnésium, dont le mécanisme n’est pas élucidé ;
  • Une augmentation du risque de démence ;
  • Une augmentation du risque d’infection intestinale, en particulier par la bactérie Clostridium difficile (diarrhées aqueuses associées à une inflammation du côlon) ;
  • Un risque de développer des allergies alimentaires (certains allergènes ne sont plus dégradés par l’estomac).

Par ailleurs, d’autres effets indésirables peuvent survenir, quelle que soit la durée du traitement, en particulier des troubles rénaux, pouvant aller jusqu’à une insuffisance rénale. Enfin, l’arrêt du traitement par les IPP peut entraîner un rebond sécrétoire acide, c’est-à-dire une reprise massive de la sécrétion acide par l’estomac, à l’origine de troubles gastriques parfois importants.

Lire aussiL’OMS s’attaque aux erreurs médicamenteuses

Bientôt remis en cause ?

Face à tous ces effets indésirables des IPP, les autorités de santé, internationales et nationales, avaient déjà formulé plusieurs recommandations, parmi lesquelles :

  • Réévaluer régulièrement la prescription d’IPP pour limiter les traitements de longue durée ;
  • Se limiter strictement aux indications thérapeutiques des IPP ;
  • Augmenter les apports alimentaires en vitamine B12, calcium, magnésium et fer ;
  • Effectuer une diminution progressive de posologie avant l’arrêt du traitement.

Mais une étude récente vient subitement noircir le tableau des IPP. En effet, les chercheurs ont montré que, sur un suivi de plus de 5 ans, l’usage des IPP était associé à une augmentation de 25 % du risque de mortalité toutes causes confondues, par rapport à des personnes non traitées ou traitées par d’autres médicaments du reflux gastrique. Ce risque accru est également observé chez les personnes prenant des IPP sans justification médicale (en dehors des indications thérapeutiques). De plus, l’élévation du risque de mortalité est corrélée à la durée du traitement par les IPP.

Suite à ces nouveaux résultats, les auteurs demandent un renforcement des mesures d’encadrement de la prescription des IPP. Ils insistent sur la nécessité de limiter leur usage et leur durée de prescription à des cas médicalement justifiés, où les bénéfices attendus grâce au traitement sont supérieurs aux risques potentiels. Des résultats qui pourraient amener les autorités de santé à modifier le statut des IPP, pour qu’ils ne soient plus disponibles sans ordonnance.

Lire aussiBrûlures d’estomac : médicaments et risques rénaux

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Les inhibiteurs de la pompe à protons chez l’adulte. HAS. Juin 2009.
– Effets indésirables des traitements prolongés par inhibiteur de la pompe à protons. Esculape. Mise à jour en 2016.
– Research: Risk of death among users of Proton Pump Inhibitors: a longitudinal observational cohort study of United States veterans. Xie Yan and al. 2017. BMJ Open. Doi 10.1136/bmjopen-2016-015735.
  • Bonjour,

    Je suis traitée depuis plus de 20 ans par des IPP, lansoprazole en ce moment pour des reflux ressentis comme au niveau de la gorge parfois même la bouche (gastrite chronique, hernie hiatale).

    Mes parents sont décédés d’un cancer de l’estomac et je prends donc ce traitement prescrit par un gastroentérologue.

    Apparition extrasystoles il y a 4 ans traités par radiofréquences et depuis quelques temps,
    je suis à nouveau essoufflée au moindre effort, tous les examens cardiovasculaires, pulmonaires et cardiaques sont bons.

    J’ai pensé que les IPP absorbés depuis de longues années en étaient peut être la cause, qu’en pensez-vous ?

    Merci pour votre réponse

    Reply
    • Equipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,

      Nous vous conseillons de faire le point avec votre médecin pour évaluer la balance entre la nécessité de votre traitement par IPP et les éventuels effets indésirables associés.
      Bien à vous,

      Equipe SSN

      Reply
  • Bonjour,

    Je suis traitée depuis plus de 20 ans par des IPP, lansoprazole en ce moment pour des reflux ressentis comme au niveau de la gorge parfois même la bouche (gastrite chronique, hernie hiatale).

    Mes parents sont décédés d’un cancer de l’estomac et je prends donc ce traitement prescrit par un gastroentérologue.

    Apparition extrasystoles il y a 4 ans traités par radiofréquences et depuis quelques temps,
    je suis à nouveau essoufflée au moindre effort, tous les examens cardiovasculaires, pulmonaires et cardiaques sont bons.

    J’ai pensé que les IPP absorbés depuis de longues années en étaient peut être la cause, qu’en pensez-vous ?

    Merci pour votre réponse

    Reply
    • Equipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,

      Nous vous conseillons de faire le point avec votre médecin pour évaluer la balance entre la nécessité de votre traitement par IPP et les éventuels effets indésirables associés.
      Bien à vous,

      Equipe SSN

      Reply
  • Bonjour, est-ce pour cela que mon médecin découvre que son logiciel de prescription lui interdit de me prescrire mon IPP pour plus de 3 mois ? Aucune autre information pour lui.
    Par ailleurs mon gastroentero me disait (il y 3 ans) qu’il n’y avait aucun souci à en prendre sur toute une vie !
    Je comprends que les médecins ne puissent pas suivre toute l’actualité (ils sont débordés). Ils appliquent ce qu’ils connaissent. Comment garder confiance envers le système médical…

    Reply
  • Bonjour, est-ce pour cela que mon médecin découvre que son logiciel de prescription lui interdit de me prescrire mon IPP pour plus de 3 mois ? Aucune autre information pour lui.
    Par ailleurs mon gastroentero me disait (il y 3 ans) qu’il n’y avait aucun souci à en prendre sur toute une vie !
    Je comprends que les médecins ne puissent pas suivre toute l’actualité (ils sont débordés). Ils appliquent ce qu’ils connaissent. Comment garder confiance envers le système médical…

    Reply
  • pour ma part mon médecin m’a diagnostiqué un Rgo et prescrit des ipp
    je les ai arrété sur le conseil d’un ami qui m’a conseillé d’arréter le lait de vache et de consommer des légumes méme crus des fruits secs divers mais beaucoup d’amande et des fruits kiwi bananes etc
    de consommer moins de pain surtout blanc moins de viennoiseries.j ‘ai quelques remontées acides en mangeant du chocolat (trop) ou de l’alcol , mais cela peutétre dù au fait que le clapet fermant l’estomac est défectueux.en résumé je suis mieux “dans mon corps” depuis deux ans..essayez sa ne coùte rien !

