L’exposition abusive aux écrans est liée à des troubles comportementaux chez les enfants

Actualités Addiction Autres maux (enfants) Santé au quotidien (maux quotidiens)

Rédigé par Alexia F. et publié le 26 mars 2022

728 heures. C’est la durée moyenne d’exposition aux écrans des enfants de 3 à 10 ans, chaque année. Cela équivaut à 2 heures en moyenne par jour. Les écrans sont omniprésents dans notre quotidien mais leurs effets sur la santé physique et mentale des enfants sont encore débattus. Une étude publiée récemment a mesuré l’impact de l’exposition aux écrans sur la santé mentale des enfants. Pour cela, elle a analysé les résultats de 87 études menées sur plus 159 000 enfants. Santé sur le Net décrypte ce phénomène.

écrans enfants

Ecrans et enfants : des effets physiques et comportementaux

De nombreuses données de la littérature démontrent les effets délétères des écrans sur la santé physique des enfants. Notamment, il existe une association entre le temps passé sur un écran et le surpoids ou l’obésité. La sédentarité induite par l’utilisation importante des écrans explique ce phénomène. Par ailleurs, en cas d’usage quotidien supérieur à 2 heures ou juste avant l’endormissement, les écrans ont des effets néfastes sur la qualité de sommeil des enfants.

En revanche, les effets des écrans sur le comportement des enfants ne font pas consensus dans la littérature. C’est pourquoi, des chercheurs de l’université de Calgary, à Alberta, ont voulu répondre à la question : existe-il une association entre le temps passé sur un écran et des troubles comportementaux chez les enfants ? Ils ont effectué une revue systématique et une méta-analyse incluant 87 études et plus 159 000 enfants âgés de 12 ans ou plus jeunes (l’âge moyen des enfants était de 6 ans). Par « écrans », les scientifiques font référence à l’exposition à la télévision et aux jeux vidéo. Ils se sont interrogés sur les impacts de cette exposition sur les troubles de comportements intériorisés, tels que l’anxiété ou la dépression, et sur les comportements extériorisés comme l’agressivité et les Troubles de Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité.

À savoir ! Une méta-analyse est une étude statistique synthétisant les résultats obtenus par différentes études indépendantes qui portent sur la même problématique de recherche. La revue systématique est un travail de collecte, d’évaluation critique et de synthèse des connaissances existantes sur une question donnée. Ces deux types d’études apportent un niveau de preuve important.

Les analyses effectuées par les chercheurs démontrent qu’un temps excessif passé sur les écrans est associé à des effets faibles mais significatifs sur la santé mentale des enfants. L’exposition abusive des écrans est liée à des troubles des comportements extériorisés (agressivité et inattention) et intériorisés (dépression et anxiété). Les auteurs soulignent également le manque de reproductibilité des études faites sur le sujet. Cela expliquerait le fait qu’elles apportent des conclusions contradictoires.

Prévenir les effets des écrans : les gestes à adopter

L’exposition des enfants commence dès le plus jeune âge. En effet, un tiers des enfants de 0 à 3 ans prennent leurs repas devant un écran. De plus, les recommandations de l’OMS sont claires sur le développement en bonne santé des enfants : « Le temps consacré à des activités sédentaires de qualité sans écran fondées sur l’interactivité avec un aidant – lecture, chant, histoires racontées ou jeux éducatifs par exemple – est capital pour le développement de l’enfant. » Ainsi, quelles sont les recommandations en la matière ?

Le Haut Conseil de la Santé Publique recommande :

  • Pas d’écrans avant l’âge de 3 ans ;
  • Pas d’écrans 3D avant 5 ans ;
  • Ne pas disposer d’écrans dans la chambre des enfants ;
  • Eviter de regarder la télévision 1 heure avant l’endormissement ;
  • Limiter le temps passé devant les écrans au profit d’activités variées.

Par ailleurs, pour lutter contre les effets délétères de l’exposition abusive des enfants aux écrans, des députés de l’Assemblée nationale ont déposé une proposition de loi en février 2022. Elle vise à mener des campagnes de sensibilisation de la population aux risques des écrans sur la santé des enfants. En cas d’acceptation, cette proposition donnera lieu à la création d’un plan national contre la surexposition des enfants aux écrans.

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– Eirich R, et al. Association of Screen Time With Internalizing and Externalizing Behavior Problems in Children 12 Years or Younger: A Systematic Review and Meta-analysis. jamanetwork.com. Consulté le 23 mars 2022.
– PROPOSITION DE LOI relative à la prévention de l’exposition excessive des enfants aux écrans. assemblee-nationale.fr. Consulté le 23 mars 2022.
– Effets de l’exposition des enfants et des jeunes aux écrans. hcsp.fr. Consulté le 23 mars 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.