Diagnostic et traitement de l’allergie au pollen

20 avril 2021 par

Pollen-allgergie-header

Diagnostic et traitement de l'allergie au pollen

Quel diagnostic ?

Le diagnostic d’une allergie aux pollens est le même que pour toutes les allergies, à savoir la combinaison des résultats de tests cutanés ou sanguins et de l’observation des symptômes.

Une première consultation chez le médecin permettra d’identifier les symptômes caractéristiques de l’allergie, et de cibler un ou plusieurs allergènes potentiellement impliqués dans l’allergie respiratoire.

Parfois, une consultation avec un médecin spécialiste des allergies (allergologue) est conseillée. Elle permettra de réaliser des tests cutanés comme le prick test ou le patch tests. Ils consistent à introduire les allergènes suspectés dans la peau du patient via une aiguille. Le test est positif lorsqu’une réaction cutanée (type rougeur ou gonflement) se produit. Des tests sanguins peuvent être prescrits en complément pour affiner le diagnostic.

Traitement de l’allergie au pollen

traitement de l'allergie au pollenIl est rare qu’une allergie au pollen disparaisse spontanément. Les symptômes peuvent fluctuer en fonction de l’âge, en particulier si le patient est pris en charge.

Tout d’abord, des mesures visant à limiter ou supprimer l’exposition aux allergènes en cause sont mises en place.

Elles sont ensuite complétées par des traitements pour atténuer ou supprimer les symptômes : antihistaminiques, bronchodilatateurs, corticoïdes, etc. Ces traitements sont symptomatiques, mais ne permettent pas de supprimer l’allergie.

Des traitements de désensibilisation existent pour réduire les symptômes et la gêne ressentis par les personnes allergiques. Ces traitements se commencent quelques mois avant le début de la saison de pollinisation.

Le traitement est à suivre pendant 3 à 5 ans, pour une efficacité d’une dizaine année. Contrairement aux idées reçues, le traitement ne se présente pas uniquement sous forme de piqûres, mais peut également être pris sous forme de comprimés sublinguaux.

Diverses actions de prévention peuvent aider à diminuer les symptômes allergiques :

  • Être informé : suivre les bulletins d’alertes polliniques, connaître quelle région est affectée, à quelle saison et par quel pollen, aidera à planifier les sorties et les vacances ;
  • Être protégé à l’extérieur : le port de lunettes de soleil diminue le contact direct des yeux avec le pollen, de la même manière que porter un chapeau en été, diminue la quantité de pollen sur les cheveux ;
  • Être protégé à l’intérieur : en période de pic de pollens, se laver les cheveux, changer de vêtements, lavez régulièrement le linge de maison et les rideaux, diminuera la dissémination intérieure. Aérer les chambres tous les jours, en soirée ou tôt le matin, mais attention, ne pas le faire lorsqu’il y a du vent qui est porteur de pollen.

Pierre M., Journaliste scientifique, publié le 26 septembre 2019.
Mis à jour par Charline D., Docteur en pharmacie, le 20 avril 2021.

Sources
– Pollen et allergies. solidarites-sante.gouv.fr. Consulté le 20 avril 2021.
– Carte de vigilance des pollens.pollens.fr. Consulté le 20 avril 2021.
Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.