    Reply
  • pour ma part mon médecin m’a diagnostiqué un Rgo et prescrit des ipp
    je les ai arrété sur le conseil d’un ami qui m’a conseillé d’arréter le lait de vache et de consommer des légumes méme crus des fruits secs divers mais beaucoup d’amande et des fruits kiwi bananes etc
    de consommer moins de pain surtout blanc moins de viennoiseries.j ‘ai quelques remontées acides en mangeant du chocolat (trop) ou de l’alcol , mais cela peutétre dù au fait que le clapet fermant l’estomac est défectueux.en résumé je suis mieux “dans mon corps” depuis deux ans..essayez sa ne coùte rien !

    Reply
  • Patrice24 says:

    En ce qui me concerne, je n’ai normalement aucun problème avec mon estomac
    sauf que j’ai un médicament à prendre (sans doute à vie) qui est du Protect 100 (aspirine)
    et c’est ce médicament qui me cause des brûlures d’estomac… Que faire ?

    Reply
  • Patrice24 says:

    En ce qui me concerne, je n’ai normalement aucun problème avec mon estomac
    sauf que j’ai un médicament à prendre (sans doute à vie) qui est du Protect 100 (aspirine)
    et c’est ce médicament qui me cause des brûlures d’estomac… Que faire ?

    Reply
  • Annie LARCHER-VIGNAL says:

    Anna85

    Mais, on ne peut pas tout écouter ! Tout médicament, de quelle sorte il soit et pour toutes pathologies différentes
    sont faits pour soulager dans la vie. Tous ont des effets secondaires à long terme, bien évidemment. Regardez la chimioté-
    rapie … elle existe pour tenter de guérir un cancer mais elle détruit certains autres organes. C’est le choix de
    chacun tout cela. Bonne chance et bon choix.

    Reply
  • Annie LARCHER-VIGNAL says:

    Anna85

    Mais, on ne peut pas tout écouter ! Tout médicament, de quelle sorte il soit et pour toutes pathologies différentes
    sont faits pour soulager dans la vie. Tous ont des effets secondaires à long terme, bien évidemment. Regardez la chimioté-
    rapie … elle existe pour tenter de guérir un cancer mais elle détruit certains autres organes. C’est le choix de
    chacun tout cela. Bonne chance et bon choix.

    Reply
  • Bonjour,
    J’ai 57 ans et j’ai un œsophage de Barrett sans dysplasie. Depuis près de 2 ans maintenant je prends du dexilant 60 mg. Il y a 20 ans j’ai subi un opération à l’estomac ( fondo de Nissen ) pour régler un problème de reflux. Tout était parfait jusqu’il deux ans ou mes symptômes sont revenus. Je dois prendre à vie mes IPP et subir une fois tout les deux ans, une gastroscopie avec prélèvements pour voir l’évolution de mon œsophage de Barret qui peux mener à un cancer de l’œsophage. Mais avec cette étude récente de 25% de mortalité après 5 ans, je trouve ça épeurant. Peut-être devrais-je les cesser et continuer mes tests de dépistage aux 2 ans et traiter éventuellement mon oesophage par radio fréquence si une dysplasie devient présente. Je suis en forme et je n’ai pas de surplus de poids.Qu’en pensez-vous?

    Reply
  • Bonjour,
    J’ai 57 ans et j’ai un œsophage de Barrett sans dysplasie. Depuis près de 2 ans maintenant je prends du dexilant 60 mg. Il y a 20 ans j’ai subi un opération à l’estomac ( fondo de Nissen ) pour régler un problème de reflux. Tout était parfait jusqu’il deux ans ou mes symptômes sont revenus. Je dois prendre à vie mes IPP et subir une fois tout les deux ans, une gastroscopie avec prélèvements pour voir l’évolution de mon œsophage de Barret qui peux mener à un cancer de l’œsophage. Mais avec cette étude récente de 25% de mortalité après 5 ans, je trouve ça épeurant. Peut-être devrais-je les cesser et continuer mes tests de dépistage aux 2 ans et traiter éventuellement mon oesophage par radio fréquence si une dysplasie devient présente. Je suis en forme et je n’ai pas de surplus de poids.Qu’en pensez-vous?

    Reply
  • titoum says:

    je prend de lomeprazol a 20 depuis 10 annnnee sans arret a raison de 1 gelule de 20 mg par jour acctuallement je souffre dune fatigue intense plus extra systole avec des douleures osseuses et articulaire le bilan renale et nle jaarive pas a arreter ce medicament a cause de ma gastrite chronique donner moi svp une solution ou conseille

    Reply
  • J’aimerais savoir quel est le nom de cet étude sur les IPP sur 5 ans, dont vous parler, et qui fait état de 25% du risque de mortalité toute cause confondue?

    Reply
  • ettelaup says:

    Bonjour. J’ai 73 ans et depuis 30 ans je prends des IPP à cause d’une importante hernie hiatale.
    Je vais bien. Par contre, j’ai pris le générique de l’inexium pendant quelques temps et je me suis aperçue que j’avais la diarrhée, le médecin m’a prescrit INEXIUM 20, médicament original et tout a été régularisé. Si j’oublie un jour ce médicament, dans les heures qui suivent, j’ai des douleurs insupportables, acidité et maux d’estomac. J’ai essayé d’autres familles de médicaments traitant l’acidité, mais ils n’étaient pas efficaces. Donc, inexium 20 me convient, je le prends, et puis, nous verrons bien….

    Reply
    • Christiane Dermadorissi says:

      Idem pour ma part
      Depuis 38 ans je prends des ipp pour un reflux
      Cause par petite hernie et stress
      Que faire
      Mon gastro il y a 3 mois m’a dit que tous ces avis négatifs sur inexium n’étaient pas vraiment fondes…. Fracture de hanche…
      Que faire des que je ne prends pas mon inexium au bout de 24h jai des brûlures des aphtes mal de gorge….
      Maintenant je m’angoisse a lire tous ces articles
      Quelle solution efficace….
      Sans se privé de tout…

      Reply
  • ettelaup says:

    Bonjour. J’ai 73 ans et depuis 30 ans je prends des IPP à cause d’une importante hernie hiatale.
    Je vais bien. Par contre, j’ai pris le générique de l’inexium pendant quelques temps et je me suis aperçue que j’avais la diarrhée, le médecin m’a prescrit INEXIUM 20, médicament original et tout a été régularisé. Si j’oublie un jour ce médicament, dans les heures qui suivent, j’ai des douleurs insupportables, acidité et maux d’estomac. J’ai essayé d’autres familles de médicaments traitant l’acidité, mais ils n’étaient pas efficaces. Donc, inexium 20 me convient, je le prends, et puis, nous verrons bien….

