Limiter les soucis pour profiter de l’été !

Actualités Santé en voyages

Rédigé par Delphine W. et publié le 10 juillet 2020

Entre COVID-19 et petits bobos estivaux, anticipez pour passer un bel été !
Piqûres d’insectes, risque de noyade, coups de soleil douloureux ou encore désordre nutritionnel … Autant de facteurs qui peuvent vite perturber nos vacances. Le Ministère des Solidarités et de la Santé et les rédacteurs de santé sur le net vous apportent quelques conseils sur les bons gestes pour des vacances sans soucis !

profiter été tranquille

Un été en toute tranquillité malgré l’épidémie du COVID-19 ?

L’arrivée des beaux jours, la fin de l’école et l’avènement des moments conviviaux : des signes qui ne trompent pas, c’est le début des vacances ! Afin de ne pas faire chavirer ces moments de tranquillité, les petits soucis de vacances sont connus et peuvent être prévenus…

De nombreuses questions peuvent se poser tout au long de l’été : comment continuer à lutter contre la propagation de la COVID-19 ? Comment éviter le risque de coup de chaleur ? Que faut-il faire en cas de piqûres d’insectes ? Qu’en est-il de la qualité de l’eau de baignade ? Comment éviter l’intoxication alimentaire et les excès nutritionnels ?

Nos rédacteurs de santé sur le net se sont penchés sur la question et vous ont concocté un webinar (vidéo) afin que vous ayez les clefs pour partir en vacances sereinement malgré le contexte actuel. De plus, les dossiers « pour un été en toute sérénité » et « pour un été sans soucis » sont disponibles sur le site du gouvernement et du Ministère des solidarités et de la santé.

Lire aussi – Comment conserver ses médicaments en été, encore une question à se poser !

Vacances sans soucis,  malgré la COVID-19

  • Vérifier s’il y a des restrictions de circulation. A ce jour, il est possible de circuler en France métropolitaine, dans certains pays de l’Union Européenne ainsi que dans les pays hors union européenne dans lesquels l’épidémie de COVID-19 est maitrisée. Il ne faut pas hésiter à se renseigner pour savoir si le pays ou le DROM-COM (France d’Outre-mer) n’impose pas une quatorzaine. La plateforme Re-open donne accès aux informations nécessaires pour planifier ses voyages et vacances en Europe.
  • N’oubliez pas les gestes barrières et la distanciation physique qui vous protègent vous et votre entourage
  • Penser à vous munir de masques toujours obligatoires dans les transports en commun

Lire aussi – Enfants : quoi emmener en voyage ? 

Bon à savoir

  • A la mer, en rivière ou au bord d’un lac : Je me protège du soleil (j’évite de m’exposer entre 12h et 16h, je me protège la tête, je bois régulièrement, et j’utilise une crème solaire protectrice toutes les deux heures, etc.). Je me baigne dans les zones dédiées à la baignade et surveillées et je me renseigne sur la qualité de l’eau avant de me baigner. En cas de piqûre de méduse, je lave celle-ci exclusivement à l’eau de mer, puis retire les tentacules et désinfecte la plaie.

 

  • Pour les plus festifs : Je limite ma consommation d’alcool, d’autant plus que les effets de l’alcool sont amplifiés avec la chaleur. Je ne consomme pas de substances psychoactives. Je fais attention au risque d’Infections Sexuellement Transmissibles (IST) : je ne néglige pas la prise de ma pilule et je me protège lors de toute relation sexuelle avec un nouveau partenaire.

 

  • Profiter et bien manger : que ce soit le traditionnel barbecue, le poisson fraichement péché, les fruits frais du marché ou encore les plaisirs du glacier, le risque d’intoxication alimentaire n’est pas nul. Afin d’éviter cela, je poursuis les bonnes pratiques d’hygiène alimentaire : je lave les fruits et les légumes avant leur consommation, je conserve intacte la chaîne du froid. Et je n’oublie pas de me laver régulièrement les mains.

 

  • Doublons la vigilance pour nos enfants : risque de déshydratation, ou encore de coups de chaleur, les enfants sont plus à risque que les adultes, la prévention doit alors être soutenue ! Pour cela, j’évite d’exposer mon enfant au soleil entre 12h et 16h. Je vérifie qu’il porte toujours son chapeau, son t-shirt et ses lunettes de soleil lorsqu’il est exposé au soleil. Je lui applique régulièrement de la crème solaire et fais attention à son hydratation. Enfin, j’évite que mon enfant fasse des activités physiques et/ou sportives lorsqu’il fait trop chaud.

Lire aussi – Méduses, oursins, vives : les dangers de la plage !

Marine T, Chargée d’information médicale et scientifique

– Pour un été sans souci. solidarites-sante.gouv.fr. Consulté le 07 Juillet 2020.
– Vacances. gouvernement.fr. Consulté le 07 Juillet 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.