Le rein est le principal organe épurateur de l’organisme. Il filtre le sang en continu pour éliminer les déchets de l’organisme, par les urines. Un cancer du rein correspond à la transformation maligne d’une cellule normale rénale qui devient cancéreuse.

Celles-ci prolifèrent de manière anarchique et forment un assemblage plus ou moins organisé appelé tumeur maligne. S’il n’est pas traité, ce tissu cancéreux peut continuer à se développer et envahir les tissus environnants. Cette propagation est nommée dissémination métastatique.

Définition et symptômes

Quelques chiffres

Le cancer du rein est peu fréquent avec environ 13 000 nouveaux cas en 2015, en France. Le cancer du rein représente près de 3 % de l’ensemble des cancers. Il touche de manière préférentielle les hommes (2 fois plus) que les femmes, avec un âge moyen au diagnostic de 65 ans.

On estime le nombre de décès liés au cancer du rein à 3 900 en 2009, en France. Ce chiffre est en constante diminution du fait des avancées thérapeutiques et d’une meilleure précocité au diagnostic. En 2010, la survie relative à 5 ans (nombre de patients en vie 5 ans après le diagnostic initial) était de 63 %. Par ailleurs, la survie atteint 90 % pour les stades localisés. Le cancer du rein est qualifié de pronostic intermédiaire (taux de survie à 5 ans compris entre 20 et 80 %) dans sa globalité et de bon pronostic (taux de survie à 5 ans > 80 %) lorsqu’il est local.


Facteurs de risque de cancer du rein

Le fait d’avoir un ou plusieurs facteurs de risque n’entraine pas forcément l’apparition d’un cancer. Ils augmentent la probabilité de développer ce cancer par rapport à une personne non exposée. Cependant, un cancer peut se développer sans qu’aucun facteur de risque ne soit présent.

A savoir ! Un facteur de risque désigne un élément qui peut favoriser le développement d’un cancer


Le tabac

Une consommation chronique de tabac favorise l’apparition du cancer du rein. Un fumeur a environ 1.5 fois plus de chance de développer la maladie par rapport à un non-fumeur. Ceci est en partie dû au fait que des substances carcinogènes du tabac sont éliminées par le rein. C’est durant cette phase d’épuration des résidus toxiques du tabac que les cellules du rein sont au contact des substances induisant la cancérisation.


Obésité et surpoids

Il est désormais clairement établi qu’une personne souffrant de surpoids ou d’obésité a un risque plus élevé de développer un cancer du rein.


La dialyse depuis plus de 3 ans

dialyseLa dialyse est une méthode thérapeutique visant à prendre le relais d’une fonction rénale défaillante, en éliminant à la fois les déchets du sang et l’eau en excès dans l’organisme.

Une dialyse ancienne de plus de trois ans peut conduire à l’apparition de kystes (formations liquidiennes) dans le rein, pouvant amener à une pathologie nommée dysplasie multikystique (DMK).

La DMK est un facteur très favorisant pour développer un cancer rénal si bien qu’au sein de la population dialysée, on retrouve 10 fois plus de cancer du rein que dans la population générale.

Facteurs de risques génétiques

Certaines formes de cancers du rein sont qualifiées de formes familiales héréditaires. Elles reposent sur un socle génétique transmis par nos parents. Ces formes représentent seulement 2 à 3 % de l’ensemble des cancers du rein. La plus fréquente d’entre elles est la maladie de von Hippel-Lindau qui prédispose fortement au cancer rénal, mais aussi aux cancers de la rétine et de la moelle épinière.


Quels sont les symptômes ?

Le développement du cancer du rein est la plupart du temps asymptomatique (sans symptôme) et est découvert de manière fortuite lorsqu’une échographie ou d’un scanner par exemple. Néanmoins, il existe des signes révélateurs comme :

  • Une hématurie: présence de sang dans les urines de manière indolore et récidivante ;
  • Une douleur du flanc ;
  • Palpation d’une masse lombaire ;
  • La révélation par une métastase: le cancer rein se propage dans les poumons dans 75 % des cas. On peut donc révéler un cancer du rein par l’ensemble des signes du cancer du poumon ;
  • Une altération de l’état général avec perte de poids et fièvre inexpliquée.