    Reply
    • Christiane Dermadorissi says:

      Idem pour ma part
      Depuis 38 ans je prends des ipp pour un reflux
      Cause par petite hernie et stress
      Que faire
      Mon gastro il y a 3 mois m’a dit que tous ces avis négatifs sur inexium n’étaient pas vraiment fondes…. Fracture de hanche…
      Que faire des que je ne prends pas mon inexium au bout de 24h jai des brûlures des aphtes mal de gorge….
      Maintenant je m’angoisse a lire tous ces articles
      Quelle solution efficace….
      Sans se privé de tout…

      Reply
  • Delhaye Eric says:

    je prends des IPP depuis 30 ans à cause d’un hernie hiatale +RGO
    Alors que je suis un sujet sportif (3000km de course à pied/an), sans carence en vitamine D, je souffre d’ostéoporose et j’ai maintenant une augmentation du VGM et du TCMH (anémie macrocytaire).
    Je consomme 37Cl de vin rouge par jour
    Je finis par penser que mes problèmes de santé sont liés à la prise d’IPP

    Reply
  • Delhaye Eric says:

    je prends des IPP depuis 30 ans à cause d’un hernie hiatale +RGO
    Alors que je suis un sujet sportif (3000km de course à pied/an), sans carence en vitamine D, je souffre d’ostéoporose et j’ai maintenant une augmentation du VGM et du TCMH (anémie macrocytaire).
    Je consomme 37Cl de vin rouge par jour
    Je finis par penser que mes problèmes de santé sont liés à la prise d’IPP

    Reply
  • Jean-Marc says:

    Bonjour à toutes et à tous,

    Ces problèmes font couler beaucoup d’encre… Personnellement je prends Esoméprazole générique (après avoir pris Inexium) depuis 14 ans (j’en ai 55), et depuis quelques temps j’ai souvent mal au dos. Je ne peux pas affirmer que cela vienne du traitement, mais je me pose la question…

    De toute façon, pas vraiment le choix, dès que j’essaie d’arrêter (en compensant par des “remèdes de grand-mère”), ça fait effet quelques heures dans le meilleur des cas, puis ça repart du plus belle. Donc je me fais à l’idée de continuer ce traitement à vie, tant pis pour les conséquences.

    Il existe tellement de traitements naturelles pour beaucoup de choses, mais là j’ai tout essayé, rien n’y fait. Ceux qui disent qu’il faut prendre du bicarbonate de soude, du vinaigre de cidre, des infusions de ceci ou de cela, ont beaucoup de chance car ce sont des problèmes passagers. Je n’ai rien trouvé d’efficace.

    Pour l’instant je suis toujours à 20 mg, j’ai une collègue qui en est arrivée à 60 mg et qui me dit qu’elle a encore parfois des brûlures… Quelle salo…. ce truc !

    Bon courage à toutes et à tous !

    Reply
  • Jean-Marc says:

    Bonjour à toutes et à tous,

    Ces problèmes font couler beaucoup d’encre… Personnellement je prends Esoméprazole générique (après avoir pris Inexium) depuis 14 ans (j’en ai 55), et depuis quelques temps j’ai souvent mal au dos. Je ne peux pas affirmer que cela vienne du traitement, mais je me pose la question…

    De toute façon, pas vraiment le choix, dès que j’essaie d’arrêter (en compensant par des “remèdes de grand-mère”), ça fait effet quelques heures dans le meilleur des cas, puis ça repart du plus belle. Donc je me fais à l’idée de continuer ce traitement à vie, tant pis pour les conséquences.

    Il existe tellement de traitements naturelles pour beaucoup de choses, mais là j’ai tout essayé, rien n’y fait. Ceux qui disent qu’il faut prendre du bicarbonate de soude, du vinaigre de cidre, des infusions de ceci ou de cela, ont beaucoup de chance car ce sont des problèmes passagers. Je n’ai rien trouvé d’efficace.

    Pour l’instant je suis toujours à 20 mg, j’ai une collègue qui en est arrivée à 60 mg et qui me dit qu’elle a encore parfois des brûlures… Quelle salo…. ce truc !

    Bon courage à toutes et à tous !

    Reply
  • David CUNNINGHAM says:

    Bonjour
    J’ai 71 ans et je prends des IPP depuis de nombreuses années car on m’a diagnostiqué une hernie hiatale à l’âge de 35 ans. Ces dernières années, j’ai une fibroscopie annuelle et il y a 3 ans, le cancer a été détecté dans mon esphagous. Cela a été supprimé et maintenant je suis de retour aux vérifications annuelles.
    Je suis maintenant sur Inexium deux fois par jour, mais jamais de problèmes gastronomiques depuis que j’ai commencé à utiliser PPI.

    Reply
  • David CUNNINGHAM says:

    Bonjour
    J’ai 71 ans et je prends des IPP depuis de nombreuses années car on m’a diagnostiqué une hernie hiatale à l’âge de 35 ans. Ces dernières années, j’ai une fibroscopie annuelle et il y a 3 ans, le cancer a été détecté dans mon esphagous. Cela a été supprimé et maintenant je suis de retour aux vérifications annuelles.
    Je suis maintenant sur Inexium deux fois par jour, mais jamais de problèmes gastronomiques depuis que j’ai commencé à utiliser PPI.

    Reply
  • Renée Jullien says:

    Bonjour j’ai 62 ans et je prends pantoprazole 20 mg une fois /jour depuis quelques années pour une hernie iatale. Je connais les effets secondaires et j’ ai essayé de l’arrêter mais au bout de quelques heures je ne suis pas bien et je finis toujours par le reprendre. Quand je lis tous les commentaires je ne suis pas très rassurée… Alors que faire ?

    Reply
  • Sébastien says:

    Bonjour,
    Je suis sous inexium depuis mes 24 ans, et j’en ai aujourd’hui 38.
    Il y a une semaine j’ai décidé d’arrêter l’inexium afin de faire le test pour l’hélicobactere pylori qui est peut être a l’origine de mes remonté acide.
    Cela fait donc 8 jours que j’ai arrêté et croyez moi c’est dur, très dur tellement les brûlures me ronge.
    Je me soulage au bicarbonate, radis noir, Gaviscon….
    Je croise les doigts pour que tout ça ne servent pas a rien.
    Bon courage a tous

    Reply
    • Bissuel Josiane says:

      Attention Sébastien !!!
      Vous décrivez des brûlures intenses et vous n’allez que détruire votre œsophage à 38 ans avec votre automédication
      Test pour Helicobacter pylori indispensable bien sûr ! Mais une fibroscopie urgente serait nécessaire pour contrôler votre œsophage que vous êtes en train de détruire avec des lésions (ulcérations, ou même ulcère)
      Attention !
      Je vous parle en connaissant très bien ce problème de RGO et mon gastro m’a mise en garde (rétrécissement de l’œsophage etc…) si je ne guérissais pas avec des antiacides des ulcérations importantes dans mon œsophage

      Reply
      • L'équipe Santé sur le Net says:

        Bonjour,
        Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour trouver des informations. Un forum est à votre disposition sur Santé sur le Net pour échanger entre patients : https://forums.sante-sur-le-net.com/

        Nous vous souhaitons une bonne journée.
        L’équipe Santé sur le net.

