Jeu vidéo, un moyen d’augmenter ses performances cognitives ?

Actualités Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Estelle B. et publié le 5 décembre 2022

Selon les données actuellement disponibles, 98 % des enfants Français jouent à un ou plusieurs jeux vidéo, occasionnellement ou régulièrement. De nombreux messages de santé publique alertent sur les risques liés à cette utilisation chez les plus jeunes. Dans une récente étude, des chercheurs révèlent au contraire que les performances cognitives pourraient être améliorées grâce au jeu vidéo. Explications.

Jeu vidéo et performances cognitives

Jeu vidéo et performances cognitives

Entre temps passé devant les écrans et addiction au jeu vidéo, nombreux sont les parents et les spécialistes qui s’inquiètent de l’utilisation des jeux vidéo chez les adolescents et les enfants. D’ailleurs, des recommandations pour limiter ou encadrer l’usage de ces jeux sont publiées. Elles sont actualisées par les autorités publiques, notamment en ce qui concerne l’âge des enfants et le temps passé devant les jeux.

Mais ces jeux vidéo n’auraient-ils que des effets délétères sur le développement et sur le cerveau des enfants ? Quel est leur impact précis sur les performances cognitives ? Pour répondre à ces questions, des chercheurs ont récemment mené une étude cas-contrôle sur 2 217 enfants âgés de 9 et 10 ans, regroupant :

  • Des enfants utilisateurs de jeux vidéo ;
  • Des enfants non-utilisateurs de jeux vidéo.

Jouer aux jeux vidéo améliorerait les performances cognitives ?

Des examens d’imagerie cérébrale fonctionnelle (IRM cérébrale fonctionnelle) ont été effectués sur ces enfants, pendant différents exercices de stimulations, notamment des exercices de mémorisation. Les paramètres susceptibles d’interférer sur les performances cognitives ont été pris en compte, tels que des données démographiques, des critères comportementaux et des paramètres psychiatriques. Tous ces enfants étaient scolarisés aux USA (21 sites au total) dans des écoles élémentaires publiques ou privées.

Sur les 2 217 enfants de l’étude, d’âge moyen 9,91 ans, dont 1 399 filles. 1 128 n’utilisaient pas de jeux vidéo (0 heure de jeu par semaine) et 679 n’avaient jamais joué à un jeu vidéo. Enfin, 679 jouaient aux jeux vidéo, sur des durées variables, allant jusqu’à 21 heures par semaine (au-delà des recommandations actuelles). L’analyse des données d’imagerie révèle que les joueurs de jeu vidéo avaient de meilleures performances cognitives que les non-utilisateurs de jeux vidéo.

Suivre les enfants jusqu’à l’âge adulte pour en savoir plus

Ces performances cognitives améliorées chez les joueurs ont pu être corrélées avec des niveaux d’oxygénation supérieurs dans certaines régions spécifiques du cerveau des enfants. L’utilisation de jeux vidéo pourrait donc contribuer à améliorer les capacités de mémorisation et les comportements impulsifs. Les joueurs s’avèrent globalement plus rapides et plus précis que les non joueurs.

A l’inverse des études qui pointent souvent du doigt les jeux vidéo dans certains troubles psychologiques de l’enfant et de l’adolescent, cette nouvelle étude semble mettre en évidence un effet positif de ces jeux sur les capacités cognitives. Un effet qui reste sans doute à nuancer en fonction de l’âge de l’enfant. Ainsi que du type de jeu vidéo utilisé et du temps passé devant l’écran de jeu ! Les chercheurs souhaitent suivre les enfants de l’étude jusqu’à l’âge adulte. L’idée étant d’évaluer sur le moyen terme les effets des jeux vidéo sur les performances cognitives.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

Sources
– Association of Video Gaming With Cognitive Performance Among Children. jamanetwork.com. Consulté le 25 novembre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *