La couverture vaccinale contre les HPV chute en France

Actualités Cancer Cancers féminins Vaccins

Rédigé par Alexia F. et publié le 9 avril 2022

En France, chaque année, près de 3 000 cas de cancers du col de l’utérus sont diagnostiqués. Une infection prolongée par le papillomavirus humain (HPV) est le facteur de risque principal de la survenue de ces cancers. Pourtant, la couverture vaccinale contre les HPV est en chute libre en France. Durant les 4 premiers mois de 2021, seuls 27% du volume de doses attendu ont été administrés aux adolescentes.

couverture vaccinale HPV

Les HPV et les cancers

Le cancer du col de l’utérus est une tumeur maligne qui se développe à partir de la muqueuse du col utérin. En France, près de 3 000 cas sont diagnostiqués chaque année. A savoir que 3 quarts des femmes ont moins de 65 ans au moment du diagnostic. Plus de 1 100 femmes en décèdent.

Le facteur de risque principal du cancer du col de l’utérus est la présence prolongée, entre 10 et 15 ans, d’une infection par l’HPV au niveau de col utérin. Sa transmission se fait par voie sexuelle. Il s’agit d’ailleurs de l’infection sexuellement transmissible la plus fréquente. En effet, 80% des femmes sont infectées au moins une fois dans leur vie. Si l’infection guérit le plus souvent spontanément, 10% des infections persistent et forment des lésions précancéreuses, susceptibles d’évoluer en cancer.

Outre le cancer du col de l’utérus, les infections par les HPV sont associées, chaque année, en France, à :

  • 500 cancers de la vulve ;
  • 300 cancers du vagin ;
  • 1 100 cancers de l’anus.

Une baisse inquiétante de la vaccination

Dans un récent communiqué de presse, l’Assurance maladie alerte sur la nette baisse de la couverture vaccinale contre les HPV. En effet, en 2020, moins de 274 000 doses ont été administrées aux jeunes femmes. Cela représente une chute d’un tiers par rapport à l’objectif initial. Par ailleurs, la situation est restée préoccupante étant donné que durant les 4 premiers mois de 2021, les vaccinations n’ont pas augmenté. Au contraire, les autorités de santé ont observé un déficit de 103 000 doses, soit seulement 27% de l’objectif initial.

Ce recul intervient alors que la France présentait déjà une participation vaccinale plus faible que ses voisins européens. En France, la couverture vaccinale contre les HPV est inférieure à 40%. En Allemagne ou en Italie, la couverture vaccinale concerne entre 40 et 60% de la population cible. Elle dépasse les 60% au Royaume-Uni ou en Suède.

Les résultats observés sont nettement en deçà des objectifs fixés par le Stratégie nationale de santé sexuelle 2017-2030 et le Plan cancer 2021-2030. En effet, ils s’élèvent à 60% de couverture vaccinale anti-HPV chez les adolescentes âgées de 11 à 19 ans en 2023, pour passer à 80% d’ici 2030.

La couverture vaccinale contre les virus HPV étendue aux garçons

Dans son communiqué, l’Assurance maladie rappelle que l’augmentation de la couverture vaccinale contre les HPV répond à deux objectifs :

  • Eradiquer, à terme, le cancer du col de l’utérus. Pour cela, il faut associer la vaccination au dépistage (par frottis) ;
  • Réduire l’incidence et la mortalité des autres cancers causés par les HPV et pour lesquels les dépistages n’existent pas.

Pour preuve d’efficacité, en Australie, la recommandation de vacciner les jeunes filles date de 2007 et celle des garçons de 2013. La couverture vaccinale d’au moins 80% de la population a permis une réduction de plus de 75% des cancers du col de l’utérus. L’incidence des lésions précancéreuses est réduite de 50% chez les jeunes filles de moins de 20 ans.

Par ailleurs, il s’avère que plus d’un tiers des cancers liés à une infection par les HPV surviennent chez les hommes. Ainsi, depuis le 1er janvier 2021, la vaccination contre les HPV s’est étendue aux garçons de 11 à 14 ans. De plus, un rattrapage vaccinal est possible pour les adolescents et les jeunes hommes âgés de 15 à 19 ans révolus.

Alexia F., Docteure en Neurosciences

Sources
– Diminuer le nombre de cancers dus aux papillomavirus grâce à la vaccination. ameli.fr. Consulté le 7 avril 2022.
– Comprendre le cancer du col de l’utérus. ameli.fr. Consulté le 7 avril 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.