        Reply
  • Sébastien says:

    Bonjour,
    Je suis sous inexium depuis mes 24 ans, et j’en ai aujourd’hui 38.
    Il y a une semaine j’ai décidé d’arrêter l’inexium afin de faire le test pour l’hélicobactere pylori qui est peut être a l’origine de mes remonté acide.
    Cela fait donc 8 jours que j’ai arrêté et croyez moi c’est dur, très dur tellement les brûlures me ronge.
    Je me soulage au bicarbonate, radis noir, Gaviscon….
    Je croise les doigts pour que tout ça ne servent pas a rien.
    Bon courage a tous

    Reply
  • deham amud says:

    Bonjour,

    J’ai commencé il y a plus d’un mois ésoméprazole 20 mg un par jour hors je n’arrive plus à dormir et j’ai d’extrême douleurs dans les deux reins, qui se répercutent devant à droite sur une grosseur que j’ai depuis des années mais personne ne me trouve rien!! Analyse d’urine décèle aucune infection, j’ai également eu colloscopie, gastroscopie, entero irm et avalé une caméra… Mon pére avait de gros soucis rénaux je ne voudrais pas que ce médicament soigne d’un côté mon estomac mais fusille mes reins. j’en ai parlé au doc elle me dit aucun lien avec le médcicament?
    Qui croire?

    Reply
  • deham amud says:

    Bonjour,

    J’ai commencé il y a plus d’un mois ésoméprazole 20 mg un par jour hors je n’arrive plus à dormir et j’ai d’extrême douleurs dans les deux reins, qui se répercutent devant à droite sur une grosseur que j’ai depuis des années mais personne ne me trouve rien!! Analyse d’urine décèle aucune infection, j’ai également eu colloscopie, gastroscopie, entero irm et avalé une caméra… Mon pére avait de gros soucis rénaux je ne voudrais pas que ce médicament soigne d’un côté mon estomac mais fusille mes reins. j’en ai parlé au doc elle me dit aucun lien avec le médcicament?
    Qui croire?

    Reply
  • Bonjour,
    J’ai pris du pantoprazole 40 mg pendant un peu plus de 3 semaines pour une colopathie fonctionnelle et une petite hernie hiatale sans reflux ressenti. Me sentais mieux au début, puis l’amélioration a cessé,
    J’ai commencé à dormir très mal, en pointillé, avec cauchemars, douleurs abdominales, maux de tête, vertiges et tremblements. J’ai arrêté la médication de mon propre chef et maintenant j’ai des reflux importants (je n’en avais jamais eu), une insomnie totale certaines nuits, des douleurs abdominales intenses ainsi qu’aux os du bassin. Le pire est l’insomnie.
    Etant donné que mon traitement a été de courte durée, mes symptômes vont-ils disparaître rapidement? Je n’ai pas l’intention de reprendre cette saleté. J’ai lu que les sujets sains développaient du reflux, mais est-ce que ça finit par s’améliorer ?
    J’ai des diverticules qui se sont déjà infectées 2 fois. L’ipp a-t-il pu mes causer une nouvelle infection ? Je sens une douleur au sigmoïde.
    Merci de votre réponse.

    Reply
  • Bonjour,
    J’ai pris du pantoprazole 40 mg pendant un peu plus de 3 semaines pour une colopathie fonctionnelle et une petite hernie hiatale sans reflux ressenti. Me sentais mieux au début, puis l’amélioration a cessé,
    J’ai commencé à dormir très mal, en pointillé, avec cauchemars, douleurs abdominales, maux de tête, vertiges et tremblements. J’ai arrêté la médication de mon propre chef et maintenant j’ai des reflux importants (je n’en avais jamais eu), une insomnie totale certaines nuits, des douleurs abdominales intenses ainsi qu’aux os du bassin. Le pire est l’insomnie.
    Etant donné que mon traitement a été de courte durée, mes symptômes vont-ils disparaître rapidement? Je n’ai pas l’intention de reprendre cette saleté. J’ai lu que les sujets sains développaient du reflux, mais est-ce que ça finit par s’améliorer ?
    J’ai des diverticules qui se sont déjà infectées 2 fois. L’ipp a-t-il pu mes causer une nouvelle infection ? Je sens une douleur au sigmoïde.
    Merci de votre réponse.

    Reply
  • Bonjour

    Vous pouvez arrêter les IPP et prendre des gélules de probiotique pour recréer votre flore intestinale. C’est ce que j’ai fait après 20 ans d’IPP; Et tout va bien mieux.

    Reply
  • Bonjour

    Vous pouvez arrêter les IPP et prendre des gélules de probiotique pour recréer votre flore intestinale. C’est ce que j’ai fait après 20 ans d’IPP; Et tout va bien mieux.

    Reply
  • patricia macke says:

    bonjour, actuellement je souffre depuis cinq mois d’un reflux gastrique avec une petite hernie hiatale. J’ai pris pantoprazole 20mg et 40mg pendant près de 3 mois. J’ai très souvent des enrouements, des toux et parfois des nausées qui m’empêchent de dormir parfois. Je souhaite mes soigner naturellement si c’est possible. Existe-il une intervention pour refermer le clapet qui ne se referme plus? Patricia Mai 2019

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour Patricia,

      Nous vous conseillons d’en parler avec votre médecin traitant qui pourra vous aiguiller au mieux sur vos questions.

      Très Bonne Journée
      L’équipe santé sur le net

      Reply
  • Mi Dec says:

    jai pris pantomachin pendant 10 ans, suite à des douleurs de plus en plus intense aux pieds et genoux sans parler d’autres jointures qui commencaient, un ami m’a fait connaitre le probleme d’assimilation de vitamines et minéraux que cela causait à longue échéance, fer b12 calcium magnésium, jai ralenti progressivement dans la mesure de l’acceptation de mon corp, 1 fois au 2 jours le premier mois, ça allait bien jai aussi ajouté du citrate de magnésium à mes jus de fruits, au 3 jours par après etc, jen suis maintenant à 1 fois par semaine, bientot je pense pouvoir arreter, mais il faut éviter les excès → gros repas, alcool , café etc Bonne santé à tous !

