Un ou deux verres… Mais pas plus ! Les limites de la consommation d’alcool

Actualités Addiction

Rédigé par Delphine W. et publié le 17 mai 2017

Souvent liée à des moments de convivialités, la consommation d’alcool peut également s’apparenter, pour certains consommateurs, à une addiction. Au-delà du plaisir gustatif, d’un moment de partage ou encore d’un état d’euphorie momentané, l’alcool peut également avoir des aspects moins charmants : risque d’accident, atteintes hépatiques, risque cancérigène, etc. Bientôt un nouveau slogan de prévention par les autorités de santé afin de démontrer les limites de la consommation d’alcool.

Limite de la consommation d'alcool

Consommation d’alcool en France

En France, l’alcool est la substance psychoactive (qui possède un rôle sur le psychisme de l’individu) la plus consommée. Néanmoins, cette consommation demeure très inégale en fonction des catégories d’âge. La consommation quotidienne d’alcool est plus importante chez les 45-75 ans. Les alcools les plus consommés sont : le vin et la bière. Suivent les alcools « forts » ainsi que le cidre, le porto, puis le champagne.

Au-delà d’une consommation en alcool en diminution, près de 10 % des français présentent des difficultés face à ce type de boisson. L’Institut National de la Santé et de Recherche médicale (INSERM) souligne notamment qu’une consommation abusive d’alcool peut avoir des impacts non négligeables sur la santé : atteintes cardiovasculaires, hépatiques, neurologiques, voire le développement de certains cancers.
De plus, une addiction à l’alcool peut également entraîner un retrait social ou être à l’origine de comportements violents ou à risque.

Lire aussiPrévenir des accidents de la route, un patch mesurant la consommation d’alcool

Les limites de la consommation d’alcool : Une alerte des autorités de santé françaises !

« L’abus d’alcool est dangereux pour la santé », ce message est largement diffusé sur les panneaux publicitaires, à la télévision ou encore lorsqu’il est question d’alcool.

Ce discours sera désormais revu. En effet, l’Agence de Santé Publique française ainsi que l’Institut National du Cancer (INCa) ont émis le souhait de revoir ce discours, en vue d’une prévention plus appuyée de la lutte contre la consommation excessive d’alcool et de drogues.

Actuellement, la Haute Autorité de Santé (HAS) recommande de ne pas consommer plus de 2 verres d’alcool, par jour, à la fois pour les hommes et pour les femmes. De plus, le Programme National Nutrition Santé (PNNS), préconise de ne pas dépasser plus de 4 verres d’alcool pour des occasions particulières.

Le message actuel de prévention, serait remplacé par un slogan démontrant que toute consommation d’alcool présente un risque, plus ou moins important, pour la santé.

Lire aussiUne application pour détecter les addictions ?

Delphine W., Ergonome spécialisée en Santé au Travail.

Sources
– Alcool & Santé. Lutter contre un fardeau à multiples visages. inserm.fr.
  • Baidjolne Rémi says:

    La consommation d’alcool met le sujet dans une situation de danger physique pouvant évoluer même à la mort. Elle compromet l’avenir des jeunes.

    Reply
Ou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.