Du magnésium pour limiter les risques de fractures

May 5, 2017 par

L’importance du calcium et de la vitamine D dans la prévention de l’ostéoporose et du risque de fractures est bien connue. Mais qu’en est-il du magnésium ? Si ce minéral est indispensable à notre santé, son lien avec le risque de fractures n’a jusque-là pas été démontré. Une récente étude vient de le mettre en évidence.

magnesium risque fractures

Magnésium et santé

Le magnésium est un minéral, qui participe à plus de 300 réactions chimiques dans l’organisme. Il intervient dans la production d’énergie à l’intérieur des cellules, mais il est également indispensable à la transmission de l’influx nerveux et à la relaxation musculaire après la contraction. La moitié du stock corporel se situe dans les os et les dents.

L’insuffisance ou la carence en magnésium peuvent être à l’origine de différents troubles, parmi lesquels :

  • Une perte d’appétit ;
  • Des nausées ;
  • Des vomissements ;
  • Une fatigue ;
  • Des engourdissements, des crampes musculaires ;
  • Des tremblements ;
  • Des troubles du rythme cardiaque.

Plusieurs catégories de personnes sont à risque de développer une carence en magnésium :

  • Les personnes âgées ;
  • Les personnes atteintes d’alcoolisme chronique ;
  • Les personnes prenant certains médicaments, tels que des diurétiques, des contraceptifs ou des sels de potassium ;
  • Les sportifs de haut niveau ou pratiquant une activité physique soutenue.

Certaines études suggèrent un rôle du magnésium dans la prévention de certaines maladies, comme les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2 ou les calculs rénaux. Le magnésium est par ailleurs souvent conseillé pour soulager les symptômes prémenstruels chez les femmes, ainsi que pour traiter le stress, l’anxiété et les migraines.

Magnésium et risque de fractures

Jusque-là, les études menées n’ont pas démontré l’intérêt du magnésium dans la prévention de l’ostéoporose. Mais peut-il influencer la survenue de fractures ? Une récente étude européenne s’est intéressée au lien entre le taux de magnésium sanguin et le risque de fractures, en analysant des données sur 2 245 hommes, âgés de 42 à 61 ans, suivis sur plus de 20 ans.

Les résultats indiquent que les hommes ayant les taux les plus faibles de magnésium ont un risque accru de fractures, en particulier au niveau de la hanche. A l’inverse, ce risque est réduit de 44 % chez les hommes ayant les taux les plus élevés de magnésium. Sur les 22 hommes ayant des taux très élevés (supérieurs à 2,3 mg/dl), aucun cas de fracture n’a été répertorié au cours de l’étude. Parallèlement, le risque de fracture ne semble pas lié aux apports alimentaires de magnésium.

De tels résultats suggèrent l’importance du taux de magnésium sanguin dans la prévention des fractures. Or les carences sont très fréquentes au sein de la population d’âge moyen à avancé, même si ces personnes ne ressentent aucun symptôme caractéristique d’un manque de magnésium.

Où trouver du magnésium ?

Les apports nutritionnels conseillés en magnésium sont les suivants :

  • 420 mg par jour chez les hommes ;
  • 320 mg chez les femmes ;
  • 400 mg chez les adolescents, les femmes enceintes et allaitantes.

Pour limiter les risques d’insuffisance ou de carence, deux sources sont disponibles : les aliments et les eaux riches en magnésium, mais aussi des compléments alimentaires.

Le magnésium est présent en quantités intéressantes dans différents aliments, tels que :

  • Le chocolat ;
  • Les légumes secs ;
  • Les céréales complètes ;
  • Les fruits oléagineux (noix, amandes) et les graines ;
  • Les légumes à feuilles vert foncé ;
  • La levure de bière ;
  • Le germe de blé.

Certaines eaux minérales sont également particulièrement riches en magnésium.

Par ailleurs, des compléments alimentaires à base de magnésium sont disponibles, sous forme de comprimés, de poudre ou de solutions buvables. Le magnésium peut y être associé au calcium ou à la vitamine B6, qui facilite son absorption. Ces produits peuvent être indiqués lors d’une insuffisance ou d’une carence en magnésium, en complément d’une alimentation saine et équilibrée. Cependant, certaines précautions sont nécessaires :

  • Eviter des doses trop importantes pour limiter les risques de diarrhées (effet laxatif du magnésium au-delà de 350 mg par prise) ;
  • Ne pas prendre de compléments à base de magnésium en cas d’insuffisance rénale, de traitement par certains médicaments antibiotiques (cyclines, quinolones) ou contre l’ostéoporose.

L’existence possible d’un lien entre le taux de magnésium sanguin et le risque de fractures pourrait conduire à doser cet élément minéral chez les personnes les plus exposées aux carences. Un bon argument pour faire une place de choix à cet élément dans l’alimentation.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Magnesium. VIDAL. Mis à jour le 18 août 2014.
– Low serum magnesium levels are associated with increased risk of fractures: a long-term prospective cohort study. Kunutsor, Setor Kwadzo and al. 2017. European Journal of Epidemiology. April. DOI: 10.1007/s10654-017-0242-2.
– Proof that magnesium could prevent fractures. University of Bristol. 2017 April 13.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.