    Reply
  • Pierre Kryvian says:

    Bonjour.
    J’ai 71 ans et suis en rémission d’un cancer du Pancréas non opérable depuis novembre 2016….
    On m’a prescrit depuis 6 mois de l’Esomeprazole 20mg. une fois par jour car j’avais de crampes intestinales.
    Le traitement a très bien fonctionné et les crampes ont disparus.
    J’ai donc voulu arrèter le traitement mais j’ai commis l’erreur de le faire abruptement !… résultat j’ai été violemment
    malade pendant 2 jours avec une inflammation très violente de l’oesophage et du larynx résultant des vomissements
    acides multiples. Il m’a fallu 2 jours pour pouvoir recommencer a m’alimenter et boire sans souffir tant mon oesophage avait été irrité par le rejet de matières acides. Ceci correspond exactement a votre explication du “rebond sécrétoire acide”.
    J’ai donc repris 1 jour sur 3 l’esomeprazole avec l’intention de diminuer progressivement…jusqu’a l’arrèt.

    Merci pour votre information claire , précise et didactique.

    Reply
  • Pierre Kryvian says:

    Bonjour.
    J’ai 71 ans et suis en rémission d’un cancer du Pancréas non opérable depuis novembre 2016….
    On m’a prescrit depuis 6 mois de l’Esomeprazole 20mg. une fois par jour car j’avais de crampes intestinales.
    Le traitement a très bien fonctionné et les crampes ont disparus.
    J’ai donc voulu arrèter le traitement mais j’ai commis l’erreur de le faire abruptement !… résultat j’ai été violemment
    malade pendant 2 jours avec une inflammation très violente de l’oesophage et du larynx résultant des vomissements
    acides multiples. Il m’a fallu 2 jours pour pouvoir recommencer a m’alimenter et boire sans souffir tant mon oesophage avait été irrité par le rejet de matières acides. Ceci correspond exactement a votre explication du “rebond sécrétoire acide”.
    J’ai donc repris 1 jour sur 3 l’esomeprazole avec l’intention de diminuer progressivement…jusqu’a l’arrèt.

    Merci pour votre information claire , précise et didactique.

    Reply
  • Georges says:

    Cancer de l’œsophage traité et terminé depuis 5 ans. Prise depuis d’IPP 40 et 20 par jour, puis 2 fois 20 jusqu’à ce jour où je viens de prendre connaissance des dangers éventuels de ce médicament, qui pour moi est vraiment sans aucun problème.
    Cependant, je vais essayer de n’en prendre que le soir, en prenant du Gaviscon après le petit déjeuner et le repas de midi. ce qui me permettrait de décélérer les prises.
    Qu’en pensez-vous ? Merci pour votre réponse

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Parlez en à votre médecin, qui pourra évaluer avec vous l’intérêt de modifier le traitement

      Reply
    • bonjour

      on m’a décelé un RGO ,
      le gastro ne m’a rien donné .
      Je prends des plantes EPS de REGLISSE+MELISSE , qui calment .
      comment et avec quelle méthode avez vous été soigné pour ce cancer de l’oesophage ?
      J’ai 74 ans .
      Je vous remercie .

      Reply
      • L'équipe Santé sur le Net says:

        Bonjour,
        Merci de votre contribution.
        Nous vous souhaitons une très bonne journée.
        L’équipe Santé sur le Net

        Reply
  • Georges says:

    Cancer de l’œsophage traité et terminé depuis 5 ans. Prise depuis d’IPP 40 et 20 par jour, puis 2 fois 20 jusqu’à ce jour où je viens de prendre connaissance des dangers éventuels de ce médicament, qui pour moi est vraiment sans aucun problème.
    Cependant, je vais essayer de n’en prendre que le soir, en prenant du Gaviscon après le petit déjeuner et le repas de midi. ce qui me permettrait de décélérer les prises.
    Qu’en pensez-vous ?

    Reply
  • Georges says:

    Cancer de l’œsophage traité et terminé depuis 5 ans. Prise depuis d’IPP 40 et 20 par jour, puis 2 fois 20 jusqu’à ce jour où je viens de prendre connaissance des dangers éventuels de ce médicament, qui pour moi est vraiment sans aucun problème.
    Cependant, je vais essayer de n’en prendre que le soir, en prenant du Gaviscon après le petit déjeuner et le repas de midi. ce qui me permettrait de décélérer les prises.
    Qu’en pensez-vous ? Merci pour votre réponse

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Parlez en à votre médecin, qui pourra évaluer avec vous l’intérêt de modifier le traitement

      Reply
    • bonjour

      on m’a décelé un RGO ,
      le gastro ne m’a rien donné .
      Je prends des plantes EPS de REGLISSE+MELISSE , qui calment .
      comment et avec quelle méthode avez vous été soigné pour ce cancer de l’oesophage ?
      J’ai 74 ans .
      Je vous remercie .

      Reply
  • Georges says:

    Cancer de l’œsophage traité et terminé depuis 5 ans. Prise depuis d’IPP 40 et 20 par jour, puis 2 fois 20 jusqu’à ce jour où je viens de prendre connaissance des dangers éventuels de ce médicament, qui pour moi est vraiment sans aucun problème.
    Cependant, je vais essayer de n’en prendre que le soir, en prenant du Gaviscon après le petit déjeuner et le repas de midi. ce qui me permettrait de décélérer les prises.
    Qu’en pensez-vous ?

    Reply
  • Marie France JOANNARD says:

    Bonjour, pour moi, après une fibrillation cardiaque, le chirurgien me donne les médicament suivant : PRADAXA ‘anticoagulant) INNEXION (Reflu gastrique) à prendre pendant 3 mois. Je n’avait aucun problème gastrique jusqu’à ce jour. Qu bout de 1 mois et les 4 mois suivant ,je’ai le reflux gastrique de plus en plus fort: je ne doit dormir assise et je ne dort plus et de plus en plus fatiguée. Plus la force l’aller à la gym., Le reflux remonte dans la gorge, la bouche et redescend dans le poumon avec de gros effort de toux pour faire remonter. Bref, je n’en peut plus. Je me réveille et je lis les effets indésirables et je comprend que : LE PRADAXA me met le reflux gastrique, et que L’INNEXION me met la fatigue,et m’abîme les os ( mal aux hanches, articulation) . Donc je décide moi-meme d’ARRETE TOUT. cela fait 1,5 an et j’ai repris toutes mes activités par contre le reflux gastrique reste, mais beaucoup moins fort, donc je suis un régime, et depuis je fait très attention pour les médicaments.

    Reply
  • claudius91 says:

    Bonjour
    J’aimerai un éclaircissement sur un autre point des IPP
    J’écris à l’envers car je suis très brouillon

    J’ai lu qu’après 60 ans la plupart de personnes qui avait des remontées gastrique, le problème était un peu le contraire le manque d’acidité dans l’estomac.
    Cette recherche dans mon soucis j’ai vite compris que l’on donnait d’office, quoiqu’il arrive des ipp (pantoprazole pour moi). comme on donnerai des bonbons , quelque chose d’agréable sans aucun risque.
    J’ai bien compris que mon médecin fera durer ce traitement tant que je lui dirais je ne vais pas bien , en gros à vie avec gaviscon.
    l’éclaircissement que je demande est ce que le ipps règlent l’acidité dans les deux sens , en gros est ce des régulateurs.

    J’ai trouvé de sorte de test acidité: sont il valable
    Le test du bicarbonate de soude dans un peu d’eau à jeun le matin (aucune réaction pour moi)
    le teste plutôt après manger du vinaigre de cidre ,une cuillerée? aucune brûlrure pour moi.
    Merci si vous lisez mon difficile résumé

    Le motif du traitement treste ambigu pour moi , mais trop long à écrire

    Reply
  • claudius91 says:

    Bonjour
    J’aimerai un éclaircissement sur un autre point des IPP
    J’écris à l’envers car je suis très brouillon

    J’ai lu qu’après 60 ans la plupart de personnes qui avait des remontées gastrique, le problème était un peu le contraire le manque d’acidité dans l’estomac.
    Cette recherche dans mon soucis j’ai vite compris que l’on donnait d’office, quoiqu’il arrive des ipp (pantoprazole pour moi). comme on donnerai des bonbons , quelque chose d’agréable sans aucun risque.
    J’ai bien compris que mon médecin fera durer ce traitement tant que je lui dirais je ne vais pas bien , en gros à vie avec gaviscon.
    l’éclaircissement que je demande est ce que le ipps règlent l’acidité dans les deux sens , en gros est ce des régulateurs.

    J’ai trouvé de sorte de test acidité: sont il valable
    Le test du bicarbonate de soude dans un peu d’eau à jeun le matin (aucune réaction pour moi)
    le teste plutôt après manger du vinaigre de cidre ,une cuillerée? aucune brûlrure pour moi.
    Merci si vous lisez mon difficile résumé

    Le motif du traitement treste ambigu pour moi , mais trop long à écrire

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Les IPP réduisent l’acidité gastrique, ils ne la régulent pas. Des examens complémentaires peuvent déterminer plus précisément l’origine de votre gêne. Demandez conseil à votre médecin.

      Reply
  • Louis. octobre 2019;
    Bonjour, R.G.O. avec une hernie hiatale atténués par I.P.P..
    Après les informations de mon médecin concernant les I.P.P. et sur les conseils de mon pharmacien, je compense depuis deux mois par des gélules de BIANACID ( 14 euros. le flacon de 45 comprimés) traitement qui semble me réussir… Très nette diminution des I.P.P.

    Reply
  • Louis. octobre 2019;
    Bonjour, R.G.O. avec une hernie hiatale atténués par I.P.P..
    Après les informations de mon médecin concernant les I.P.P. et sur les conseils de mon pharmacien, je compense depuis deux mois par des gélules de BIANACID ( 14 euros. le flacon de 45 comprimés) traitement qui semble me réussir… Très nette diminution des I.P.P.

    Reply
  • Souffre de brûlure d estomac depuis l age de 35ans mauvaise hygiène de vie tabac .. stress trop d anti acide et d antinflammatoire résultat à 57 ans problème qui s aggrave maigres 4 ans d arrêt de tabac demande de fibroscopie ne révélant rien mais on m a prescrit un ipp depuis juillet 2018 aucune amélioration pire vomissements de sang et diarhe arrêt de ma propre initiative l ipp effet rebond ( ne s avait pas) brûlant à pleuré calme que par codeine nuit Blanche ne mange plus pour ne plus avoir mal mais douleur quand même la depuis 3 semaines plus de brûlant remarche un peut mais douleur abdominale et diarhe demande de texte respiratoire car ipp baisse le f taut d acidité et risque le développement de l blockbuster pylori qui augmente les risques de cancer et AVC pas mal de décès dont on ne parle pas conseil ne pas prendre ce médicament sinon bon courage pour l arrêté

    Reply
  • Souffre de brûlure d estomac depuis l age de 35ans mauvaise hygiène de vie tabac .. stress trop d anti acide et d antinflammatoire résultat à 57 ans problème qui s aggrave maigres 4 ans d arrêt de tabac demande de fibroscopie ne révélant rien mais on m a prescrit un ipp depuis juillet 2018 aucune amélioration pire vomissements de sang et diarhe arrêt de ma propre initiative l ipp effet rebond ( ne s avait pas) brûlant à pleuré calme que par codeine nuit Blanche ne mange plus pour ne plus avoir mal mais douleur quand même la depuis 3 semaines plus de brûlant remarche un peut mais douleur abdominale et diarhe demande de texte respiratoire car baisse d acidité du à l ipp et risque le développement de l helicobacter pylori qui augmente les risques de cancer et AVC pas mal de décès dont on ne parle pas conseil ne pas prendre ce médicament sinon bon courage pour l arrêté

    Reply
  • Souffre de brûlure d estomac depuis mais 35 ans mauvaise hygiène de vie tabac trop d anti acide et antiinflamatoire et surtout stress fibroscopie faite il y a un an soit à 56 ans rien mais on m a donné un ipp résultat pas d amélioration plutôt digestion impossible doit vomir pour allé mieux le médecin m a conseille pas l arrêt mais la prise le matin idem j arrêté il y a 3 semaines ne connaissait pas l effet rebond douleur insoutenable calme avec codeine diarhre essoufflement ne mange plus pour ne plus avoir mal la au bout de 3 semaines ça se calme mais douleurs abdominales et diarhre attente du resultat du test respiratoitr pour déterminer présence ou non de l helicobacter pylori responsables de cancer et ipp responsable d AVC et de nombreux décès

    Reply
  • bruits estomac incessants , “bulles air qui explosent” , & spasmes & brulures estomac ( types “coup de poignard/pics électrik ” ) irradiant aux cotes (coté gauche) limite du dos .
    qui est comme moi?
    qui a eu des brulures estomac suite à fibroscopie/gastroscopie?
    quel medoc/ipp vous calme?

    Reply
  • bruits estomac incessants , “bulles air qui explosent” , & spasmes & brulures estomac ( types “coup de poignard/pics électrik ” ) irradiant aux cotes (coté gauche) limite du dos .
    qui est comme moi?
    qui a eu des brulures estomac suite à fibroscopie/gastroscopie?
    quel medoc/ipp vous calme?

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Pour connaître le médicament le plus adapté à votre cas, demandez conseil à votre médecin.
      Bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Daniele RIMBERT says:

    Bonjour,
    Cela fait 25 ans au moins que je prends pantoprazole 20 mg pour des remontées gastriques intolérables après les repas. Je l’ai toujours bien supporté. Lisant l’année dernière la remise en question de ce médicament, j’ai essayé avec mon docteur de remplacer ce médicament par les autres produits plus inoffensifs, rien n’a marché. J’ai du revenir au pantoprazole mais je peux le prendre un jour sur deux , il arrive à couvrir. Je viens d’avoir un cancer du sein et l’oncologue m’a dit de ce reprendre tous les jours à cause de reflux et des mycoses pendant la durée de la chimio donc pendant 7 mois.; J’ai 71 ans et je prendrai ce médicament 1 jour sur deux jusqu’à la fin. car il vous procure un confort de vie par rapport aux douleurs des reflux gastriques. On a découvert pendant ce cancer que j’avais un problème au coeur : deux conduits qui amènent le sang de l’oreillette au ventricule sont abîmés donc la pose d’un pace maker va compenser. Est-ce dû à ce médicament ? Je ne sais pas, je vais poser la question à mon cardiologue.

    Reply
  • Daniele RIMBERT says:

    Bonjour,
    Cela fait 25 ans au moins que je prends pantoprazole 20 mg pour des remontées gastriques intolérables après les repas. Je l’ai toujours bien supporté. Lisant l’année dernière la remise en question de ce médicament, j’ai essayé avec mon docteur de remplacer ce médicament par les autres produits plus inoffensifs, rien n’a marché. J’ai du revenir au pantoprazole mais je peux le prendre un jour sur deux , il arrive à couvrir. Je viens d’avoir un cancer du sein et l’oncologue m’a dit de ce reprendre tous les jours à cause de reflux et des mycoses pendant la durée de la chimio donc pendant 7 mois.; J’ai 71 ans et je prendrai ce médicament 1 jour sur deux jusqu’à la fin. car il vous procure un confort de vie par rapport aux douleurs des reflux gastriques. On a découvert pendant ce cancer que j’avais un problème au coeur : deux conduits qui amènent le sang de l’oreillette au ventricule sont abîmés donc la pose d’un pace maker va compenser. Est-ce dû à ce médicament ? Je ne sais pas, je vais poser la question à mon cardiologue.

    Reply
  • Reginald says:

    Bonjour tout le monde , pour éviter les refllux , arrêter déjà les ipp parce que contiennent de l’aluminium , ensuite préparez-vous 2 à 3 fois par jour un bouillon de légumes 5gr pour 0,4 litre accompagné de vinaigre de cidre bio , piment en poudre , gingembre , curcuma ,poivre noir quelques plantes toujours en poudre et du tabasco et ce pendant quelques jours et fini les rgo Cordialement,

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci pour votre contribution.
      Bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • BEN MOHAMED says:

    Je prends omeprazole 20 depuis 24ans pour 4 ulcères à l’estomac, depuis quelques mois je suis toujours fatiguée, j’ai des palpitions,je n’ai plus le moral avec quelquefois des idées noires,j’ai un manque de fer et de vitamines B12 et B9.
    Je manques de motivation. C’est après des recherches sur internet que je vois les soucis que posent se médicament.
    Depuis longtemps je n’avais pas repris la feuille expliquant tout cela et mon médecin qui vient de partir en retraite ne m’a jamais rien signalé.
    J’ai arrêté depuis un mois ce médicament, pour l’instant très peu de mieux.
    Pensez vous que l’arrêt de ce médicament sur du long terme me permettra de mieux garder le fer et les vitamines B12 et 9 ?
    Merci de vos réponses.

    Reply
  • BEN MOHAMED says:

    Je prends omeprazole 20 depuis 24ans pour 4 ulcères à l’estomac, depuis quelques mois je suis toujours fatiguée, j’ai des palpitions,je n’ai plus le moral avec quelquefois des idées noires,j’ai un manque de fer et de vitamines B12 et B9.
    Je manques de motivation. C’est après des recherches sur internet que je vois les soucis que posent se médicament.
    Depuis longtemps je n’avais pas repris la feuille expliquant tout cela et mon médecin qui vient de partir en retraite ne m’a jamais rien signalé.
    J’ai arrêté depuis un mois ce médicament, pour l’instant très peu de mieux.
    Pensez vous que l’arrêt de ce médicament sur du long terme me permettra de mieux garder le fer et les vitamines B12 et 9 ?
    Merci de vos réponses.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Si vous êtes carencés en fer et en vitamine B12, une supplémentation peut vous être prescrite par votre médecin. Les effets du traitement devraient se dissiper au fur et à mesure.
      Bonne journée.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • j’ai 69ans depuis plusieurs année j’ai des remontée après les repas j’ai essayé toutes sortes de médicament qui me soulage au début puis tout reviens au bout d’un moment de traitement j’ai fais gastroscopie et fibroscopie rien d’anormal je ne sais plus quoi manger tellement cela me gène serait t’il possible de me dire si il y aurait un nouveau médicament j’ai comme l’impression que cela viendrait de l’œsophage j’ai arrêter de prendre l ésoméprazole 20g qui est comme tous les autres bien au début puis plus aucun soulagement au bout d’un moment merci de bien vouloir me répondre et me dire si je pourrais prendre quelque chose d’autre

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Nous ne pouvons pas conseiller de médicaments. Il n’existe pas à ce jour de nouvelle classe théra-peutique, qui viendrait remplacer les IPP.
      Bon weekend,
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Nadine says:

    Je prends Pantoprazol 20 mg depuis 15 jours et j’ai l’impression qu’il a un effet coupe-faim.
    Est-ce possible ?

    Reply
  • Nadine says:

    Je prends Pantoprazol 20 mg depuis 15 jours et j’ai l’impression qu’il a un effet coupe-faim.
    Est-ce possible ?

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Ce médicament n’est pas connu pour réduire l’appétit, par contre, il peut modifier le goût.
      Bon après-midi.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Philippe says:

    Bonjour,

    depuis 4 ou 5 ans, je prenais de façon épisodique, des IPP pour RGO, c’est vrai qu’au début ça soulage, puis dernièrement mon médecin me conseille de le prendre sur au moins un mois !
    j’ai commencé, l’esomeprazole 40mg, mais au bout d’une semaine, je me sentais “différent”, fatigué, comme un petit état grippal sans fièvre, avec des nuits agitées qui tournent à l’insomnie ! et enfin j’avais également des vertiges et une sensation d’anxiété bien présente accompagnés de ballonnements et de maux d’estomac !?

    après avoir lu les avis sur le net j’ai stoppé ce traitement c’est au bout de 4 ou 5 jours que j’ai commencé à retrouver un état normal ?

    je pense qu’un IPP peut être pris “occasionnellement” une journée mais ne pas enchaîner les jours….

    Reply
  • Philippe says:

    Bonjour,

    depuis 4 ou 5 ans, je prenais de façon épisodique, des IPP pour RGO, c’est vrai qu’au début ça soulage, puis dernièrement mon médecin me conseille de le prendre sur au moins un mois !
    j’ai commencé, l’esomeprazole 40mg, mais au bout d’une semaine, je me sentais “différent”, fatigué, comme un petit état grippal sans fièvre, avec des nuits agitées qui tournent à l’insomnie ! et enfin j’avais également des vertiges et une sensation d’anxiété bien présente accompagnés de ballonnements et de maux d’estomac !?

    après avoir lu les avis sur le net j’ai stoppé ce traitement c’est au bout de 4 ou 5 jours que j’ai commencé à retrouver un état normal ?

    je pense qu’un IPP peut être pris “occasionnellement” une journée mais ne pas enchaîner les jours….

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de votre témoignage.
      Bon weekend.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • ANNICK HERVIEU says:

    Bonjour, j’ai 64 ans et on vient de me diagnostiquer un endobrachyœsophage de 2 cm avec une œsophagite sévère.
    J’ai eu un traitement 20 mg de Rabéprazole. Aau bout de 4 semaines j’ai dû l’arrêter car ça devenait invivable avec les effets secondaires : douleurs dans la gorge, douleurs dans le dos, mes nuits réduites de 9 h à 5 h et essoufflements.
    Au bout de 7 semaines les ulcères ayant disparus je prends lanzoprazole 15 mg à vie.
    Effets secondaires : maux gorges et douleurs.
    J’ai pris la décision de renoncer à les prendre toute ma vie car je souffre d’ostéoporose.
    Mais seulement lorsque l’on arrête les IPP il faut le faire progressivement diminuer les doses tous les 15 jours et cela sur 2 mois.
    ET CELA RARES SONT LES MEDECINS QUI LE DISENT ET C’EST IMPORTANT POUR EVITER
    L’EFFET REBOND.

    J’ai oublié une chose importante éviter de s’allonger après les repas et suivre un régime, supprimer l’alcool les boissons sucrées et gazeuses le chocolat au minimum les gâteaux industriels

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de votre témoignage.
      Nous vous souhaitons une belle semaine.
      L’équipe Santé sur le Net

      Reply
  • Bonjour,
    Pour ma part j’ai 58 ans une hernie hiatale et des RGO depuis longtemps, j’ai eu des fibroscopies. Je pensais avoir trouvé le bon médicament que je prends depuis 1 mois environ (RABEPRAZOLE) 1 comprimé / jour au coucher, efficace. Mais depuis plus d’une semaine j’ai des diarrhées à répétition et des petites nausées (je suis assez sensible de ce côté-là !)
    J’ai pu voir que pour 1 personne sur 10 ça peut être lié à ce médicament. Je l’ai donc arrêté hier soir.
    Quel serait le traitement IPP avec moins d’effets secondaires de ce type ? (Si c’est bien ce médicament qui me pose ces problèmes) ?
    merci, dur à digérer tout ça !

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Un avis médical est nécessaire pour déterminer si les symptômes observés sont liés à la prise de l’IPP.
      Ensuite votre médecin évaluera la possibilité de prescrire un autre IPP si besoin.
      Nous vous souhaitons une bonne journée,
      L’équipe Santé sur le Net.

      Reply
  • Bonjour,
    Depuis plus d’un an : beaucoup de toux et d’essoufflement dès que je force un petit peu en sport ou marche… Voix enrouée… En position allongée : petites bulles d’air… Râles…
    Après plusieurs recherches : radio poumons etc… le diagnostic est tombé : Béance cardiale surmontée d’une œsophagite peptique de stade 1.
    Traitement : 4 mois : Pariet 20 mg sur 1 mois et du pariet 10 mg sur 3 mois.
    Le protocole a dû être changé dès la fin du 1er mois car toux persistante…
    Désormais sous esomeprazole 20mg que je prends chaque matin, mais les nuits restent difficiles avec râlements et difficultés respiratoires…
    Augmenter le dosage pourrait être une solution ? Mais quels sont les risques ?
    J’ai 54 ans, l’effet « surmortalité » me laisse perplexe…
    Merci de vos avis et retour.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Nous ne sommes pas habilités à discuter de votre traitement médicamenteux. N’hésitez pas à en parler avec votre médecin ou votre pharmacien.
      Nous pouvons cependant vous donner quelques conseils hygiéno-diététiques pour améliorer votre sommeil : évitez les diners copieux (alcool et graisses retardent l’évacuation de l’estomac), ne vous allongez pas tout de suite après votre diner, et dormez avec plusieurs oreillers pour ne pas rester à plat. Vous pouvez également consulter un ostéopathe spécialisé dans ce type de pathologie.
      Nous vous souhaitons une bonne journée,
      L’équipe Santé sur le Net.

      Reply
  • Vincenti says:

    Bonsoir,
    Hernie hiatale décelée il y a 3 ans : Esoméprazole 0.40mg mais toux très sèche et irritante depuis un an… Il semblerait que cela soit dû aux remontées gastriques. Dois-je en déduire que le traitement n’est plus efficace ? Existe-t-il d’autres alternatives aux IPP ? Merci

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci pour votre témoignage, malheureusement, nous ne sommes pas habilités à vous délivrer un avis médical. C’est pourquoi nous vous conseillons d’en parler à votre pharmacien ou de prendre rendez-vous chez votre médecin traitant pour faire le point sur votre traitement.
      Nous vous souhaitons une bonne journée,
      L’équipe Santé sur le Net.

      Reply
  • Bonjour, j’ai 59 ans. Je dois prendre du pariet 10 mg à vie à cause d’une rgo.
    J’ai vu 2 gastro-entérologues, ils m’ont dit la même chose.
    Rien de grave mais il faut faire un contrôle tous les 5 ans…
    Ils sont tous “formatés” j’ai l’impression !
    J’ai appris que la prise d’ipp peut être très dangereuse sur le long terme.
    Du coup, j’alterne avec du Gaviscon.
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci.

    Reply
    • L'équipe Santé sur le Net says:

      Bonjour,
      Merci de faire confiance à Santé sur le Net pour poser votre question.
      Le pariet est effectivement un inhibiteur de la pompe à protons indiqué dans le traitement du reflux gastro-œsophagien. Le risque individuel de survenue d’un effet indésirable au cours d’un traitement au long cours par IPP est faible, en particulier en cas de dose quotidienne recommandée. Il existe en effet une longue liste d’effets indésirables potentiels associés aux IPP. Mais le niveau de preuve de ces associations est toujours faible à très faible. Au vu des connaissances actuelles, il n’est pas légitime d’envisager l’arrêt d’un traitement s’il est indiqué et utile.
      Nous vous invitons à vous rapprocher de votre médecin si vous souhaitez plus d’informations.

      Nous vous souhaitons une bonne journée.
      L’équipe Santé sur le net.

      Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.